Février 2021

Je fête ce février mon 50ème mois en article ! Un numéro encore bien rempli, sauf de lectures (rip), mais encore de beaucoup de jeux, séries et films ! Je suis plutôt régulier sur ce début d’année.

J’ai mis du temps à l’écrire celui-là. A titre perso, avec Jess, on a vraiment eu des semaines compliquées ces derniers temps avec Jack, notre petit chien, qui a été fort malade. Il a un problème cardiaque depuis plus d’un an et en mars, il n’allait vraiment pas bien, jusqu’à faire un œdème pulmonaire, où on a vraiment cru le perdre. Grâce au vétérinaire, on a réussi à le sauver. On a contacté une cardiologue pour les chiens, qui l’a réexaminé et donné de nouveaux médocs. Pour l’instant, il remonte la pente, il va un peu mieux, mais c’est toujours compliqué à vivre, c’est stressant. On n’a pas envie de voir souffrir sa petite boule de poils. On l’aime comme un fils <3

 

Jeux vidéo

J’ai joué à 11 jeux, pour un total de 73 heures, soit 2,6 heures/jour. Je reste sur le même rythme qu’en janvier. 

 

The Last of Us Part II (2020 – PS4)
+18,5h => 32h de jeu – Terminé

Je l’ai enfin fini et quel jeu !

C’est techniquement parfait. C’est une claque visuelle. Le gameplay est bien plus intéressant que le premier opus. Les combats sont rythmés, avec beaucoup d’approches différentes. Le jeu est aussi un peu plus permissif, et donc plus jouissif. Surtout que l’aventure est longue donc ça aurait été dommage de trop corser les choses. J’ai aimé le côté brutal dans les affrontements. On sent vraiment la puissance des coups, la souffrance occasionnée. 

Le scénario et la mise en scène sont très bien rythmés au final. y a juste la surprise en moins. On connait l’univers, c’est un peu les mêmes environnements urbains décharnés par la nature, mais avec évidemment une maestria technique réactualisée. On retient quand même de nombreux nouveaux paysages, même si l’aventure se passe souvent dans la même ville de Seattle.

C’était très risqué de la part de Naughty Dog, mais ils ont réussi leur pari de « Part II ». A l’image du Parrain 2 (The Godfather Part II), ils arrivent à faire mieux, ou au moins aussi bien, que l’original, en étant différent. Plus moderne,  plus dur sur sa manière de raconter, on peut décrocher. Son scénario n’est pas d’une originalité folle mais surprend quand même par moment. Ce n’est d’ailleurs pas toujours facile à assumer. On nous fait faire/jouer des choses qu’on ne veut peut-être pas toujours faire. Comme tuer des chiens lancer à nos poursuites. À cela, il n’y a malheureusement pas d’alternative non létale. On est dans un univers post-apocalyptique où chacun joue sa survie.

Je retiens aussi et surtout les deux personnages principaux, encore très bien écrits, modélisés et rendus humain par des doublages magistraux. Vraiment un très gros travail sur l’interprétation qui donne une immersion totale. À la fin, je ne voulais pas quitter ces personnages, cet univers, cette atmosphère. C’est donc bon signe, surtout après 30h, soit une durée de vie quasi doublée par rapport au premier. J’avais qu’une envie, une fois fini : le recommencer, resavourer l’expérience. Mon jeu du mois. Un GOTY.

 

Football Manager 2021 (2020 – PC)
+7h => 17h de jeu – Continué

J’ai enfin lancé ma saison avec Brest avec une belle série de 4 victoires en L1 contre Marseille, Rennes, Lorient et Nîmes. Ensuite, ça a été plus compliqué contre les grosses écuries, Lyon et Paris; ce dernier m’a é-cla-té :D

 

The Medium (2021 – PC)
2h de jeu – Commencé

Dispo via le Xbox Game Pass, c’est un jeu d’horreur psychologique. Le jeu ne faisant pas trop peur apparemment, j’ai voulu le tester mais y a quand même une ambiance glauque et des petits jump-scares. On incarne une médium qui enquête seule dans un hôtel délabré en Pologne.

Malheureusement, même si j’aime bien l’atmosphère, je pense que je vais le laisser de côté pour le moment. Mon ordi a du mal à suivre, il n’est pas très bien optimisé, notamment quand l’écran passe en split vertical. Le personnage pouvant voyager entre le monde des vivants et des morts. Le framerate est divisé par deux lors de ces scènes cruciales. Et comme j’étais déjà qu’à 30fps en normal, ça devient compliqué de jouer à 15fps, ça gâche l’expérience.

 

House Flipper (2018 – PC)
4h de jeu – Commencé

Mon jeu le plus WTF du mois, c’est ce jeu de rénovation ! Oui, oui, le but est de ranger, peindre, casser des murs ou encore réparer des éviers :D Ouais, je pourrais le faire chez moi en vrai… Mais là, c’est bien, on ne se fatigue pas trop !

Quoique… La boucle est assez répétitive, c’est assez fastidieux. Pour peindre un mur, c’est vraiment long par exemple, faut peindre bande par bande, aller chercher dans son pot à peinture. Une vraie simulation quoi. Je m’attendais à plus fun. Ça manque de Stéphane Plaza.

 

Super Mario 3D World + Bowser Fury (2021 – Switch)
5h de jeu – Commencé

Enfin, j’ai relancé ma Switch ! \o/ C’est simple, en 5h de jeu, j’ai plus joué que sur 2019 et 2020 cumulés :P Fallait bien un bon petit Mario en fait ! Le seul jeu que j’ai fini sur Switch, en 2018, c’était justement Super Mario Odyssey

Super Mario 3D World est un remake de la version Wii U. Mais bon, vu que quasi personne n’a acheté cette console, c’est quasi une nouveauté. Ils ont quand même ajouté un mode inédit « Bower Fury » où il faut affronter un Bowser géant. Je n’ai pas encore testé cette partie du jeu.

J’adore l’ambiance en tout cas. C’est évidemment toujours aussi coloré, les musiques sont tops mais surtout, le gameplay est aux petits oignons. J’adore le fait que les niveaux soient assez courts. Ils sont assez faciles sur les mondes 1 et 2, que j’ai quasi terminés à 100%. Par contre, dans le monde 3, j’ai galéré sur certains passages, notamment 3-3, 3-4 et 3-5. Mais globalement, c’est toujours aussi fun ! J’adore le mode Mario « chat ».

 

Séries

Niveau séries, je m’en sors pas mal avec 55 épisodes vus en 34,9h soit quasi 2 épisodes/jour pour une moyenne de 1,2h/jour (vs 45,7h et 1,5h/jour en janvier).

J’ai beaucoup regardé de séries quotidiennes. Je suis à jour sur 9-1-1, 9-1-1 Lone Star, FBI et SEAL Team.  J’ai aussi repris Prodigal Son saison 1, que j’avais commencé l’année passée. Avec Jess, on s’est aussi remis à Grimm saison 4, toujours aussi fun.

J’ai vu le pilote de la série française Paris Police 1900, produite par Canal+. J’ai trouvé ça pas mal, les acteurs sont bons, les décors sont bien faits. L’ambiance est crade, l’ensemble est même un peu trop trash pour moi. Je n’ai pas encore continué…

J’ai aussi commencé Clarice, dans l’univers du Silence des Agneaux. Ce n’est pas vraiment une série policière habituelle, ils ont vraiment pris le personnage et construit son futur au sein du FBI suite aux évènements du film. Je kiffe bien. L’ambiance est cool, assez sombre ! 

 

Enfin, pour revenir à nos moutons, j’ai quand même fini 2 saisons.

Parks & Recreation saison 6
22 épisodes de 22 min
Diffusée sur NBC de septembre 2013 à avril 2014
Fiche Seriebox

Dispo sur Amazon Prime en Belgique, j’ai eu envie d’enfin finir cette série. 5 ans et demi après mon dernier épisode vu (le 6×05) ! J’ai d’ailleurs repris là où je m’étais arrêté.

À l’instar de la saison 5, on sent quand même qu’il n’y a plus l’énergie des saisons 3 et 4. Ca tourne parfois en rond, avec des blagues recyclées. Et je me suis lassé d’une partie du casting. Même si j’adore Aziz Ansari dans ses spectacles et l’extraordinaire série Master of None, il n’arrive plus à me divertir ici. Je n’en peux plus des blagues sur ce bon vieux Jerry/Garry et idem pour Chris Pratt avec son personnage qui n’évolue finalement pas. Fatigant à la longue.

Mais malgré tout, je ne me suis pas ennuyé. Y a encore de très bons guest-stars et comme d’habitude, les personnages principaux qui fonctionnent bien sont Leslie, Adam, April mais surtout Ron Fucking Swanson. Le boss ! Quel personnage merveilleux !

Au final, la saison est donc globalement divertissante. Il y a même quelques très bons épisodes comme le 6×13 Ann & Chris ou le double épisode final 6×21-6×22 Moving Up, Part 1 & 2. Je vais enchainer sur l’ultime saison le mois prochain !

 

The Expanse saison 5
10 épisodes de 50 min
Diffusée sur Amazon Prime Video de décembre 2020 à février 2021
Fiche Seriebox

Après une saison 4 en demi-teinte, The Expanse repart à la conquête du titre de meilleure série SF !

Si je prends mes moyennes sur Seriebox, c’est très proche entre S1 et S4 d’une part; et S2 et S5 d’autre part :

  • Saison 1 : 16.7
  • Saison 2 : 17.2
  • Saison 3 : 17.6
  • Saison 4 : 16.5
  • Saison 5 : 17.3

Comme lors du premier acte (saisons 1 à 3), on sent une vraie montée en puissance. Même au niveau des effets spéciaux. Amazon avait déjà mis le paquet lors de la prise de pouvoirs (début S4) mais là, on le ressent encore plus. Y a des plans vraiment impressionnants, qui nous plongent encore plus dans l’univers, comme sur la station Ceres ou sur Mars. J’ai vraiment eu une sensation d’immersion totale, d’ultra-réalisme.

Le scénario est aussi plus équilibré entre les différents groupes de personnages. Ce sont toujours eux qui portent la saison. Que ça soit avec Naomi, Amos, Avasarala, Bobbie, Drummer… On a une palette de personnages forts. Je me suis vraiment attaché à eux. Ils me donnent chacun l’envie de suivre leurs histoires. 

Dans l’ensemble, le scénario de cette saison est d’ailleurs très bien rythmé. J’ai juste trouvé un petit ventre mou avec l’intrigue Inaros avec la réunion familiale sur le vaisseau terroriste. Ils utilisent quelques grosses ficelles à ce moment-là.

Mais heureusement, c’est passager. La plupart du temps, la série se construit dans l’action, la politique et beaucoup de suspense. C’est encore bien dense, même si plus abordable qu’avant je trouve. C’est toujours mature et intelligent en tout cas, ça ne prend pas les gens pour des cons et c’est toujours aussi divertissant. La saison ne manque pas de rebondissements et de moments épiques. Vivement la suite <3

 

Films

Je continue sur ma lancée. 2021 m’a relancé côté films.
J’ai vu 6 films en février.

 

Monster Hunter (2021)
Fiche Seriebox

Notre monde en cache un autre, dominé par de puissants et dangereux monstres. Lorsque la Lieutenant Artemis et son unité d’élite traversent un portail qui les transporte dans cet univers parallèle, ils subissent le choc de leur vie.
Au cours d’une tentative désespérée pour rentrer chez elle, l’intrépide lieutenant rencontre un chasseur mystérieux, qui a survécu dans ce monde hostile grâce à ses aptitudes uniques.
Faisant face à de terrifiantes et incessantes attaques de monstres, ces guerriers vont devoir faire équipe pour se défendre et espérer trouver un moyen de retourner chez eux.

Avec le retour du couple Paul W.S. Anderson / Milla Jovovitch, on pouvait s’attendre à du lourd, surtout vu les derniers épisodes complètement foireux de la saga Resident Evil et ils ne déçoivent pas ! C’est du bon gros nanar ! =D

Faut dire qu’on part d’une saga de jeu vidéo, que je connais juste de nom, mais qui m’a pas l’air d’avoir un très gros scénario. Le seul intérêt est de s’amuser à avoir de bons gros combats contre des monstres énormissimes. Malheureusement, même si le chara-design de ceux-ci est plutôt sympa, la mise en scène est vraiment chaotique. Les acteurs/actrices frisent le ridicule à chaque scène. Vu et oublié.

 

Brightburn (Brightburn : L’Enfant du Mal) (2019)
Fiche Seriebox

Un enfant extraterrestre est récupéré par un couple vivant dans une petite bourgade américaine. Très vite, l’enfant présente des pouvoirs extraordinaires. Mais si au lieu de les utiliser pour servir le bien, il développait une attirance vers le mal ?

Ce film d’horreur est tout simplement une sorte de Superman non officiel en mode dark. Pas du tout fan du genre, je me suis forcé parce que le pitch me tentait. J’ai survécu mais y a quand même 2 ou 3 scènes un peu gore. Disons que j’ai réussi à dormir après, mais je n’aurais pas regardé ça sans ma chérie dans l’appart xD

L’ambiance est quand même bien creepy. Le petit jeune a une bonne tête de psychopathe. J’ai aussi aimé la prestation d’Elizabeth Banks, qui joue sa mère, et ça m’a fait plaisir de revoir David Benman, Roy dans The Office. Le scénario manque de consistance finalement, j’aurais aimé que ça aille un peu plus loin. La scène finale était très bien par exemple, j’aurais aimé que ça soit plus comme ça, mais c’est aussi un film à petit budget (6M€).

 

Wonder Woman 1984 (2020)
Fiche Seriebox

Diana Prince entre en conflit avec l’Union Soviétique durant la Guerre Froide et se découvre une formidable ennemie en la personne de Barbara Ann Minerva.

Vu les avis à la sortie du film, je n’ai pas été surpris. WW84 est en effet une déception. Étonnant de la part de la réalisatrice Patty Jenkins qui avait réussi auparavant deux très beaux films, avec le premier Wonder Woman et son premier long-métrage, Monster, qui avait permis à Charlize Theron d’accrocher l’Oscar de meilleure actrice.

Gal Gadot propose pourtant encore une très belle interprétation, incarnant à merveille le personnage. Par contre, Pedro Pascal, en grand méchant, n’est pas très charismatique sans sa moustache et le personnage de Cheetah n’est pas suffisamment moderne. J’aime le côté Barbara Minerva par contre. Le problème se ressent du coup au niveau du scénario, trop simpliste, qui n’arrive pas à sublimer ses personnages et les rendre intéressants. C’est vraiment mollasson, on sent les 2h30.

Enfin, la mise en scène est vraiment trop inconstante. Je la trouve intéressante par moment, comme lors de la scène d’introduction, mais aussi souvent ridicule. Surement la faute à un parti pris de vouloir rendre hommage aux années 80. Vraiment dommage, car je trouve la première partie du film bien plus intéressante.

 

Thunderball (Opération Tonnerre) (1965) #4
Fiche Seriebox

L’organisation criminelle SPECTRE détourne un avion de l’OTAN transportant deux bombes atomiques et réclame une rançon au gouvernement britannique. L’agent secret James Bond est envoyé aux Bahamas à la recherche de Domino, la sœur du commandant Derval, qui pilotait le Vulcan. Celui-ci a en fait été tué et remplacé par un sosie. 007 découvre que l’instigateur de l’opération est un dénommé Emilio Largo, un homme riche et cruel passionné par les requins.

4ème opus de James Bond, on sent l’inspiration Goldfinger. L’espion anglais affronte de nouveau le SPECTRE avec Emilio Largo, un bon méchant bien  charismatique, et Domino (interprétée par la Française Claudine Auger), une James Bond Girl très intéressante, qui ne fait pas potiche.

L’ambiance paradisiaque m’a beaucoup fait penser à Dr No, le premier James Bond, mais avec beaucoup plus de budget. On sent qu’ils ont voulu en mettre plein la vue. C’est du grand spectacle. J’ai bien aimé les nombreuses scènes sous-marines, comme ce (trop?) long combat final au harpon entre les 2 camps.

Ca a parfois mal vieilli, avec un personnage macho, mais le film était vraiment divertissant.

 

The Silence of the Lambs (Le Silence des Agneaux) (1991)
Fiche Seriebox

Un psychopathe connu sous le nom de Buffalo Bill sème la terreur dans le Middle West en kidnappant et en assassinant de jeunes femmes. Clarice Starling, une jeune agent du FBI, est chargée d’interroger l’ex-psychiatre Hannibal Lecter. Psychopathe redoutablement intelligent et porté sur le cannibalisme, Lecter est capable de lui fournir des informations concernant Buffalo Bill ainsi que son portrait psychologique. Mais il n’accepte de l’aider qu’en échange d’informations sur la vie privée de la jeune femme. Entre eux s’établit un lien de fascination et de répulsion.

– Fait partie du Top 250 du Seriebox Cine Challenge –
– ainsi que des Mini-Challenges Policier & Thriller –

Depuis le temps que je devais le voir ! C’est cool, j’avance dans mes challenges sur un film que je n’avais pas prévu :) Il me fallait juste un peu de motivation et ça tombe bien, car l’univers revient dans l’actualité avec la série Clarice dont je parlais plus haut.

Je n’ai pas été très surpris, j’avais déjà lu le livre. C’était d’ailleurs étonnant que je n’ai jamais pris le temps de voir ce film. J’ai même vu et lu Hannibal et Dragon Rouge :D  J’avais peut-être un peu peur de retourner dans cette ambiance stressante, mais finalement, je trouve que ça va. C’est vraiment un film qui joue plus sur l’aspect psychologique. Il n’y a pas de scène très gore au final, surtout pour un film de 1991.

Anthony Hopkins est captivant en Hannibal Lecter, Jodie Foster magnifique en Clarice Sterling. Ils ont d’ailleurs obtenu les Oscars de meilleur acteur et meilleure actrice. Sans oublier que le film a également remporté les Oscars de meilleur film, meilleur réalisateur (Jonathan Demme) et meilleur scénario adapté. La totale !

Sans surprise, je rejoins l’avis général. C’est un très bon thriller, qui adapte en effet parfaitement le best-seller de Thomas Harris. Ca fonctionne toujours, même 30 ans après. Signe d’une œuvre majeure.

 

Three Billboards Outside Ebbing, Missouri (3 Billboards : Les Panneaux de la Vengeance) (2017)
Fiche Seriebox

Après des mois sans que l’enquête sur la mort de sa fille ait avancé, Mildred Hayes prend les choses en main, affichant un message controversé visant le très respecté chef de la police sur trois grands panneaux à l’entrée de leur ville.

– Fait partie du Top 250 du Seriebox Cine Challenge –
– ainsi que des Mini-Challenges Comédie dramatique & Thriller –

Encore un film du Top 250 et, que dire, c’est mérité ! Tout est quasiment réussi : réalisation, scénario, photographie, casting, musique. 

J’ai aimé ce ton décalé. J’ai même cru que c’était un film des frères Coen. Mais non, c’est le réalisateur du sympathique In Bruges (Bon Baisers de Bruges) et de Seven Psychopaths (pas vu). L’humour noir fonctionne parfaitement sur moi. Je n’ai jamais trouvé que le film tombait dans le pathos. Au final, la mort de la jeune fille passe vraiment au second plan. On est vraiment dans la haine et la colère plutôt que la tristesse. Il faut d’ailleurs attendre la toute fin pour avoir un nouvel éclairage sur ce qu’on veut vraiment nous raconter.

Le casting est sublimé. Évidemment, Frances McDormand est géniale, en femme forte qui ne lâche rien. Mais je pourrais citer la majorité des personnages secondaires : Woody Harrelson, Peter Dinklage, Abbie Cornish, Caleb Landry Jones, Lucas hedges, Zeljko Ivanek, Clarke Peters… Grand casting ! Mais alors, celui qui est vraiment exceptionnel,  c’est Sam Rockwell. Pour moi, c’est lui qui porte le film à son firmament, avec notamment ce magnifique plan séquence au milieu du film où il part du commissariat pour aller défoncer le publicitaire. Vraiment un personnage entre deux eaux, qui oscille entre le bien et le mal. Plus le film avance, plus il devient intéressant. Quelle interprétation !

À moins que le temps le rende encore meilleur, il manque juste un petit quelque chose pour en faire un film culte. Mais c’est déjà un très beau film, intelligent et poignant !

 

Et voilà, c’est tout pour février !
Vu le retard, je vous souhaite un bon mois d’avril :)

  2 commentaires

  1. Avatar
    12 avril 2021 at 20 h 28 min

    T’as vu comme c’est beau cette saison de The Expanse ? :O J’ai été épaté par les quelques passages de combats de vaisseaux, c’était absolument splendide !

    • baba
      baba
      17 avril 2021 at 13 h 01 min

      Ah oui, j’ai beaucoup aimé les combats aussi !
      Epique comme Battlestar Galactica mais encore plus beau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.