L’Empire des loups de JC Grangé

Résumé :

Anna Heymes, la trentaine, est l’épouse d’un des plus hauts fonctionnaires du ministère de l’Intérieur. Depuis plus d’un mois, elle souffre d’hallucinations terrifiantes et de régulières crises d’amnésie, au point de ne plus reconnaître le visage de son propre mari et même de commencer à douter de l’honnêteté de ce dernier.

Pendant ce temps, dans le Xème arrondissement, Paul Nerteaux, un capitaine de police acharné, se voit confier une enquête concernant la mort de trois femmes d’origine turque, qui travaillaient dans des ateliers clandestins et dont les corps ont été retrouvés atrocement mutilés. Pour l’aider à infiltrer la population turque du quartier, Nerteaux n’a pas d’autre solution que de faire appel à Jean-Louis Schiffer, un de ses anciens collègues connu pour sa réputation de flic implacable.

—————————————–

J’ai lu ce livre dans le cadre d’un partenariat entre le site communautaire Livraddict et les Editions du Livre de Poche.

—————————————–

Ma ‘Croc’nique :

L’Empire des loups est le 4ème roman de Jean-Christophe Grangé et le 5ème de l’auteur que je lis. J’avais adoré ces 2 premiers romans (« Le Vol des Cicognes » et « Les Rivières Pourpres ») puis j’avais commencé à être déçu par « Le Concile de Pierre » à cause d’une fin assez mystique tirant sur le fantastique puis par « La Ligne Noire » dans un style trop noir, gore et brouillon. « L’Empire des Loups » étant sorti entre le concile et la ligne, j’avais peur qu’il soit un mix fantastico-gore. Mais heureusement, l’Empire des loups ne suit pas la logique ! On revient à un thriller nerveux aux rebondissements fréquents et à un univers plus classique, hors des sentiers battus de Mongolie ou de Thaîlande.

L’aventure se passe en effet à 90% à Paris. Bien sûr, avec Grangé, on ne reste pas en surface à flâner sur les Champs-Élysées ou dans les beaux-quartiers, ici on va découvrir les profondeurs du quartier turc. L’ambiance glauque qui en ressort m’a franchement bien plu. J’aime ce côté rock’n’roll de la police dans les bas quartiers, façon « Max Payne » pour la référence jeu-vidéo ou « Payback » pour le cinéma. Et pour y plonger, on a bien besoin d’un inspecteur bourru, Schiffer (Jean Reno au ciné, excellent choix, j’imaginais bien cette tete), ex-tortionnaire en Algérie et ex-ripoux du quartier. Nerteaux, le gentil flic, va le tirer de sa retraite pour venir l’aider à délier les langues des turcs qui « n’ont rien vus, rien entendus » alors qu’on a retrouvé 3 femmes défigurées dans le quartier et qu’ils sont d’habitude au courant de tout. Je pense que vous achetez une glace sur leur territoire, 10 minutes après, ils savent où habitent votre grand-mère. Vous voyez le genre. En tout cas, Schiffer va y aller cash, remuer un peu le bordel comme on dit. En tout cas, on retrouve ici un duo classique, comme dans « Les Rivières Pourpres », mais ça fonctionne bien ! J’ai beaucoup aimé ces 2 personnages, sauf Schiffer par moment car il est vraiment un pur salaud, et la fin de leur intrigue m’a assez surpris.

Parallèlement à cette enquête, on suit Anne Heymes, femme d’un haut fonctionnaire du Ministère de l’Intérieur. Son problème : elle ne reconnait plus les visages de certaines personnes et notamment celui de son mari ! On découvrira alors ce qui se cache derrière cette amnésie partielle. Cette intrigue m’a beaucoup tenu en haleine jusqu’à sa révélation qui intervient trop tôt dans le bouquin (c’est le mauvais point de ce thriller). On passe alors à autre chose , une ambiance moins surprenante, plus directe et violente. Reste que tout le travail de recherche scientifique de la 1ère partie est intéressant.

Pour revenir aux Rivières Pourpres, on retrouve encore un parallèle : les 2 intrigues qui se rejoignent. On commence chacun de son côté avec deux storylines différentes et à-priori sans lien direct pour se rejoindre au 2/3 du roman. C’est classique mais encore une fois, ça me plait. Le roman finit ensuite dans un crescendo de violence et de rebondissements scénaristiques qui ne plaira pas à tout le monde. En effet, Grangé prend des risques, un peu trop peut-être et conclut son récit de manière surprenante, à la manière du Concile de pierre sur la forme (et heureusement pas sur le fond). « L’Empire des loups » est donc un Grangé des premiers jours, pas aussi bon que ces premiers romans mais assez bon pour offrir un thriller qui a du coffre et qui sait surprendre. Je pense qu’on aime ou on déteste, pas de demi-mesure.


—————————————–
Note globale : 8 / 10
—————————————–
—————————————–
Ma Grangé-graphie

1994 : Le Vol des Cicognes (1999 en poche) 10 / 10
Que des rumeurs d’adaptation télé, rien officiel de prévu…

1998 : Les Rivières Pourpres (2001 en poche) 10 / 10
Adaptation ciné en 2000 avec Jean Reno et Vincent Cassel

2000 : Le Concile de Pierre (2002 en poche) 7 / 10
Adaptation ciné en 2006 avec Monica Bellucci

2003 : L’Empire des loups (2003 en poche) 8 / 10
Adaptation ciné en 2005 avec Jean Reno et Jocelyn Quivrin

2004 : La ligne noire (2006 en poche) 6 / 10
Adaptation ciné prévue par le réalisateur français Olivier Marchal…

2007 : Le Serment des Limbes (2009 en poche)
Droits ciné achetés, en attente d’une adaptation, p-e par le réalisateur Frédéric Schoendoerffer…
Livre reçu en cadeau par ma chérie, prochainement la chronique sur ce blog !

2008 : Miserere (Mai 2010 en poche)
Pas d’adaptation ciné/télé de prévue pour le moment…
Dans ma wish-list Livre de Poche :)

2009 : La Forêt des Mânes (pas de date prévue en poche, 2011 ?)
Pas d’adaptation ciné/télé de prévue pour le moment…

  6 commentaires

  1. Avatar
    Anne Sophie
    25 janvier 2010 at 15 h 40 min

    il faudra que je le lise, car comme toi j'avais beaucoup aimé le vol des cigognes et les rivières pourpres, mais après ça se gatait… donc à bas les préjugés ;)

  2. Avatar
    Véro
    25 janvier 2010 at 16 h 00 min

    Je suis d'accord avec toi : les deux premiers sont les meilleurs, j'ai moins aimé le Concile de Pierre et regretté le dévoilement trop rapide dans l'empire des Loups.
    Je vais lire Le Serment des limbes le mois prochain. Par contre, je me rends compte que j'étais passée à côté de la parution de La ligne noire mais du coup, vu ce que tu en dis, je me demande si je vais le lire ?

  3. Avatar
    Nelfe
    25 janvier 2010 at 16 h 18 min

    Ah je vois que tu t'es attaqué à la bibliographie complète de Grangé! Je suis aussi une grande amatrice de cet auteur. J'aime son sens du suspens et l'art qu'il a de retourner les certitudes de ses lecteurs comme une crêpe d'une page à l'autre. Il est vraiment très fort!
    J'avais aussi beaucoup aimé "L'empire des loups".

    Pour les suivants, j'ai vraiment adoré "Le serment des limbes" et "Miserere". Le dernier, "La forêt des mânes" m'a déçu par contre…
    Tu peux venir en lire les critiques chez moi si ça te dit ;)

  4. Avatar
    Emeralda
    25 janvier 2010 at 16 h 59 min

    Tu l'as encore mieux noté que moi et pourtant je l'ai bien aimé.

    C'est vrai qu'il y a des analogies entre ce titre et "Les rivières pourpres", mais c'était quand même un cran au dessus.

    Enfin, ce ne sera pas notre dernier Grangé donc affaire à suivre…

  5. Avatar
    Frankie
    25 janvier 2010 at 18 h 58 min

    Pas mon préféré (j'aime mieux le Vol des Cigognes et Les Rivières pourpres) mais un bon thriller ! J'ai nettement préféré la partie à Paris et moins celle qui se passe en Turquie. D'ailleurs, les fins c'est ce qui va le moins bien dans les romans de Grangé (à mon avis, bien sûr !).

  6. Avatar
    Wilhelmina
    25 janvier 2010 at 19 h 30 min

    Je me suis fait la même remarque que toi pour Jean Reno et Schiffer, vraiment bien choisi….d'ailleurs j'ai le DVD qui attend d'être, j'aime bien comparer ! ;)

    c'est vrai que le dénouement intervient trop tôt et est décevant.
    J'ai trouvé que le personnage de Anna changeait trop également, je m'étais attachée et j'ai eu le sentiment de la perdre.

    Néanmoins, c'est un roman plein d'action qui m'a tenu en haleine deux jours non stop ! (^-^)

    Prochaine découvert de Jean-Christophe Grangé : "Les rivières pourpres"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.