Avril 2021

Jeux vidéo

Je me suis un peu moins dispersé en avril. « Seulement » 9 jeux, le tout pour un total de 83,5 heures, soit 2,78 heures/jour. Un poil moins qu’en mars (88h).

J’ai surtout beaucoup joué à FIFA 21 !
J’avais besoin d’un jeu pour me défouler, qui ne demande pas trop de réfléchir, même si ça rend toujours aussi ouf. 

J’ai aussi encore pas mal joué à American Truck Simulator.
J’ai craqué, je me suis pris les DLC :S J’ai commencé à explorer le Nouveau-Mexique et l’Oregon ! Yihaaa :)

 

Car Mechanic Simulator 2018 (2017 – PC)
10h de jeu – Commencé

Sinon oui, je me suis lancé dans la mécanique virtuelle :P A la base, le jeu promet de retaper de vieilles voitures, mais en fait, pour arriver à cela et tout débloquer, faut passer 30 niveaux ! Soit quasi 30h de jeu. C’est laborieux. Faut apprendre les bases et c’est un peu -beaucoup trop- répétitif ! Pour l’instant, je fais les missions du jeu, qui consiste juste à prendre les réparations qu’on m’envoie, le tout en vue subjective. Je mets une petite vidéo qui illustrera le gameplay. Faut donc par exemple au début faire la vidange, changer les roues, réparer la transmission ou encore identifier et remplacer quelques dizaines de pièces.

Parfois, c’est facile, les pièces sont pleines de rouille, parfois, faut vraiment chercher loin. Souvent, je pensais avoir fini et là, le jeu te dit juste « il manque une pièce pour démarrer la voiture ». Raaah. T’es parti pour tout revérifier. Si t’as de la chance, c’est une des pièces demandées et tu peux savoir où regarder. Mais des fois, c’est juste que t’as oublié de remonter un silentbloc ! :O Vas-y pour tout réinspecter pièce par pièce pour voir si y a un trou. 

 

Shadow of the Tomb Raider (2018 – PS4)
+18h => 33,5h de jeu – Terminé à 100%

Changement d’ambiance, on part en Amérique du Sud. J’ai enfin fini le troisième volet du reboot de Tomb Raider ! J’ai même été jusqu’à faire toutes les missions secondaires, les tombeaux facultatifs ainsi que récupérer tous les items en repassant dans tous les niveaux du jeu.

Et bien, au final, c’est vraiment le jeu de trop. Rise of the Tomb Raider était déjà moins intéressant que le Tomb Raider reboot de 2013, mais celui-là est encore plus ennuyant. Ça manque vraiment d’idées. Le gameplay et les graphismes sont toujours top, ça fonctionne, mais il n’y a pas d’évolution majeure.

Surtout, le gros point noir, c’est le contenu. L’histoire est vraiment trop convenue et inégale. On est vraiment beaucoup trop bridé. Jamais le jeu n’arrive à surprendre comme le premier. C’est beaucoup trop répétitif et sans saveur. Ca manque de surprises. Heureusement, qu’il y a des environnements magnifiques, avec tous ces décors inspirés des civilisations maya et inca ! Dommage que la grosse ville au milieu du jeu soit assez inintéressante. Déjà techniquement, ça rame pas mal à cet endroit (sur PS4 Pro), et en plus, ça manque de vie. Je trouvais intéressante l’option pour rendre l’expérience authentique, avec des habitants qui parlent leur langue native, mais Lara continue de leur parler en anglais ! Bref, une vraie déception !

 

Celeste (2018 – PC)
14h de jeu – Commencé « Terminé »

J’en avais entendu beaucoup de bien et en effet, ce jeu de plateforme est difficile mais excellent ! C’est du pixel-art tout mimi qui pourra en dérouter certains, mais le gameplay est juste extraordinaire.

Les sensations en jeu sont vraiment plaisantes. On sent vraiment qu’on maitrise le personnage. Si on rate ses enchainements, c’est juste qu’on est mauvais. C’est du die and retry. Faut mourir pour réussir chaque tableau.
Et on meurt beaucoup. Moi, je suis mort 2835 fois en 11h haha.

J’ai terminé l’histoire, mais sans tout faire à 100%. Sur mon premier run, je n’ai pas récupéré toutes les fameuses « fraises » disséminées dans les niveaux, ni encore moins les cœurs vraiment bien cachés qui débloquent le chapitre bonus « Le cœur ». Il y a aussi des niveaux alternatifs, les « Faces B ». J’ai testé la face B du niveau 1, c’est déjà ultra difficile ! Et dire qu’on peut aussi débloquer des faces C… Je ne suis pas prêt pour ça.

Mais en tout cas, le jeu est vraiment cool. J’ai pris énormément de plaisir à le faire. Je me suis d’ailleurs lancé dans un deuxième run dans la quête des fraises. Je continuerai le mois prochain !

 

Séries

Baisse de rythme en avril ! Après un premier trimestre à 2 eps/jours, je tombe à une moyenne de 1,4 épisode par jour, soit un petit total de 42 épisodes vus pour 30h (1h/jour). Malgré ça, j’ai quand même fini 4 saisons.

 

The Falcon and the Winter Soldier saison 1
6 épisodes de 55 min
Diffusée sur Disney+ en mars/avril 2021
Fiche Seriebox

A part le fait que ça soit une série dans l’univers du MCU, je n’en attendais pas grand-chose. Le Faucon est vraiment un personnage secondaire totalement fade, porté par le non-charisme d’Anthony Mackie. J’en attendais surtout plus du Winter Soldier, voire même de Zemo. Mais malheureusement, même s’il y a quelques scènes d’action plutôt potable, c’est mal réalisé la plupart du temps. Le montage est catastrophique. Trop de longues scènes à la Netflix qui ne servent à rien. Ces 6 épisodes m’ont paru bien longs…

Aucune histoire ne m’a intéressé en fait, que ça soit le Faucon avec sa famille qu’on voie un épisode sur deux ou le Winter Soldier et sa rédemption. Que dire de Zemo qu’on voit à peine, Sharon Carter qui finit de manière absolument nawak et un John Walker catastrophique. C’était sans oublier la pire de toute, la grande « méchante » de la saison : Karli. Elle n’a absolument aucun charisme pour interpréter ce rôle. J’ai même pas bien compris ce qu’elle voulait. C’était bidon. Ca faisait vraiment cheap à tous les niveaux. Il n’y a aucune cohérence d’épisode en épisode. Ils n’ont pas du tout réussi à donner une ambiance à cette série. Bref, vite vu, vite oublié. La déception de l’année pour le moment ! 

 

Grimm saison 4
22 épisodes de 42 min
Diffusée sur NBC d’octobre 2014 à mai 2015
Fiche Seriebox

Avec Jess, on continue notre rattrapage de Grimm. Une saison 4 encore bien sympathique, dans la lignée de la précédente. C’est irrégulier, y a des épisodes indépendants plus ou moins intéressants, mais globalement, j’ai passé un très bon moment.  Le switch de personnalité d’Adalind et de Juliette est cool. Les deux gagnent vraiment en intérêt. Surtout Juliette, et ce n’était pas gagné d’avance…

L’épisode avec Monroe qui se fait kidnapper par le tribunal de Weireisen était aussi bien sympa. Tout comme le final, qui nous a bien surpris. Enfin, un peu moins Jess qui aime regarder des vidéos Youtube de scènes qu’on n’a pas encore vus et se spoiler. Je ne comprends pas :P

 

Ted Lasso saison 1
10 épisodes de 30 min
Diffusée sur Apple TV+ de août à octobre 2020
Fiche Seriebox

Un entraineur de foot us qui vient entraîner en Premier League, d’office, ça allait me plaire :) Surtout que la présidente du club le choisit pour tout faire foirer. En effet, son mari l’a trompé et le club lui appartenait. Elle veut donc juste faire descendre le club en seconde division pour lui faire du mal. Sauf que c’est sans compter sur Ted, qui est le mec le plus gentil et robuste de la Terre. Même quand tout va mal, il est souriant et optimiste !

J’ai aimé le côté feel good de la série, même si parfois un peu too much. Heureusement qu’ils ont réussi à rendre parfois Ted plus humain, par exemple avec la storyline de sa famille restée aux USA. Niveau foot, faut pas s’attendre à du grand réalisme. Déjà, on n’en voit pas beaucoup, ça m’a un peu déçu. Mais surtout, tout est simplifié et théâtralisé. Ca va aussi reprendre certains stéréotypes du foot comme les femmes de joueurs, les comportements des joueurs seniors ou étrangers, les buteurs égocentriques…. La série se veut comique mais joue plus sur les émotions et réactions des joueurs et du staff. On est vraiment plus dans l’ode à la joie de vivre. Je m’attendais à mieux, surtout vu les avis élogieux que j’avais lu, mais ce n’est pas une déception pour autant. J’ai passé un bon moment et j’ai hâte de voir ce que ça donnera la saison 2.

 

Alice in Borderland saison 1
10 épisodes de 30 min
Diffusée sur Netflix le 10 décembre 2020
Fiche Seriebox

Mon coup de cœur du mois d’avril !

Je me sens un peu seul quand je vois les notes sur Seriebox mais j’ai vraiment ultra accroché à cette série type Battle Royale / Hunger Games. C’est une série SF qui se déroule dans un Tokyo parallèle où nos héros doivent survivre chaque journée en participant à des jeux mortels plutôt sadiques.

J’ai trouvé la réalisation très dynamique et les jeunes acteurs.rices japonaises vraiment intéressant.e.s. On trouve un petit creux dans la seconde partie, avant le final, mais globalement, ça part dans tous les sens. Y a pas mal de rebondissements. C’est plutôt sanglant par moment. Je ne me suis jamais ennuyé ! Je n’attends qu’une chose, c’est que la suite arrive ! 

 

Films

Comme en mars, j’ai vu 5 films, dont 2 revisionnages.

 

Jumanji: Welcome to the Jungle (2017)
– REVISIONNAGE –
Fiche Seriebox

Le destin de quatre lycéens en retenue bascule lorsqu’ils sont aspirés dans le monde de Jumanji.
Après avoir découvert une vieille console contenant un jeu vidéo dont ils n’avaient jamais entendu parler, les quatre jeunes se retrouvent mystérieusement propulsés au cœur de la jungle de Jumanji, dans le corps de leurs avatars. Ils vont rapidement découvrir que l’on ne joue pas à Jumanji, c’est le jeu qui joue avec vous…
Pour revenir dans le monde réel, il va leur falloir affronter les pires dangers et triompher de l’ultime aventure. Sinon, ils resteront à jamais prisonniers de Jumanji…

Même ressenti qu’au premier visionnage, c’est un très bon divertissement, sans aucun temps mort, que je trouve réussi du début à la fin. La réécriture de Jumanji est bien trouvée, que ça soit avec le système de points de vie, les PNJ live, le système de quêtes… Le switch des corps me fera toujours bien marré, notamment avec Jack Black et Kevin Hart qui peuvent montrer tous leurs talents comiques. Sans oublier évidemment The Rock que j’adore, mais aussi la valeur montante Karen Gillan (Doctor Who <3). Le quatuor est parfaitement homogène, ça fonctionne. Welcome to the Jungle ! 

 

Jumanji: The Next Level (2019)
Fiche Seriebox

L’équipe est de retour mais le jeu a changé. Alors qu’ils retournent dans Jumanji pour secourir l’un des leurs, ils découvrent un monde totalement inattendu. Des déserts arides aux montagnes enneigées, les joueurs vont devoir braver des espaces inconnus et inexplorés, afin de sortir du jeu le plus dangereux du monde.

J’ai été moins convaincu par la suite, même s’il y a encore de bonnes idées pour éviter la redite, notamment avec des personnages retravaillés. C’était même plutôt marrant, mais y a rien à faire, la surprise du premier n’est plus là. C’est plus classique, c’est de la bonne comédie familiale.

On ne peut échapper à quelques longueurs (le début est notamment un peu long à démarrer) et aussi à quelques lourdeurs. Quelques scènes sont vraiment cheap au niveau FX, avec les singes et les autruches par exemple. Par contre, oui, le casting est toujours aussi fort, surtout qu’ils ont quand même l’occasion de montrer plusieurs palettes d’émotions dans un même corps. J’ai passé un bon moment, sympa mais sans plus disons.

 

 

Green Book (2018)
Fiche Seriebox

En 1962, un vigile italo-américain nommé Tony Lip est engagé comme chauffeur pour Don Shirley, un célèbre pianiste de jazz qui part en tournée dans le sud conservateur des Etats-Unis.

Ce film nous emmène en pleines années 60, au temps de la ségrégation, dans un excellent road trip de New York aux États du Sud. Viggo Mortensen et Mahershala Ali forment un duo improbable. Tony, un videur italien grande gueule qui ne sait pas contrôler ses crises de colère, et Don, un musicien black de haute renommée mais qui doit faire face au racisme ambiant. Chacun apprend des choses à l’autre. Les deux acteurs sont vraiment très bons dans leur rôle.

Au final, même s’il veut évidemment aussi traiter du racisme et de la tolérance, c’est un vrai buddy-movie intelligent. J’ai trouvé le film assez poignant, mais plutôt accessible, même pour des enfants. Il n’y a pas de scènes de grande violence. On a besoin de ce genre de film, à la fois triste et rigolo, mélancolique, disons, poétique. En traitant des valeurs de tolérance ,de loyauté, de gentillesse et de joie de vivre, ça redonne espoir en l’humanité. 

 

Batman v Superman: Dawn of Justice – Version longue (2016)
– REVISIONNAGE –
Fiche Seriebox

Craignant que Superman n’abuse de sa toute-puissance, le Chevalier noir décide de l’affronter : le monde a-t-il davantage besoin d’un super-héros aux pouvoirs sans limite ou d’un justicier à la force redoutable mais d’origine humaine ? Pendant ce temps-là, une terrible menace se profile à l’horizon…

Après Man of Steel en mars, je me suis refait Batman v Superman en version longue. J’ai été plus convaincu qu’à mon premier visionnage ! On passe d’un film moyen, peu clair, à un bon film de super-héros. Ca donne une vraie fresque épique en 3 actes. On a un Superman/Clark Kent vraiment mis à mal, constamment critiqué, un Lex Luthor machiavélique, où on comprend mieux ces intentions qui le poussent à faire affronter les deux colosses; et enfin un Batman/Bruce Wayne, que je trouve brillamment interprété par Ben Affleck. Il est aussi à l’aise avec ou sans costume. L’univers Batman est vraiment cool, que ça soit la Batcave, la Batwing ou encore la batmobile <3

Dans les mauvais points, ce qui ne change pas, c’est toujours cette histoire de Martha, ridicule, et le charadesign de Doomsday, toujours aussi décevant. Après, le rêve de Batfleck dans le désert, c’est excellent. L’ambiance générale est vraiment réussie, en total accord avec le précédent film. Le combat final envoie quand même du pâté, à l’instar de celui de Man of Steel. Quand le trio est réuni, avec la musique d’intro de Wonder Woman, je kiffe.

On a donc 3h qui monte crescendo. Ce n’est pas parfait, mais c’est moins bancal que la version ciné. Zack Snyder s’en sort pas trop au final avec cette version.

 

Zack Snyder’s Justice League (2021)
Fiche Seriebox

Déterminé à s’assurer que l’ultime sacrifice de Superman n’ai pas été fait en vain, Bruce Wayne décide de faire équipe avec la guerrière Amazone Diana Prince. Leur but est de parvenir à former une équipe de méta-humains en capacité de protéger le monde face à une menace s’approchant de la terre, dans des proportions sans précédent.

Avec cette nouvelle Justice League revue et corrigée par Zack Snyder, on vit un petit miracle ! C’est vraiment le jour et la nuit. J’avoue, je n’y croyais pas. Dans sa version cinéma, on avait vraiment un film bordélique, qui n’arrivait pas à trouver le bon ton, qui se perdait dans son histoire au bout de 2h et qui se finissait de manière assez ridicule.

Je me demandais comment il allait pouvoir y apporter quelque chose de nouveau… Et bien, principalement, deux choses. DEUX HEURES supplémentaires ! Et un cadrage CARRE en mode 4:3 ! On a échappé de peu au N&B pour la true vision de Mr. Snyder. Alors, j’avoue, rien que les deux éléments, ça me faisait peur, MAIS… étonnamment, ça passe crème ! Je m’y suis habitué rapidement et surtout, je ne me suis pas ennuyé ! J’en viens à me demander si le N&B ne serait pas un coup de génie. Mais de là à me refaire de suite les 4h de film… non, quand même. C’est comme pour la version N&B de Mad Max Fury Road. Un jour, peut-être… :)

En tout cas, là, je ne trouve rien à enlever. Toutes les scènes servent l’histoire ! Bon, allez, je suis peut-être un peu déçu par les scènes bonus de l’épilogue, qui sont vraiment de trop si aucune suite n’est prévue pour le couple Snyder-Warner. C’est pour ça que je ne le considère même pas comme un revisionnage. C’est un tout nouveau film !

Bien sûr, le film prend son temps mais c’est plaisant. Les personnages sont vraiment mis à l’honneur. Chaque personnage a vraiment son temps à l’écran. On comprend mieux les émotions de chacun et sa raison d’être. Les acteurs peuvent vraiment faire éclater leur charisme. On le savait déjà pour Henry Cavill, Ben Affleck et Gal Gadot mais c’est une confirmation. Mais ce sont surtout les trois autres qui sont enfin mis à l’honneur, que ça soit Jason Momoa en Arthur Curry / Aquaman, Ezra Miller en Barry Allen / Flash et Ray Fisher en Victor Stone / Cyborg. L’alchimie de groupe est vraiment mise à l’honneur. On comprend mieux chaque personnage et chaque action en ressort grandit.

L’autre grand vainqueur de cette seconde chance est aussi Steppenwolf. Ce redesign est magnifique, ça le rend beaucoup plus bad-ass ! Mais surtout, toutes les scènes de flash-back ou de lien avec Darkseid et DeSaad rendent enfin les personnages et même toute l’histoire du film intéressants ! En plus, comme pour les deux précédents films, y a aucune concession, c’est dark et violent à souhait ! L’univers cinématographique DC (DCEU) tient enfin un vrai grand film choral. Magnifique come-back !

 

Comme la version longue de Batman v Superman, on comprend mieux les enjeux dans Justice League. En fait, je crois que Snyder ne sait pas faire court. D’une saga moribonde, on passe à une bonne saga de super héros en mode version longue, comme le montrent mes notes AVANT/APRES :D

Film Premier visionnage Revisionnage
Man of Steel
Batman v Superman version cinéma version longue
Justice League version cinéma Snyder/Whedon version Zack Snyder

 

C’est tout pour ce mois d’avril. A bientôt !

  2 commentaires

  1. Avatar
    12 juin 2021 at 13 h 20 min

    Oh la la, tu es dur avec The Falcon and the Winter Soldier ! Bon ce n’est pas la série du MCU la plus originale mais comme j’adorais Sam Wilson et Bucky Barnes depuis le début de leurs apparitions dans les films, j’ai été bien sûr ravie de les retrouver ici. En revanche, je suis très déçue pour Sharon Carter, ça me fait de la peine pour sa tante ! Je fais partie des avis élogieux sur Ted Lasso et j’ai vraiment hâte de retrouver la série le mois prochain et son personnage si bienveillant. Côté films, j’avais adoré Green Book (mon top 1 de l’année 2019 pour un bilan que je n’ai toujours pas fait). Les Jumanji ne me tentent pas trop. Et si je comprends bien, si je regarde Man of Steel et Batman vs Superman, faut que je les regarde en version longue ?

    • baba
      baba
      19 juin 2021 at 14 h 22 min
      Héhé pour Ted Lasso. Ca revient en effet très bientôt. Hâte de voir sur quoi ils vont partir.
      Man of Steel, il n’y a (malheureusement) pas de version longue ^^

      Batman v Superman et Justice League, oui, obligé !

Répondre à baba Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.