Mois, c’est moi 3×10 9-1-1 What’s Your Emergency?

La fin d’année approche à grand pas !
On est déjà dans le dernier trimestre et ce mois d’octobre 2019 a été ultra chargé ! Séries, jeux et albums, let’s go !

Lectures

Le seul domaine où je n’ai rien à raconter.
J’ai un peu avancé, mais je n’ai rien terminé !

 

Jeux vidéo

J’ai commencé 3 nouveaux jeux, dont un que j’ai déjà fini.

 

Untitled Goose Game (2019 – PC)
FINI – 3h de jeu

Le petit jeu indé du mois, c’est Untitled Goose Game, un jeu d’infiltration où vous incarnez une oie ! Le but : emmerder les gens du village !

C’est un jeu vraiment tout gentillet, il n’y a même pas de game over. Les habitants ne vous touchent pas. Ils vont juste vous forcer à partir si vous essayez d’aller dans une zone interdite ou vous courir après si vous leur piquez un objet.

Le but des missions est d’ailleurs souvent le même : voler des objets aux habitants et les déplacer à un autre endroit. Quand on arrive dans une nouvelle zone, on a une petite liste de tâches à faire et il faut la remplir. Parfois, ce n’est pas forcément évident. Par exemple : « Faire peur à l’homme ». Il faut alors explorer l’endroit pour voir comment faire ça.

Les animations sont vraiment cool, l’oie est trop mignonne. Rien que le fait de la faire cacarder avec une touche ou battre des ailes avec une autre, c’est con, mais ça marche super bien. Son petit dandinement est aussi trop mimi.

C’est donc un bon petit jeu même si on en fait malheureusement assez vite le tour. L’histoire se finit en 3h. Pour 15€, c’est un poil trop cher je trouve.

 

WRC 8 (2019 – PC)
EN COURS – 5h de jeu

Revoilà enfin la licence WRC ! J’en avais déjà parlé en septembre 2017 avec WRC 7.

C’est à peu près toujours pareil, mais en mieux. Après une pause d’un an, on sent que les développeurs ont eu le temps de bien peaufiner leur jeu.

Niveau graphisme, le jeu est encore plus joli qu’avant, notamment les extérieurs ! Petit détail, j’apprécie que les flaques d’eau aient été retravaillées, même si ce n’est pas encore parfait. T’as l’impression de recevoir un seau d’eau sur ton écran par moment ! Un poil too much.

L’une des grandes nouveautés de cet opus, c’est la météo dynamique et c’est génial ! Tu commences une course par temps maussade et au fur et à mesure, des gouttes tombent sur ta carrosserie. Quelques centaines de mètres plus loin, c’est le déluge puis la grosse tempête. Les effets météorologiques sont vraiment bien retranscrits manette en main. Avec un météorologue dans notre équipe, il faut alors penser à vérifier les prévisions météo avant de partir en course et adapter ses pneus en conséquence.

Les sensations de conduite arcade sont toujours aussi cool sinon. On prend vite en main les voitures, surtout avec la carrière qui a été grandement améliorée. L’interface de celle-ci a été revu et l’enchaînement des événements a été rendu plus intéressant. Ça donne toujours envie d’aller de l’avant. J’aime toujours le système de progression qui permet de découvrir les voitures de Junior WRC à WRC en passant par les WRC2. On monte ainsi progressivement en gamme, avec des puissances et des vitesses de plus en plus élevées. Bref, ce WRC8 fait bien son job !

 

Ghost Recon Breakpoint (2019 – PS4)
EN COURS – 34h de jeu

Enfin, voilà mon gros jeu du mois, une de mes grandes attentes de l’année, mais, malheureusement, aussi ma plus grosse déception !

Pour une fois, il suffisait pourtant de reprendre Ghost Recon Wildlands et de l’améliorer, mais non, ils ont voulu faire un mix de tous leurs jeux et, résultat, ça ne ressemble plus à rien ! On a des lootboxes dans tous les sens pour récupérer des armes avec des niveaux à la Division. On passe du coup son temps à récupérer des caisses pour changer d’arme avec des stats plus élevés…

Pour privilégier la coop, ils ont aussi décidé de retirer les coéquipiers AI. Sauf que certaines missions sont vraiment ultra frustrantes en solo, voire quasi impossibles. J’ai ragé je-ne-sais combien de fois sur ce jeu à cause de cela. Et quand je me suis dit que j’allais chercher des gens pour m’aider à finir la mission, le matchmaking est vraiment foireux. Je n’ai jamais réussi à trouver de vrais teams. A chaque fois, on est mis par 2 et l’autre est souvent d’un niveau totalement random, positionné à un endroit random de cette immense carte. Bref, aucun intérêt. Au moins, dans Division 2, tu pouvais dire « ok, je veux matchmaker pour faire cette mission ».

Niveau gameplay, par contre, ça reste efficace et c’est pour ça que j’ai persévéré. Les gunfights sont bien nerveux, je prends du plaisir à y jouer. Je n’y aurais pas passé plus de 30h sinon. Le jeu est aussi plutôt beau, à part quand on s’envole en hélico. L’île est vraiment dégueu vu de haut. Tout parait vraiment fade. Globalement, c’est d’ailleurs très générique. Il n’y a pas le même plaisir de découverte que Wildlands… J’ai aussi vraiment ressenti le gap graphique entre la beta que j’avais testé sur PC et le jeu sur PS4 Pro. Je regrette finalement d’avoir pris cette version-là.

Enfin, j’ai testé le PVP, que je n’avais jamais lancé sur le précédent. C’est cool. Ces affrontements tactiques à 4 contre 4 sont efficaces. Après, ça reste du multi, selon qui tu as en face, tu peux te faire trucider facilement, ou te faire engueuler par tes propres coéquipiers si t’es le seul survivant et que tout le monde te regarde faire de la merde.

Bref, c’est ma plus grosse déception de l’année. Je continuerais à suivre les prochaines updates pour voir s’ils améliorent le jeu mais y a vraiment du boulot… 

 

Séries

Après deux mois de disette, je suis revenu en force : 71 épisodes vus, soit une bonne moyenne de 2,3 épisodes par jour. C’est déjà bien plus qu’août et septembre réuni. 

C’est simple, c’est même mon plus haut total depuis… mai 2015 (112 épisodes à l’époque !). Avec 49h, c’est même mon 5e mois de l’année où je dépasse les 40h de séries, ça n’était arrivé que deux fois l’année passée !

Faut dire que là, j’étais bien motivé par cette rentrée des séries. J’ai rattrapé quelques séries pour être à jour et j’ai aussi commencé quelques nouvelles séries, même si peu ne m’ont foncièrement convaincu !

 

Evil (CBS), c’est de loin ma nouvelle série préférée pour le moment ! Un show qui flirte entre mythe et réalité.

Chaque épisode, un trio travaillant pour l’Église (un prêtre, un tech et une psy) enquêtent sur des cas étranges pour déterminer la véracité des histoires. On parle de faux prophète ou de possession par le Diable. C’est assez flippant. Je suis d’ailleurs un peu maso de regarder ça le soir. Mais je ne le ferais pas quand je suis tout seul à la maison :d

 

Je retiens aussi les débuts intéressants de Watchmen (HBO) qui n’est pas une adaptation du roman graphique, mais se déroule plus tard, dans une Amérique où les flics ont décidé de se masquer pour protéger leurs identités et éviter d’être pris pour cible.

Les personnages sont tous cools, notamment Sister Night avec son costume de nonne. Je trouve la série vraiment magnifique, avec une photographie digne du cinéma. C’est HBO, y a rien à faire, c’est tout de suite un cran au dessus niveau qualité.

L’intrigue est encore un peu floue, mais j’aime beaucoup l’univers qu’ils ont créé. J’ai encore un doute si c’est vraiment une mini-série ou si une suite est possible. Pour l’instant, 9 épisodes sont prévus.

Treadstone (USA Network), la série inspirée de l’univers Jason Bourne, me déçoit un peu pour le moment. Ça manque de peps. Je me suis un peu ennuyé sur ces 2 premiers épisodes.

Nancy Drew (CW) est aussi assez basique. C’est une sorte de mélange entre Riverdale et Veronica Mars, mais sans grand brio pour le moment. J’ai du mal à accrocher à l’intrigue et aux personnages. Ils n’ont pas encore été développé mais le petit copain de Nancy et son père me saoule déjà. Ce côté épouvante qui survient par moment me gêne aussi, c’est vraiment superflu. Je vais continuer encore un peu pour voir si ça se décante.

Batwoman (CW) agrandit encore l’Arrowverse de la CW et pour l’instant, après 4 épisodes, je ne suis pas convaincu. On ne l’a pas encore beaucoup vu en costume, le fil rouge avec Alice ne m’intéresse pas et le père de Kate m’horripile. Dans les bons points, l’actrice principale a un certain charisme, et j’aime aussi bien Mary, sa demi-soeur ainsi que Sophie, son ex. Oui, car elle est aussi lesbienne. Au moins, ça change des autres séries. Ça peut être sympa, je vais sûrement continuer jusqu’à la mi-saison.

Sunnyside (NBC), la nouvelle sitcom avec Kal Penn (House) est déjà retirée des antennes, mais toujours diffusé en VOD sur le site de NBC et Hulu. Un député déchu après avoir vomi sur une bagnole de flics se rend compte qu’il a jamais vraiment aidé les gens. Sans boulot et n’ayant rien d’autre à faire, il va essayer d’aider un groupe d’immigrés à obtenir leur green card alors qu’il n’y connait rien aux procédures. C’est vraiment débile. Je regarde jusqu’au bout tant que j’ai commencé mais c’est vraiment lourd par moment.

Perfect Harmony (NBC) va sûrement suivre si ses audiences continuent comme ça. Elle est pourtant assez sympathique après quelques épisodes. C’est une comédie en plein Kentucky, dans l’Amérique profonde, où un veuf, ex-professeur de musique à Princeton va aider les membres de la chorale du coin. Y a un peu de concours de chants mais sinon, ça joue beaucoup sur les joies de la vie à la campagne.

Emergence (ABC), je commence aussi à décrocher après quelques épisodes. C’est de fiction SF familiale vraiment typique, le Manifest 2019 en gros. Dans une petite ville côtière de Long Island, une policière héberge une jeune fille amnésique qui a survécu à un crash d’avion et qui semble se faire traquer par des gens bizarres. L’enjeu est de découvrir qui est elle et pourquoi on lui veut du mal…

All Rise (NBC) est finalement une de mes bonnes surprises, car je ne comptais même pas la regarder. J’ai testé comme ça et c’est une bonne dramédie judiciaire, même si on pourrait lui reprocher son côté happy end. Y a jamais vraiment beaucoup de suspense sur les résultats du jury. Mais j’aime les personnages, leurs petites histoires, ça donne envie de les suivre.

 

* * *

Sinon, voici les 4 saisons que j’ai terminées en octobre :

 

Chilling Adventures of Sabrina saison 2
9 épisodes de 50 min – Renouvelée pour une saison 3
Diffusée sur Netflix en intégralité le 5 avril 2019

Avec 6 mois de retard, j’ai enfin regardé cette saison 2 des Nouvelles Aventures de Sabrina, cette version revisitée en mode dark de l’apprentie sorcière. J’avais parlé de la saison 1 en novembre 2018.

Les personnages me sont toujours aussi sympathiques, notamment Ambrose et les tantes Hilda et Zelda. J’ai aussi adoré détester le Père Blackwood et ne pas trop savoir quoi penser de Prudence. Le casting est assez solide, aucun acteur.ice ne m’énerve pour le moment. Je remarque que Salem, le chat, n’a toujours pas pris d’importance dans cette version. Par contre, la magie de Sabrina s’est bien développée, surtout en fin de saison.

Celle-ci rattrape d’ailleurs un début de saison décevant, se cherchant un peu. Les intrigues partent un peu dans tous les sens je trouve, le côté lycée étant assez mis de côté. Les scénaristes forcent aussi vraiment sur le côté féministe de la série, pas dans le fond, mais sur la forme.

Il faut attendre les 3 ou 4 derniers épisodes pour avoir un enchaînement de bons épisodes. Beaucoup plus de liant entre ceux-ci, avec de l’action et des rebondissements. C’est vraiment une saison inégale, sympathique au demeurant et qui donne envie de voir la suite.

 

FBI saison 1
22 épisodes de 42 min – Saison 2 en cours de diffusion aux USA
Diffusée sur CBS de septembre 2018 à mai 2019

Le titre est assez explicite. Après la police, le NCIS, le SWAT et j’en passe, on passe désormais à une série full FBI. Oh, ce n’est clairement pas la première, mais celle-ci est créée par Dick Wolf, l’un des plus producteurs américains de séries procédurales. On lui doit les sagas des Chicago (Fire / PD / Med) et des Law & Order (New York Police Judiciaire / Unité Spéciale). 

On se rapproche plus ici de ces dernières avec un univers sombre avec très peu d’humour et peu d’histoires personnelles. Basées à New York, les intrigues sont réalistes et abordent de nombreuses menaces contemporaines, du terrorisme au serial killer en passant par les gangs, les kidnappings et cie. C’est vraiment bien écrit, même si les épisodes suivent un peu tous les même schéma, chaque épisode se regarde vraiment avec plaisir. Y a du rythme et un certain sens du suspense. Après, aucun épisode ne sort profondément du lot.

Le duo d’agents spéciaux Missy Peregrym / Zeeko Zaky se complète bien. Mention spéciale d’ailleurs pour cet acteur américain d’origine égyptienne, qui interprète Omar Adom « OA » Zidan, une des révélations de la saison pour moi.

Une série efficace, qui fait le job, sans plus. Il manque la petite chose qui la rendrait spéciale.

 

SEAL TEAM saison 2
22 épisodes de 42 min – Saison 3 en cours de diffusion aux USA
Diffusée sur CBS d’octobre 2018 à mai 2019

Là aussi, on reste dans l’efficacité made in CBS. Cette série militaire m’avait déjà beaucoup plu en saison 1 (voir review en août 2018) et je trouve la seconde encore meilleure.

On retrouve une équipe de personnages attachants, que ça soit Jason (David Boreanaz), Clay (Max Thieriot), Ray (Neil Brown Jr), Sonny (A.J. Buckley), Lisa (Toni Trucks) ou encore Mandy (Jessica Paré). Chaque personnage continue à être bien développé. Le début de saison commence d’ailleurs très fort sur le plan émotionnel, ce qui engendre pas mal de questionnements dans l’équipe.

Une des qualités que j’avais déjà trouvées au show en saison 1, c’est aussi de suivre une grande mission sur plusieurs épisodes. J’en compte ici deux avec le Mexique en première partie et les Philippines en seconde. Ça donne de la consistance aux missions je trouve. Ça évite de se disperser à chaque épisode. Je note aussi cet exceptionnel mid-season finale (2×13 Time to Shine), un huit clos totalement fou dans un sous-marin. Pfffiou, j’étais quasi en apnée avec eux. Quel suspense ! Un de mes épisodes préférés de l’année.

 

9-1-1 saison 2
18 épisodes de 42 min – Saison 3 en cours de diffusion aux USA
Diffusée sur FOX de septembre 2018 à mai 2019

Là aussi, par rapport à la saison 1 (review mai 2018), la série gagne en qualité. Tout va toujours aussi vite, avec pleins de petites histoires complètement dingues à chaque épisode mais encore mieux maîtrisées. Y a encore plus de second degré, d’humour et d’émotions aussi.

C’est simple, quand t’as une saison qui se permet de commencer par un tremblement de terre à Los Angeles, tu peux te dire que t’es sur du lourd.  Visuellement, ça tient la route en plus. C’est complètement maboule à suivre. C’est presque devenue un nouveau genre, une sorte de série catastrophe. Et c’est pas loin de devenir une de mes séries préférées.

Les personnages sont tellement attachants, je ne saurais en citer un que j’aime moins. Que ça soit Bobby (Peter Krause), Athena (Angela Bassett), Chimney (Kenneth Choi), Hen (Aisha Hinds), Buck (Oliver Stark), Maddie (Jennifer Love Hewitt) ou Eddie (Ryan Guzman), ils sont tous parfaits. Mention spéciale pour Oliver Stark, jeune acteur britannique de 28 ans qui est une des révélations du show.

Je ne peux que conseiller de regarder cette série ! Vivement la saison 3 ! (spoiler : je viens de la commencer, c’est OUF ! ces scénaristes sont de grand malades mentaux)

 

Films

Je n’ai encore vu que 2 films ce mois-ci !

Banlieusards (2019)

J’en avais parlé récemment, quand Kery James avait sorti son clip avec Orelsan. Le voici, son film produit par Netflix, qu’il a toujours voulu comme un film de banlieues différent. Au final, sur ce point-là, j’ai un peu du mal à le voir.

Ça reste un bon petit film. Le scénario est assez simple et certaines scènes sonnent vrai. On voit qu’il veut montrer les différentes strates de la banlieue, représentées par l’histoire de ces deux frères, Soulaymaan (Jammeh Diangana), qui essaye de s’en sortir via la voie écolière et son ainé, Demba (Kery James), dealer de drogue violent. Noumouké (Bakary Diombera), le dernier de la famille oscille ensuite entre ces 2 voies.

 

El Camino : a Breaking Bad Movie (2019)

L’annonce de ce film a été une grosse surprise, car je ne pensais pas que la série avait réellement besoin d’une suite, se tenant merveilleusement bien sur ses 5 saisons. C’était donc un très gros risque de la part de Vince Gilligan de gâcher sa série culte.

Au final, c’est un soulagement. Ce film est un épilogue sympathique, qui nous rappelle au bon souvenir d’un fantastique univers. Aaron Paul reprend son rôle de Jesse Pinkman comme s’il ne l’avait jamais quitté, toujours aussi juste dans son interprétation.

Le scénario offre peu de surprises, mais quand même quelques guests qui font plaisir et surtout quelques scènes marquantes comme toutes celles dans l’appartement de Todd (Jesse Plemons). J’aime notamment beaucoup ce plan vu de haut de tout l’appart quand il cherche le fric.

Musique

Ça a aussi été un gros mois de découverte au niveau musical !

 

En vrac, dans les gros tubes du moment, j’ai beaucoup aimé :

Gambi

Rap – France

Signé depuis mai par REC 118, filiale de Warner Music France, Gambi aligne les succès avec Hé oh! puis Popopop. On parle de respectivement 50M et 35M de vues sur Youtube ! Le futur monstre du rap français ?

Son côté décalé dans ses clips, entre ambiance de quartier entre potes, violence urbaine et joie communicative le rend vraiment rafraîchissant.  Oh popopopop, popopopop ! J’suis dans l’block, block, dix eu’ cachés dans l’froc, froc

 

Tones and I
The Kids Are Coming (EP)

Indie Pop – Australie
EP de 6 titres – Sorti le 30 août 2019

Jeune chanteuse australienne de 19 ans, Toni Watson cartonne aussi avec son tube Dance Monkey !

 

Pour changer du rap, j’ai aussi écouté d’autres albums en prenant la liste des albums préférés de 2019 selon les utilisateurs de SensCritique. On y retrouve d’ailleurs IGOR, PNL et Billie Eilish que j’ai beaucoup aimé.

 

Ariana Grande
thank u, next

Pop  – R&B – Etats-Unis
5e album studio – Sorti le 8 février 2019

Chansons préférées : 7 rings – thank u next – bloodline – break up with your girlfriend, i’m bored – bad idea – fake smile – needy

Déjà le 5e album d’Ariana Grande à 26 ans et j’aurais jamais cru autant aimé ce dernier. De la pop ultra catchy et des clips pas trop dégueu à regarder :P 

 

The Comet is Coming
Trust In The Lifeforce Of The Deep Mystery

Jazz – Rock – Electronic – Angleterre
2e album studio – Sorti le 15 mars 2019

Chansons préférées : Summon The Fire – Blood of The Past (feat. Kate Tempest) – Super Zodiac

Là, je suis parti dans un univers totalement différent, avec de l’électro-jazz. J’ai bien accroché.

 

Enfin, dans les albums rap sortis récemment, j’en retiens quand même 4 !

Lefa
Fame

Rap – France
4e album studio – Sorti le 18 octobre 2019

Chansons préférées : Bitch (feat. Vald) – Fame – Batman – Spécial (feat. Dosseh)

Ancien fondateur de Sexion d’Assault, Lefa sort son 4e album solo en 4 ans. Je l’ai découvert ce mois-ci via son titre Bitch en feat. avec Vald puis un peu comme une couverture de livre peut vendre, la pochette de l’album m’a attiré. Du coup, je l’ai écouté et j’ai aussi apprécié quelques titres. J’aime bien sa voix et les sons de sa prod.

 

Lomepal
3 jours à Motorbass

Rap – France
Album acoustique – Sorti le 18 octobre 2019

Chansons préférées : Bécane – Ma cousin – Ray Liotta – Mômes

J’en avais parlé en début d’année, j’avais adoré Jeannine le dernier album de Lomepal ! Il revient ici par surprise avec un album bonus full acoustique qui reprend les chansons de ces deux albums. Les chansons prennent une autre couleur avec les guitares et le piano ainsi que sa belle voix. Bécane est vraiment émouvante et Ma cousin me plait toujours autant.

 

Niska
Mr Sal

Rap – France
3e album studio – Sorti le 6 septembre 2019

Chansons préférées : Méchant (feat. Ninho) – Bâtiment – Siliconé – Médicament (feat. Booba) – Mr Sal – Du lundi au lundi

Méchant méchant ! Connu depuis 2015 avec son Matuidi Charo et surtout son feat avec Maître Gims sur le tube Sapés comme jamais, c’est la première fois que j’écoute un album entier de Niska. Avec 20 titres pour une durée de 59 min, je ne dirais pas que j’ai tout aimé mais ça reste solide. Il s’est bien entouré pour les feat (Booba, Ninho, Koba LaD, Heuss L’enfoiré) et les prods de ses sons sont plutôt lourds, comme sur Siliconé, Bâtiment ou Du lundi au lundi.

 

Vald
Ce monde est cruel

Rap – France
3e album studio – Sorti le 11 octobre 2019

Chansons préférées : Journal Perso II – Rappel – NQNTMQMQMB (feat. Suikon Blaz AD) – Pensionman – J’pourrai – ASB (feat. Maes) – Dernier retrait (feat. SCH) – Poches pleines

Enfin, l’album du mois, c’est la sortie du nouveau Vald !

Ce monde est cruel m’aura étonné de bout en bout. Comme d’hab, y a certains titres qui nécessitent plusieurs écoutes mais l’ensemble est cohérent. Il a tellement de flow que c’est parfois dur de le suivre. Le titre éponyme, j’aimais d’ailleurs pas trop au début, mais maintenant ça passe. A voir ce que ça donne en concert parce qu’avec tout le boulot fait sur l’autotune, ça donne bien là mais chaud en live. 

Sur 16 titres, y en a vraiment que 3 que j’aime pas trop écouté : Ma Star, No Friends et Royal Bacon. Le reste, je valide tout ! Le début de l’album est même quasi parfait. NQNTMQMQMB m’a rendu ouf la première fois que je l’ai entendu en bagnole. Bien hardcore pour lancer l’album, j’ai kiffé ! 

Pensionman a aussi direct marché, avec cette ironie sur les pensions alimentaires qui me fait marrer à chaque écoute. Les feat avec SCH (Hollywood, Dernier retrait) et Maes (ASB) sont aussi super lourd, chacun dans un style différent. Enfin, le dernier titre Rappel est une sacré conclusion, avec une critique du monde du travail. Après, il le dit, les rappeurs ne sont pas des philosophes et ne les remplaceront jamais. Rien ne vaut la lecture. Mais lui prend au moins le temps de proposer un album provocateur et engagé, tout en jouant aussi avec son côté clownesque. Ce monde est cruel, ça sera surement un album que je mettrais assez haut dans mon classement annuel !

 

The End Is Nigh

 

  4 comments for “Mois, c’est moi 3×10 9-1-1 What’s Your Emergency?

  1. Avatar
    19 novembre 2019 at 10 h 09 min

    J’aime beaucoup Evil et Watchmen aussi. Pour cette dernière, je regrette de ne pas connaître les comics car je passe certainement à côté de pas mal de choses mais c’est quand même chouette à suivre. J’aime beaucoup Batwoman, surtout Alice et Mary. Pour Emergence comme tu dis c’est le Manifest de cette année mais ça passe.Côté films faut que je trouve un moment pour regarder El Camino.

    • baba
      baba
      19 novembre 2019 at 20 h 50 min

      Pour Watchmen, en effet, c’est un plus d’avoir les références. Je me suis d’ailleurs refait le film il y a quelques jours pour mieux me rappeler. Disons que certaines choses, des personnages ou des événements comme le début de l’épisode 5, ont plus d’impact. Mais si tu aimes bien sans, tant mieux, c’est qu’ils ont bien fait leur boulot pour la rendre compréhensible et intéressante.
      J’ai hâte de voir les prochains épisodes. C’est ma nouvelle « série du lundi », que j’attend dès que ça sort, comme au bon « vieux » temps de GOT :D

      • Avatar
        19 novembre 2019 at 22 h 32 min

        Ce qui est terrible, c’est que j’ai vu le film Watchmen en 2012 (grâce aux challenges de Seriebox), que je l’ai aimé mais que je ne m’en rappelle plus du tout, même en relisant ma chronique. Du coup, je me me rappelle plus si l’histoire du poulpe faisait partie du film. C’est aussi ma série du lundi, avec His Dark Materials (et quelques autres :D mais ce sont les deux que je regarde en priorité)

        • baba
          baba
          20 novembre 2019 at 11 h 22 min

          En effet, His Dark Materials est aussi ma 2e série du lundi ^^ J’ai un peu moins accroché au 3e mais la suite devrait être top, avec le Nord.

          L’histoire du poulpe n’est pas dans le film non. Dans le comics, de mémoire, c’est bien le cas. La fin, c’est le gros truc que Snyder avait changé. Ça m’avait emmerdé y a 10 ans, maintenant, ça passe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.