Août 2021

Comme le dit le dicton, « Après la pluie, le beau temps ». Presque. Je suis parti me ressourcer en Bretagne, voir la famille.

Ça m’a fait du bien de revoir un peu tout le monde, surtout que ça faisait bien 2 ans que je ne les avais pas revu en vrai, avec cette satanée pandémie. Ca permet aussi de changer d’air. Le bon air marin :)

Du coup, j’ai un peu moins geeké en août. Un peu, car j’ai quand même emmené mon ordi portable avec moi :P

 

Lecture

J’ai aussi pris quelques comics avec moi. Du coup, j’ai un peu avancé !

Batman Rebirth T1 Mon nom est Gotham
– RELECTURE –
de Tom King, David Finch, Mikel Janin et Ivan Reis

De tout temps, Batman s’est vu comme le dernier rempart contre le chaos à Gotham, sa ville natale ! Mais que se passerait-il si un tandem de justiciers surhumains venait à lui voler la vedette et décidait de devenir les nouveaux protecteurs de la cité maudite ? Batman doit désormais composer avec les nouveaux venus : Gotham et Gotham Girl !

Batman Rebirth T2 Mon nom est Suicide
de Tom King, Mikel Janin et Mitch Gerads

Contacté par Amanda Waller pour extraire le Psycho-Pirate de la prison de Santa Prisca, Batman doit former son propre « Escadron Suicide » composé de ses anciens ennemis, dont une très intime : Catwoman. Mais, au-delà de la méfiance envers ses alliés de circonstance, le Chevalier Noir sait que son plus grand défi se trouve sur l’île, dirigée par le seul homme qui soit parvenu à le briser : Bane.

Il était temps de s’y remettre. J’ai vu sur le site d’Urban Comics qu’on était déjà arrivé au tome 12 ! :S
J’ai relu le tome 1 et j’ai enchainé avec le tome 2.  C’est vraiment de très bonne qualité. Dur dur de passer après le duo Snyder-Capullo mais Tom King fait vraiment du bon boulot à l’écriture et j’aime bien la patte graphique de David Finch et Mikel Janin. Encore de très bons choix chez DC. Je pense aussi que c’est leur série phare, ils mettent les meilleurs dessus.

 

Jupiter’s Legacy T2 Soulèvement
de Mark Millar et Franck Quitely

Hutch, Jason et Chloe vont devoir choisir entre la sécurité de leur famille et la liberté du monde entier. S’ils décident de devenir des super-héros, il va leur falloir trouver rapidement un plan !

Le tome 2 est assez différent du tome 1, moins choquant, moins gore, mais toujours aussi intéressant. Millar se fait encore plaisir sur les dérives d’un système totalitaire tandis que Quitley nous sort des planches plus belles les unes que les autres. C’est vraiment bien mis en scène, c’est beau, c’est dynamique.

 

Jeux vidéo

Un total de 53 heures de jeu, pour 9 jeux différents. Ca fait une moyenne de 1,7 heures/jour.

Valhalla garde la tête, même si j’ai largement moins joué que le mois passé (je passe de 30 à 11h).
J’ai d’ailleurs même plus joué sur PC que PS5 au final. Ca s’explique aussi par les congés.

J’ai repris 2 petits jeux :

Slay the Spire (2019 – PC)

Un jeu de deck-building extrêmement addictif.
Je crois que j’en ai déjà parlé. C’est très léger, ça tourne vraiment sur n’importe quelle machine.
C’est simple à comprendre, suffit de mixer les cartes d’attaque et défense pour affronter des ennemis, monter les étages et affronter le boss. Y a 3 niveaux pour 3 boss. Perso, je galère toujours à atteindre le 3ème niveau :S

 

Shenzhen I/O (2016 – PC)

Un jeu qui propose des puzzles de réflexion à base d’électronique. Ca devient vite assez chaud. J’ai pas encore fait beaucoup de niveaux.

Sinon, rien à voir mais il propose également un mode de jeu Solitaire inédit, toujours dans cette ambiance chinoise. Le principe est assez similaire au solitaire de Windows, sauf qu’il faut aussi se débarrasser de 3 séries de cartes inamovibles. On peut les retirer du jeu si les 4 cartes du même sigle, avec le rectangle noir par exemple, sont visibles à l’écran. Totalement addictif. J’ai déjà fait une cinquantaine de parties :D

Séries

Après un très bon mois de juillet, c’est la gamelle en août !
Je passe de 70 à… 14 épisodes vus. Ca fait que 9,3h, soit 0,3h/jour.

Ouais, je n’étais vraiment pas motivé ce mois-ci… Comme en août 2020 d’ailleurs. Faut croire que c’est pas ma période pour mater des séries.

J’ai surtout bien avancé dans la saison 1 de New Amsterdam et j’ai quand même terminé 1 saison ! \o/
Bon ok, il ne me restait plus que 3 épisodes à voir, mais c’est fait !

 

Arrow saison 7
22 épisodes de 42 min
Diffusée sur The CW d’octobre 2018 à mai 2019
Fiche Seriebox

Cette saison, c’est donc Arrow ! J’approche du bout. Difficilement, mais j’y arrive. Je l’avais déjà dit en saison 5 et 6, la série n’arrive toujours pas à se relever. J’adorais tellement cette série en saison 1 à 3, là, c’est vraiment compliqué.
Ce n’est pas toujours mauvais. Des fois, c’est bien. Mais des fois, c’est juste chiant, mal réalisé et/ou mal écrit :D

La série essaye des choses, comme cette idée de Star City 2040 ou d’introduire le personnage d’Emiko, mais certains épisodes fillers ne font vraiment pas avancer les choses. C’est un peu toujours les mêmes combats. Même Stephen Amell semble fatigué par moment. Il est temps que ça se termine.

Il ne me reste plus que les 10 épisodes de la saison 8 pour clôturer la série. Je croise les doigts pour un beau final.

 

Films

Côté films, j’ai bien bossé par contre. Co-record de l’année avec 7 films vus, youhou !

Par contre, si je continue le revisionnage du MCU avec Jess, je n’avance ni dans les films récents, ni dans mon intégrale de James Bond, ni dans les challenges Seriebox :S

 

Iron Man 3 (2013)
– REVISIONNAGE – MCU #7
Fiche Seriebox

Tony Stark, l’industriel flamboyant qui est aussi Iron Man, est confronté cette fois à un ennemi qui va attaquer sur tous les fronts. Lorsque son univers personnel est détruit, Stark se lance dans une quête acharnée pour retrouver les coupables. Plus que jamais, son courage va être mis à l’épreuve, à chaque instant. Dos au mur, il ne peut plus compter que sur ses inventions, son ingéniosité, et son instinct pour protéger ses proches. Alors qu’il se jette dans la bataille, Stark va enfin découvrir la réponse à la question qui le hante secrètement depuis si longtemps : est-ce l’homme qui fait le costume ou bien le costume qui fait l’homme ?

Après un épisode 2 qui m’avait moins convaincu, Iron Man 3 est beaucoup mieux maitrisé, avec ce mélange comédie-action qui fonctionnait sur le 1. J’aime bien le scénario, où Stark se remet un peu en question et bien sûr toute l’intrigue avec le Mandarin.

Robert Downey Jr est toujours le boss et quand on voit son implication dans tout le MCU, on peut se dire que la saga tient à pas grand chose si Marvel s’était trompé d’acteur. A ses côté, comme à chaque film, ils peuvent se permettre des pointures. Guy Pearce et Ben Kingsley dans celui-là, ça va !

Sinon, les scènes d’actions sont encore très spectaculaires, notamment la scène où la maison se fait détruire et celle où ils sauvent les gens qui tombent de l’avion. Un très bon film d’action !

 

Thor: The Dark World (2013)
– REVISIONNAGE – MCU #8
Fiche Seriebox

Thor se bat pour restaurer l’ordre à travers l’univers mais une ancienne race menée par le menaçant Malekith revient pour précipiter l’univers dans les ténèbres. Face à un ennemi auquel même Odin et Asgard ne peuvent résister, Thor doit s’embarquer dans son plus périlleux voyage jusqu’à ce jour, au cours duquel il retrouvera Jane Foster et sera contraint de tout sacrifier pour sauver l’humanité.

La déception passée, je me suis un peu moins ennuyé qu’à l’époque, mais ce Thor 2 reste un des moins bons films de la saga. C’est trop léger. Thor et Loki font le taff, mais l’intrigue générale est un peu ennuyeuse, trop classique. Même Natalie Portman n’est pas utilisé à sa juste valeur.

 

Captain America: The Winter Soldier (2014)
– REVISIONNAGE – MCU #9
Fiche Seriebox

Deux ans après la bataille menée à New York par les Avengers, Steve Rogers, alias Captain America, s’est installé à Washington D.C. où il tente de s’adapter au monde moderne. Mais lorsqu’un membre du S.H.I.E.L.D. est tué, Steve se retrouve mêlé à un complot menaçant la planète entière. Pour déjouer les plans de cette conspiration maléfique, il s’associe à Natasha Romanoff, la Veuve noire, pour se défaire des assassins engagés pour le tuer. Rejoints par un nouvel allié, le Faucon, Captain America et la Veuve noire se retrouvent bientôt confrontés à un adversaire inattendu et particulièrement dangereux : le redoutable Soldat de l’hiver…

Après un premier Captain America un peu décevant, celui-là, j’aime bien !

Le personnage se révèle enfin, en s’intégrant parfaitement avec l’univers contemporain et des personnages secondaires bien plus intéressants, que ça soit Nick Fury, Black Widow (alias Scarlett Johansson) et « The Falcon and the Winter Soldier » (Anthony Mackie et Sebastian Stan). On en oublierait presque l’apparition de Robert Fucking Redford.

 

Ca donne un film d’action-espionnage assez proche des James Bond ou Jason Bourne récents. La scène de course-poursuite en voiture dans les tunnels, ça fait grave penser à The Bourne Ultimatum. Ca va à 2000 à l’heure, y a des complots, des retournements de situation, des explosions, de l’humour et des jolies femmes. Combo réussi, c’est validé !

 

Guardians of the Galaxy (2014)
– REVISIONNAGE – MCU #10
Fiche Seriebox

Peter Quill est un aventurier traqué par tous les chasseurs de primes pour avoir volé un mystérieux globe convoité par le puissant Ronan, dont les agissements menacent l’univers tout entier. Lorsqu’il découvre le véritable pouvoir de ce globe et la menace qui pèse sur la galaxie, il conclut une alliance fragile avec quatre aliens disparates : Rocket, un raton laveur fin tireur, Groot, un humanoïde semblable à un arbre, l’énigmatique et mortelle Gamora, et Drax le Destructeur, qui ne rêve que de vengeance. En les ralliant à sa cause, il les convainc de livrer un ultime combat aussi désespéré soit-il pour sauver ce qui peut encore l’être…

2e claque du MCU après Avengers. Le film le plus décomplexé du MCU.
Comme beaucoup, je pense, j’ai découvert cet univers et ces personnages et même après le premier visionnage, on se demande encore un peu le lien avec le reste. Mais on s’en fout, c’était cool du début à la fin, parfaitement calé sur une bande son confectionné avec brio.

Marvel a clairement du lâché la bride à James Gunn, sachant que les personnages n’avaient pas la même attente que les autres. Ca passe ou ça casse. Et bien, c’est passé d’une force ! C’est du Marvel pur-jus, avec un mélange parfait d’action et d’humour, mais différent des autres. Le film est maitrisé de A à Z.  On sent la patte du réalisateur.  Et puis, là en plus, c’est vraiment de la SF ! Avec des vaisseaux et des aliens qui se tapent sur la gueule, le tout dans des décors somptueux.

Un space-opéra inédit, j’en demande d’ailleurs tous les jours mais ça n’arrive – malheureusement – pas tous les ans. Faut dire que ce genre de films coûte un pont. A part les Star Wars et Star Trek, y a eu quoi récemment ? Luc Besson s’y ait réessayé avec Valerian, pour un résultat mitigé (même si moi, j’avais bien kiffé). Idem pour les Wachowski avec Jupiter’s Ascending. Il reste Dune que je n’ai pas encore vu.


* * * 

Enfin, depuis le confinement, je dois dire que je n’ai plus beaucoup de long trajet en voiture donc j’ai lâché complètement les podcasts. Ce long voyage de vacances a été l’occasion de m’y remettre et quoi de mieux que ce bon vieux Super Ciné Battle ! Ca allonge ma watch-list, mais ça m’a motivé à découvrir 3 vieux films que je n’aurais jamais vu sinon !

 

Jason and the Argonauts (1963)
Fiche Seriebox

A sa majorité, Jason, fils d’Eson assassiné par Pelleas, et héritier légitime, vient réclamer le trône à Pelleas. Celui-ci lui pose une condition démoniaque : il doit ramener de Coldiche la Toison d’Or. Commence pour Jason un voyage semé de périlleuses épreuves au cours duquel il rencontrera la magicienne Medee.

On commence dans les années 60 avec un bon vieux péplum sur base de mythologie grecque ! A l’époque, je pense que les effets spéciaux de Ray Harryhausen devaient impressionner, notamment cette scène avec les squelettes. Ca a encore un certain charme.

Les décors et les paysages valent aussi le détour. Même si certains fonds verts ont très mal vieillis, certaines scènes sont encore très belles. Le combat contre Talos, le colosse de bronze, est plutôt épique.
On ne peut pas dire que le scénario ou les acteurs soient exceptionnels mais l’ensemble est cohérent. 

 

Paris, Texas (1984)
Fiche Seriebox

Un homme réapparaît subitement après quatre années d’errance, période sur laquelle il ne donne aucune explication à son frère venu le retrouver. Accompagné de son fils, il part au Texas à la recherche de Jane, la mère de l’enfant. Une quête vers l’inconnu, une découverte mutuelle réunit ces deux êtres au passé tourmenté.

Après en avoir entendu beaucoup de bien, j’en attendais peut-être trop, mais ce film m’a déçu. Je vois pourquoi il a été acclamé, et a même obtenu la Palme d’Or à Cannes en 84. Le film est beau, magnifique même. Des plans du désert du début aux plans urbains de la fin, c’est un chef-d’œuvre. Les acteurs sont aussi exceptionnels, surtout évidemment Harry Dean Stanton qu’on voit du début à la fin. Les dialogues sont aussi bien écrits, la musique est magnifique et je retiens surtout une ambiance vraiment unique à ce film. C’est d’ailleurs ce qui m’a fait tenir.  Ce film est intrigant. On veut savoir le fin mot de l’histoire, comprendre l’histoire de cet homme taciturne.

Mais c’est là que le bât blesse. C’est lent. Très lent. 2h25 quand même. Beaucoup de scènes contemplatives, de jeux de regards, qui participent évidemment amplement à nourrir cette ambiance et ce récit. Mais du coup, même si globalement et objectivement, c’est un très bon film. Subjectivement, je m’y suis beaucoup ennuyé pour le placer plus haut. Maintenant, je suis sûr que c’est un film que je pourrais revoir dans quelques années, à une autre époque de ma vie, et peut-être apprécier différemment. Un film unique en tout cas.

 

Kagemusha (1980)
Fiche Seriebox

En 1573, le Japon est le théâtre de guerres incessantes entre clans rivaux. Le plus puissant de ces clans est commandé par Shingen Takeda. Au cours du siège du château de Noda, Takeda est blessé à mort par un tireur embusqué. Pour éviter que son clan perde de sa cohésion dans des luttes intestines, Shingen demande que sa mort reste cachée pendant trois ans. Un ancien voleur, épargné pour sa ressemblance avec le seigneur de la guerre, fait alors office de doublure avec la complicité des généraux, afin de duper leurs nombreux ennemis à l’affût.

Mon dernier film du mois est mon premier Kurosawa ! Le célèbre réalisateur japonais a une belle filmographie d’une trentaine de films, dont le fameux Les Sept Samouraïs (1954). Je commence donc assez bizarrement par l’un de ses derniers films.

A l’instar de Paris, Texas, on peut aussi dire que c’est un film qui a gagné la Palme d’Or. Il a également gagné le César du meilleur film étranger en 1981 et a été nominé aux Golden Globes et Oscars, mais a été devancé pour la petite histoire par, respectivement, Tess (de Roman Polanski) et Moscou ne croit pas aux larmes (de Vladimir Menchov). 2 films dont je ne connaissais pas l’existence avant aujourd’hui…

Pour revenir à Kagemusha, c’est un grand film d’aventure au Moyen-âge japonais, qui mélange vraiment le drame, la guerre et l’aventure. Y a un côté épique mais pas tellement des combats, on ne s’y attarde pas trop au final. Le cœur du récit se situe dans ce double rôle de Tatsuya Nakadai, qui joue le maître Shingen Takeda et son sosie. L’un est évidemment sérieux, riche, puissant, l’autre est un voleur, plaisantin. L’interprétation des deux rôles est très réussie et je me suis vraiment immergé dans cette histoire. Le film fait la part belle aux dialogues mais je ne m’y suis jamais ennuyé.

On se concentre vraiment sur la politique et la psychologie des personnages. On suit le destin de ce personnage prisonnier malgré lui de son image, qui doit se comporter comme un autre que lui, au détriment même de son propre soi. La guerre est là mais on ne la voit jamais vraiment, même sur le combat final, qui est très beau, mais suggéré, le rendant aussi grandiose. Car esthétiquement, le film est une réussite. On sent que chaque plan est travaillé, millimétré. Bref, vous l’avez compris, j’ai adoré ce film.

 


C’est tout pour ce mois-ci. On se retrouve le mois prochain !

 

 

  2 commentaires

  1. Avatar
    30 septembre 2021 at 22 h 04 min

    J’avais adoré The Winter Soldier à sa sortie surtout que je n’avais vu absolument aucune bande annonce ou quoi que ce soit et que du coup son identité était restée secrete jusqu’au bout pour moi :D

    • baba
      baba
      1 octobre 2021 at 13 h 55 min

      Pareil, j’avais eu la surprise.

      Jess ne l’a pas vu venir non plus.

Répondre à baba Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.