Le coeur de Gemme, tome 1 : L’Héritier de l’Automne de Giles Carwyn et Todd Fahnestock


Cet article a été rédigé pour le Livraddict Mag Spécial Fantasy, pages 37 et 38 !


4ème de couverture :
La cité d’Ohndarien est le Joyau du Monde connu, le dernier bastion de justice et de liberté, gouverné par les Enfants des Saisons, huit hommes et femmes choisis pour leur valeur et leur noblesse par le Coeur de Gemme. Mais lorsqu’un maître ambitieux et brutal s’en empare, les destins basculent, et bientôt…

L’Héritier de l’Automne s’accroche à la vie dans l’enfer des Neuf Carrés, un jeu meurtrier de gladiateurs. Une jeune prodige de la magie affronte ses peurs et endure les épreuves d’une sorcellerie érotique pour libérer son âme.

Une femme de pouvoir risque sa vie pour libérer sa cité et son peuple. Un mystérieux assassin aime une reine d’un amour impossible. Et loin de là, une enfant dont les rêves renferment une terreur ancestrale commence à se réveiller…

Publié en 2006 aux Etats-Unis. Publié en 2010 aux Editions Bragelonne.

Avis :


L’héritier de l’Automne est le premier tome d’une trilogie intitulé « Le cœur de Gemme » écrit par Giles Carwyn et Todd Fahnestock, deux auteurs américains amis d’enfance, qui vivent tous les deux à Englewood, Colorado.


Le roman est découpé en 3 parties, chacune d’environ 200 pages. Toute l’introduction de l’univers et des personnages est faite dans la première partie. On découvre notamment Brophy, le jeune héros qui se laisse malmener par son cousin Trent, fils du Frère de l’Automne, l’unique dirigeant d’Ohndarien. Aidé par quelques illustrations magnifiques, vous imaginerez et rêverez de parcourir les rues de cette ville unique. Taillée dans la roche, protégée par ses hauts remparts, elle doit faire face aux menaces venant du Nord et du Sud. Heureusement, côté Ouest se trouve l’immense océan qui se déverse dans les immenses écluses de la cité, amenant l’eau plusieurs centaines de mètres plus bas, côté est, dans les Mers d’Eté. Ondharien est comme le centre d’un sablier.

Vous découvrirez également deux autres villes aussi uniques, dans des genres bien différents. Trois lieux importants pour trois parties, l’équation est simple ! Mais ne vous inquiétez pas, le roman ne l’est pas pour autant. Certes, la structure du récit reste classique mais l’intrigue l’est moins. Vous serez surement agréablement surpris par la tournure des évènements. La quatrième de couverture n’est d’ailleurs pas assez longue pour résumer le contenu de ce pavé !

La partie 1 est costaude, débutant par un court prologue proche du teaser, très violent et dont on en ressort déjà pleins de questions sur le pourquoi du comment ! Mais dès le chapitre 1, on change brusquement de ton, retour au calme, nouveaux lieux, nouveaux personnages. Accrochez-vous car les auteurs ont deux cerveaux et les lieux sont décrits avec précision, les personnages sont nombreux et font foisons. La complexité de l’œuvre vous fera surement plaisir ! Le pire, c’est que vous ne vous ennuyerez jamais !

La fin de la première partie marque alors un tournant dans le récit, lâchant les amarres pour une deuxième partie qui amorce l’action à 200 à l’heure et amène notre héros à commencer son épopée ! Les fans de heroic fantasy seront comblés. Personnellement, j’ai adoré tous les passages dans les Neufs Carrés, une sorte d’arène géante pour gladiateurs ! Après une épreuve d’endurance dure et sanglante, neufs candidats s’opposent dans neufs épreuves. A chaque épreuve, un candidat est éliminé ! Suspense en perspective, les coups bas sont de sortie !

Enfin, la troisième partie revient plus sur l’histoire du Cœur de Gemme et paraît plus mythologique. Vous commencerez également à entrevoir quelques éléments fantastiques, peu présents au début du récit. En effet, l’héritier de l’Automne est une histoire d’homme dans un monde imaginaire alternatif. Vous ne trouverez pas d’elfe, de nains, de dragons ou d’orques comme, par exemple, dans le Seigneur des Anneaux. Les magiciens ont par contre la part belle, notamment, pour le plaisir des yeux et de notre imagination, une sorcellerie érotique. J’avoue avoir été agréablement surpris, ça change d’Harry Potter et de Tara Duncan (sans dénigrer la qualité de ces derniers, au contraire). Ce tome s’adressera donc essentiellement aux adultes; action, politique, sexe, violence et complexité étant les mots d’ordres de cet opus.

En conclusion, c’est un titre coup de cœur que je vous ai présenté ! J’attends comme le Messie la sortie du Tome 2. L’Héritier de l’Automne est un livre d’une puissance addictive phénoménale. Il ne plaira surement pas à tout le monde mais ceux qui auront pris le temps de le savourer le vénéreront.


Lecture effectuée en août

Note globale : 9,5 / 10

  3 commentaires

  1. Avatar
    Anne Sophie
    4 septembre 2010 at 20 h 00 min

    grâce à ton article, il est dans ma PAL ! j'espère que tu te sens coupable ;)

  2. Avatar
    Lady K
    16 septembre 2010 at 17 h 38 min

    Tel que tu le décris, il a l'air vraiment très intéressant … c'est tentant !

  3. Avatar
    Lolo
    23 octobre 2010 at 18 h 57 min

    J'ai moi aussi adoré ce roman. Mais j'ai l'impression que j'attends la suite avec moins d'impatience que toi. Je pense que c'est parce que pour moi la fin du tome 1 conclut parfaitement l'histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.