Dr Grordbort présente Victoire

Victoire Dr Grordbort de Greg BroadmoreLe docteur Grordbort, concepteur de pistolets à rayon. de fusées et de kir au cassis. a l’immense plaisir de vous présenter ce volume foisonnant, dédié aux actions et aux aventures des héros des forces armées terriennes qui s’élancent vaillamment pour enseigner la politesse humaine aux pires malappris de notre système solaire. Sous vos yeux ébahis, le docteur Grordbort dévoilera d’héroïques exploits, d’étonnantes armes à propulsion d’ondes et bien d’autres choses encore, améliorant à coup sûr votre vie de 23.5 % !


Année de parution française : 2011
Année de parution originale : 2009
Titre VO : Dr. Grordbort presents: Victory



Je remercie les Editions Milady Graphics qui m’ont envoyé cet artbook dans le cadre d’un partenariat avec Livraddict.


Dr. Baba présente VICTOIRE :


Victoire, c’est un livre un peu spécial. Un mélange d’artbook et de comics, le tout, dans un univers de science-fiction décalé.


Au début, Greg Broadmore présente sous forme de fiche les soldats humains ainsi que les aliens, le tout ponctué de notes d’humour plus ou moins lourds. Extrait tiré : « Quels mystères et merveilles découvrira-t-il ? Mazette, tout cela est si excitant que j’en ai fait un petit pipi dans ma culotte. Continuez à lire !« . On aime ou on n’aime pas. (je coche la deuxième option)


On remarque également que l’auteur (qui se fait passer pour le Dr. Grordbort) nous parle tout le long. C’est assez bizarre et déroutant je trouve.


Au niveau du style des dessins, c’est très inégal. Certains planches sont magnifiques, d’autres frisent le mauvais gout. Le style apparemment voulu est de ressembler aux affiches de propagande du temps des guerres mondiales, tout ça avec des armes laser et de pauvres aliens (les Vénusiens, de Vénus donc).


La partie que j’ai préféré est celle du bestiaire. Avec des Poussk de Barnaby, des Grief à Gorge Enrouée, des Flutey Buck-Buck de Randall… Toutes ces bêtes sont présentés avec un petit paragraphe ainsi que leurs stats ( hauteur, longueur, poids). Là, j’ai trouvé de quoi me mettre sous la dent.


On a aussi droit à deux mini-BD dans cet album où on retrouve le Dr Grordbort dans 2 aventures où il part à l’assaut de base vénusienne et lunaire. Tout ne se passe jamais comme prévu, ça pétarade dans tous les sens et toujours avec l’humour décapant de l’auteur. Dans le déroulement, j’ai trouvé ça sympa. Dans le dessin, ça passe aussi, les personnages sont un peu taillé à la hache mais les décors sont bien mis en valeur par le coloriage.


Enfin, la fin m’a déçu, ça finit comme un cheveu sur la soupe, avec d’autres illustrations. A vrai dire, c’est tout le souci de l’album, c’est qu’on entre dans un univers sans début, sans fin, sans liaison apparente.. c’est comme si on lisait pleins de petites choses récupérées ici et là pour parler de cette période future.


Au final, c’est pas un livre qui ne restera pas dans ma mémoire. Ca se lit vite et bien, c’est beau, c’est sympa mais je reste pas ébahi devant.


Note globale : 6.5 / 10





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.