Mois, c’est moi 3×05 Pour la Victoire !

Nouveau mois, nouvelles aventures ! On se retrouve pour un récapitulatif de mes activités ludiques du mois de mai 2019 !

Lectures

Peter Sagan – My World
de Peter Sagan
VO – 293 pages – TERMINE !

Hop, un livre lu deen plus en 2019 ! À part les fans de cycliste, ça n’intéressera pas grand monde je pense :D C’est l’autobiographie de Peter Sagan, le slovaque triple champion du monde sur route en 2015, 2016 et 2017, aussi connu des adaptes du Tour de France pour ses nombreux maillots verts. 

Il raconte chronologiquement les trois saisons qui l’ont consacré mondialement. C’est intéressant pour connaître quelques petites anecdotes sur sa vie, ses courses, ses succès, ses désillusions. Il est assez marrant, il se prends vraiment pas la tête. Il peut paraître parfois arrogant. Parfois c’est du second degré, parfois non. Mais bon, quand on a gagné autant, on peut se le permettre.

Moi qui ne suit vraiment le cyclisme que depuis peu, j’ai aussi pu découvrir des courses et me rendre compte de l’importance de certaines classiques pour lui (comme Gand-Wevelgem ou le Tour des Flandres, sans oublier les mythiques Milan San Remo et Paris-Roubaix).

Dans les points négatifs, je dirais qu’il fait souvent le même programme donc il y a quelques redondances dans la narration. Certaines anecdotes sur sa Team m’ont aussi ennuyé. Mais ça reste une bonne petite lecture passionnante !

 

A Storm of Swords
Intégrale 3 du Trône de Fer 
de George R.R. Martin
VO – Format e-book – 1490 pages => 7% lu

Avec la série Game of Thrones qui arrivait à son terme, j’étais en pleine hype, je me suis dit que c’était le bon moment pour se remettre dans le bain.

J’ai donc rechargé ma Kindle (qui ne sert quasiment qu’à cette saga pour l’instant… moui, c’est honteux, achat compulsif, tout ça) et c’était parti ! Intégrale 3, nous voilà ! Toujours en VO évidemment, comme les deux premières.

J’ai fini l’intégrale 1 en septembre 2016 et l’intégrale 2 en septembre 2017. Maintenant, je ne promets pas d’avoir fini en septembre 2019 :P

Car là, c’est plus un pavé auquel je m’attaque, y a quand même 1490 pages ! On peut parler de double pavé ! Un vrai mont Everest littéraire.

Ça sera donc mon fil rouge littéraire de l’année.

 

Jeux vidéo

Après avoir fini l’histoire principale le mois passé, j’ai continué début du mois à jouer le end-game de The Division 2 mais j’ai lâché depuis. C’est du multi, j’y reviendrais sûrement plus tard dans l’année, ça reste une valeur sûre !

J’ai surtout beaucoup joué à FIFA 19 ! Je pensais d’ailleurs avoir – enfin – retrouvé un bon niveau. J’ai atteint une division 2 qui me fuyait depuis la sortie. Sauf qu’ensuite, le matchmaking a décidé que c’était fini de me voir gagner et m’a remis des bons joueurs sur mon chemin :D Bref, je suis redescendu comme une merde en division 4 ! :(

À part ça, en nouveauté, j’ai commencé Watch Dogs 2 mais j’en parlerai le mois prochain, car je n’ai joué que 8h en mai. J’ai eu du mal à rentrer dedans, mais ça va mieux depuis. Comme le premier, je m’éclate bien.

 

Mordhau (2019) – PC
Multijoueur (jeu infini) – 10h de jeu

Enfin, mon dernier jeu du mois est assez particulier. C’est un jeu multijoueur de combat médieval ! Comme Chilvary pour ceux qui connaissent, mais en beaucoup plus précis je trouve.

J’ai galéré au début mais après quelques entraînements contre des bots, j’ai quand même vite compris comment faire pour toucher des gens. Après, en ligne, je me fais défoncer. C’est de la capture de drapeaux à 32 x 32. Et comme dans Battlefield, t’as des gaillards partout pour te prendre par derrière.

Mais ça reste jouissif tellement les animations sont cool. L’épée fait vraiment ce que tu lui demandes. Elle suit la direction que tu donnes avec ta souris. En plus, y a pas mal de choix d’armes, des épées évidemment, mais aussi des haches, des lances ainsi que des arcs ou arbalètes. On peut même personnaliser son joueur, pour choisir son arme principale et secondaire mais aussi ses différentes armures. On peut ainsi passer d’un perso super lourd, peu mobile avec son grosse armure mais bien puissant avec une hache à 2 mains à un perso rapide qui combine armure légère et simple dague. T’as vraiment l’impression de passer de Jon Snow à Arya, pour rester dans le mood GOT :)

Bref, j’y ai passé une dizaine d’heures, j’ai kiffé. En plus, on peut aussi faire gueuler son perso. « VICTORYYYYY !!!! »

Une vidéo d’exemple d’un Youtubeur pour se faire une idée :

 

Sinon, toujours sur le thème du jeu-vidéo, j’ai regardé le documentaire Raising Kratos !

C’est dispo gratuitement sur Youtube. On plonge pendant 2 heures dans le développement du jeu God of War, l’un des grands jeu de 2018, voire même de la décennie.

C’est vraiment super intéressant de voir les différentes phases du développement à Santa Monica Studio, le studio californien, une des filiales de Sony. On voit à quel point c’est une vraie galère de développer un tel jeu, si complexe avec autant d’argent et de corps de métiers mis à contribution. On voit les problèmes techniques à gérer au fil du temps, qui engrange évidemment ces fameux « crunch » dont on parle de plus en plus dans l’actu jeu vidéo.

On ressent vraiment la pression à tous les niveaux, notamment quand ils doivent se presser pour sortir une démo jouable sans bug pour le premier reveal à l’E3 2016. Le jeu est loin d’être fini et tu dois déjà séduire le plus de gens possible, sans se mettre les aficionados de la saga sur le dos. Quel soulagement quand la démo est bien reçue !

J’ai aussi bien kiffé les passages avec les acteurs, qui donnent leur voix aux personnages mais aussi leur corps via la motion capture. L’entente entre le vétéran Christopher Judge (Teal’c dans Stargate SG-1 ! – Kratos dans le jeu) et son fils virtuel, interprété par le jeune Sunny Suljic, était très touchante.

Des docus comme ça, qui ne tombent pas trop dans le marketing typique des makings-of, j’aimerais en voir plus !

 

Séries

Par rapport au mois passé, je garde le rythme ! Encore une bonne moyenne de 2 épisodes par jour. Ce qui fait que j’ai terminé encore 5 saisons ce mois-ci. J’aurais même pu forcer un peu plus mais ce fut un mois encore bien chargé au niveau foot, avec toutes les fins de championnats :)

 

Sick Note saison 1
6 épisodes de 30 min

Ma plus grande déception du mois. Ça commençait plutôt bien, mais ça m’a vite saoulé. Les personnages sont juste trop cons. Pourtant, y avait du potentiel avec ce casting : Rupert Grint (Harry Potter) , Nick Frost (Shaun of the Dead, Hot Fuzz) ou encore Don Johnson (Nash Bridges). Mais non, ça ne fonctionne pas, je n’ai pas souri une seule fois.

 

Lucifer saison 1
13 épisodes de 42 min

Avec le marketing de folie de Netflix en mai, j’ai cédé à la tentation Lucifer.

Et… mouais. Sympa mais sans plus pour l’instant. C’est vraiment de la série policière teinté de fantastique assez classique. Un peu de fil rouge par-ci, par-là, mais globalement, des intrigues policières déjà vues.

Je ne vais pas être original, ça a été dit à de nombreuses reprises : le seul intérêt réside dans l’interprétation de Tom Ellis. Il porte la série sur ses épaules et heureusement, parce qu’il n’est pas aidé par une fade Lauren German, qui me semblait bien mieux dans Chicago Fire. Ici, j’ai l’impression qu’elle s’emmerde. Elle formerait vraiment un beau couple avec Kevin Alejandro qui est aussi mauvais. Heureusement, il y a  d’autres persos, notamment Mazikeen et Amenadiel qui apporte du punch à la série. Ca m’a quand même assez plu pour continuer avec la saison 2.

 

Good Girls saison 1
10 épisodes de 42 min

La bonne petite découverte du mois ! J’y suis allé sans trop savoir ce que ça allait être et finalement, c’est très cool. On est vraiment dans le style de séries à la Weeds ou Desperate Housewives, c’est à dire de la comédie dramatique teintée de thriller. L’histoire : trois femmes au foyer décident de braquer un supermarché pour se faire de l’argent et se retrouvent finalement dans les emmerdes.

Le casting est très solide avec Christina Hendricks (Mad Men), Retta (Parks & Recreation) et Mae Whitman (Parenthood). Il y a vraiment une bonne alchimie entre ces trois actrices. Je ne saurais dire laquelle est ma préférée. Elles sont toutes terribles. Les personnages évoluent vraiment bien en 10 épisodes. Ça ressemble presque à une BD tellement elles vivent des aventures rocambolesques. Pour ça, on retrouve le côté casse-gueule de Breaking Bad. Un mauvais choix de scénario et la série peut s’écroulée. Le plus dur est de rester sur le fil. Pour l’instant, ça tient en équilibre.

 

The Orville saison 2
14 épisodes de 48 min

J’avais hâte de retrouver cette série, une de mes bonnes surprises de l’année passée !

Cette saison 2 a eu un peu de mal à se lancer dans les 2-3 premiers épisodes, avec des scénarios un peu mou et le remplacement d’une actrice qui m’a surpris (je ne sais pas si c’était son choix…).

Ensuite, ils se sont repris et j’ai de nouveau accroché. La nouvelle actrice s’adaptant vraiment bien d’épisode en épisode. Ils ont même tenté un double épisode qui faisait vraiment Stargate SG-1 avec des combats spatiaux ! Ça changeait, c’était pas mal. Mais heureusement, l’humour teinté de réflexion est resté la base de la plupart des épisodes.

Pour moi, le summum est même un épisode assez simple avec le 2×11 « Lasting impressions » qui m’a vraiment bouleversé. L’un des personnages vit virtuellement une double vie avec les souvenirs d’une personne décédée quelques centaines d’années plus tôt (sous les traits de la belle Leighton Meester en guest-star). C’était très émouvant car il abordait un thème qui me tient beaucoup à cœur : le sens de la vie, mais aussi ce qu’on laisse en héritage en tant que personne. C’est pour moi le meilleur épisode de cette saison de The Orville mais aussi l’un des meilleurs épisodes que j’ai pu voir toutes séries confondues cette année.

 

Game of Thrones saison 8
6 épisodes entre 50min et 1h20

Le gros morceau du mois !

Je ne sais même pas comment commencer tellement il y aurait de choses à dire. Cette dernière saison a évidemment été longtemps débattu, divisant ceux qui ont aimé, ou pas, les choix artistiques fait par les créateurs.

Alors, oui, ce n’était pas excellent comme d’habitude. Ce n’était pas le bouquet final parfait que cette série aurait mérité. Malgré tout, ça reste d’un très bon niveau à tous les niveaux. Les acteurs ne sont pas devenus mauvais après autant de saisons, la réalisation est toujours aussi belle, la musique aussi. C’est plutôt le scénario et le rythme qui est le point fort de cette saison.

En détail, comme d’habitude, chaque saison débute doucement. Les 8×01 et 8×02 servent vraiment d’introduction au combat final, en versant sans vergogne dans le fan-service. Mais après, ohlala ! Oui, c’était sombre, oui, certains persos sont trop invincibles mais bordel, The Long Knight (8×03) était vraiment une claque ! Une bataille typique à la GOT. Quelles émotions encore une fois. Tellement intense, j’étais scotché du début à la fin. Oui, j’ai crié « Aryaaaaaaaaaaa !! » dans mon canapé ! Toi-même tu sais.

On passe sur l’épisode 8×04 qui était cool… jusqu’aux 20 dernières minutes :'( Pourquoi cette flèche qui vient de nulle part ? Pourquoi cette scène de fin totalement illogique ? Qui plus est avec un décor si vide… Au final, je préfèe occulter ce passage low-cost. Il ne fait qu’amener une dernière bataille, celle qui a rendu fou la moitié des fans…

L’épisode 8×05, The Bells était étonnant mais quel pied encore une fois ! Il y a vraiment de magnifiques scènes, même si souvent en plan rapproché. On était vraiment au cœur de la guerre, en mode ultra lumineux désormais. Beaucoup de scènes attendues, d’autres moins. Ils m’auront quand même fait douter sur le sort de quelques personnages.

Enfin, le 8×06 est un bon épilogue à la saga, même si encore teinté de quelques grosses ficelles. La majorité des intrigues sont closes en tout cas. Avec autant de personnages, la série a quand même réussi à garder une certaine cohérence. C’est un final satisfaisant, sans être extraordinaire, logique par rapport aux choix faits précédemment. Peut-être juste un peu trop happy end. C’est le gros reproche de cette saison .Comme beaucoup, j’attendais beaucoup plus de prise de risques. La série nous avait habitués à des retournements de situation et des meurtres violents, surtout évidemment quand les scénaristes se basaient sur les écrits de G.R.R. Martin. On ne peut que penser qu’ils n’ont pas eu assez de cran pour faire souffrir la moitié du casting principal. Tant pis. En attendant, merci pour ces 8 saisons de grande qualité !

Il ne me reste plus qu’à finir les livres, et attendre de voir si ça finira plus ou moins pareil. Normalement non parce qu’apparemment, la série a déjà divergé.

J’attends aussi de voir les prochains spin-off ! Un tournage vient de commencer pour celui qui se déroulera 8000 ans avant. HBO sait généralement bien gérer, ils ne vont pas nous submerger et tuer la poule aux œufs d’or. Tant qu’il y a de la fantasy, je suis preneur de toute façon, il n’y en aura jamais assez à la télé et au cinéma.

 

Films

Si j’ai regardé beaucoup de séries, c’est donc que j’ai regardé moins de films. Je ne sais pas, je ne suis toujours pas dans le mood.

 

Triple Frontier (Triple Frontière) (2019)

J’ai eu envie de voir ce petit film d’action avec ce casting de fou : Ben Affleck, Oscar Isaac, Charlie Hunnam et Pedro Pascal.

On pense évidemment à l’univers de Narcos vu qu’on repart sur une opération militaire en Amérique du Sud mais ça n’a pas la même qualité d’écriture. Le rythme n’est pas transcendant, ça aurait mérité quelques cuts. J’ai cependant bien aimé l’ambiance. Le film est assez divertissant mais voilà, vite vu, vite oublié.

13 / 20

 

Outlaw King (2018)

Ce deuxième film Netflix m’a beaucoup plus enthousiasmé ! Avec Mordhau et Game of Thrones, ça complète vraiment bien ce mois assez médiéval !

Je voulais des combats à l’épée, j’en ai eu pour mon argent. Ça m’a refait pensé à tous ces films que j’aimais ado, que ça soit Braveheart, Ivanhoé ou Robin des Bois. Le moyen-âge est vraiment une période intéressante au cinéma. Je le préfère largement à la Renaissance par exemple.

16 / 20

 

Captain Marvel (2019)

J’ai longtemps hésité pour coter ce film. Finalement, j’ai baissé ma note car je n’en retiens vraiment aucune scène majeure.  Ca fait un mois que j’ai vu le film et je m’en rappelle à peine. C’était divertissant sur le moment, mais sans plus. Récemment, j’ai trouvé Wonder Woman et Aquaman plus intéressant par exemple. Par contre, évidemment, c’est mieux qu’Ant-Man 2

En fait, c’est vraiment le film Marvel typique, qui ne prends aucun risque. Il va même nous expliquer des trucs dont j’en ai absolument rien à foutre (comment Nick Fury a perdu un œil…). En terme d’action, il est aussi un peu trop light. La réalisation n’a absolument aucun moment de grâce.

Finalement, ce film n’est malheureusement qu’une réponse politique de Disney pour montrer qu’Hollywood a soi-disant changé en mettant en avant une héroïne. Il en faudra plus pour convaincre.

15 / 20

 

Musique

Vraiment de tout ce mois-ci : du rap, du rock indé et de la pop !

 

Heuss l’enfoiré
En esprit

Rap – France
3ème album studio – Sorti le 25 janvier 2019

Chansons préférées : Khapta – Hakan Sukur – George Moula – Aristocrate – L’addition

Un vrai guilty-pleasure un peu honteux. C’est très con mais p*tain, Khapta est maintenant gravé dans ma tête. Ça bouge vraiment bien comme chanson club.

Dans son vrai style rappé, il a un bon flow. Hakan Sukur marche par exemple bien, sur une prod qui fait pas mal pensé à Big Flo & Oli au début. J’aime bien aussi quand les rappeurs font des références footballistiques (Hakan Şükür étant le grand buteur turc des années 90).

 

Catfish & the Bottlemen
The Balance

Indie Rock – Pays de Galles
3e album studio – Sorti le 26 avril 2019

Chansons préférées : Longshot – Encore – Fluctuate

Le retour des gallois ! J’avais cité brièvement leur second album l’année passée. Ils sont vraiment dans la continuité totale, et pas que dans les pochettes d’album (avec ce minimalisme que je trouve d’ailleurs très sympa, tout en noir et blanc).

On reconnait tout de suite le son de Catfish & the Bottlemen. C’est du rock assez classique, qui fonctionne grâce à ces petits riffs de guitares et la voix du jeune Van McCann (26 ans). J’aime assez bien leurs clips, aussi en noir & blanc. Sur Longshot, ils ont d’ailleurs tenté le long plan-séquence avec ce drone qui passe d’une vue d’ensemble d’un paysage littoral britannique à un plan rapproché du concert. C’est assez hypnotique.

 

Billie Eilish
WHEN WE ALL FALL ASLEEP, WHERE DO WE GO?

Pop – USA
1er album studio – Sorti le 29 mars 2019

Chansons préférées : bury a friend – my strange addiction – bad guy – when the party’s over –  you should see me in a crown – wish you were gay

A 17 ans, Billie Eilish est déjà une star mondiale. En écoutant son album, je me suis rendu compte que je connaissais déjà beaucoup de ses titres. 

En plus, j’en ai découvert un qui utilise des passages de The Office (US) alors évidemment, je ne pouvais qu’adhérer ! 

No Billy, I haven’t done that dance since my wife died. (Steve Carrell)

Mais, ce qui m’a convaincu, c’est vraiment ses clips bien décalés, un peu à la manière d’une Angèle mais en plus emo. bury a friend est clairement un clip teinté d’une ambiance à la The Haunting of Hill House. Certains plans sont trop bien fait. Surement un des clips que j’ai le plus regardé cette année.

Celui de when the party’s over est aussi assez fou dans sa conception. La première fois que je l’ai vu, je n’ai pas pu décrocher. J’avais un peu mal aux yeux :S :D

 

 

The End

  3 comments for “Mois, c’est moi 3×05 Pour la Victoire !

  1. Avatar
    27 juin 2019 at 18 h 33 min

    J’ai aussi très envie de me refaire les tomes de A Song of Ice and Fire. Avec la série, il y a des storylines des bouquins que j’ai oubliées et donc je voudrais me remettre en mémoire les événements avant la sortie du tome 6. Bon j’attends qu’on ait une date de sortie du fameux tome 6 pour les relire.Pour ce qui est de la saison 8, j’ai adoré tous les épisodes, même si c’était un peu précipité. Mais c’était grandiose et épique et la destinée de tous conforme à ce qu’ils étaient. Je pense notamment à Jon qui n’a jamais été aussi heureux que lorsqu’il était au-delà du mur.Alors, moi j’avais adoré la saison 1 de Lucifer, bien aimé celle de Good Girls. J’ai aussi adoré l’épisode de The Orville avec Leighton Meester, c’était émouvant. Côté films, j’ai super aimé Captain Marvel, toujours pas fait ma chronique alors que je l’ai vu en mars.

    • baba
      baba
      28 juin 2019 at 13 h 26 min

      Le tome 6, ça devient une arlésienne, depuis le temps qu’il dit qu’il va bientôt sortir. Dire qu’il y a encore le tome 7 après :s
      En plus, j’ai vu qu’il avait sorti une sorte de spin-off avec « Fire & Blood » l’année dernière. Il me fait aussi de l’œil.

      Dans l’intégrale 3, je suis arrivé au moment où Jon rencontre Mance Rander et Tormund. J’ai hâte de lire la suite, notamment avec Ygritte que j’aimais beaucoup dans la série. C’est vrai qu’il était bien de ce côté du Mur. Il s’appelle pas Snow pour rien.

      Courage pour ta chronique de Captain Marvel ;)

      • Avatar
        1 juillet 2019 at 11 h 08 min

        C’est vrai qu’on se demande si on aura le tome 6 un jour et oui on ne parle même pas du tome 7 !Ah Ygritte, ma préférée ! <3Ma chronique de Captain Marvel ne sera pas la plus compliquée à faire, le plus dur c’est que j’ai 15 ou 16 chroniques ciné en retard ! Mais je vais faire des chroniques groupées et plus succinctes pour certains films.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.