Moi par mois 4×02 Avant…

Dans cette magnifique année 2020 (sic), nous voici donc au mois de février, le mois où l’on ne savait pas encore…

Tous les dimanches, on affrontait pourtant les tempêtes. Et, patatra, un autre type d’ouragan nous tombe dessus… Malgré tout, dans un temps qui me parait désormais bien loin, comme tout le monde, je m’amusais bien. Ayant déjà joué à Plague Inc, j’étais déjà un peu stressé par Wuhan, mais c’était difficile d’imaginer un tel scénario.  Je regardais mes petites séries en toute tranquillité. Je dormais encore sans crise de panique. Je n’avais pas peur de sortir faire mes courses. Bref, c’était le bon temps. Mais ça, c’était avant…

 

Lectures

J’avais bien commencé en janvier. Et bien, c’est le néant ce mois-ci !

Par contre, j’ai bossé tous les week-ends avec mon beau père pour rénover une pièce. J’aurais désormais un beau bureau, avec une grande bibliothèque pour ranger tous mes comics ! Fini que ça traîne aux quatre coins de l’appart \o/

 

Musique

Rubrique à retrouver dans Dans Mon Spotify #2
Toujours du rap français, un peu de pop et de rock.
Avec Isha, Mister V, Selena Gomez, Hornet la Frappe, Green Day et Larry

 

Jeux vidéo

J’ai encore un peu joué à Days Gone et Sea of ThievesJ’ai aussi pas mal joué à Rocket League et comme l’année passée, j’ai commencé une nouvelle partie d’Endless Space 2.

J’ai aussi craqué, j’ai finalement acheté FIFA 20 après avoir réessayé la version de ma belle sœur. Les mises à jour ont semble-t-il enfin corrigé le jeu. C’est pas encore parfait, y a toujours un déséquilibre entre l’attaque et la défense, mais c’est au moins jouable. Et, en bonus, j’aurais cette belle jaquette avec Hazard :P

Insurgency: Sandstorm (2018 – PC)
9h de jeu – EN COURS

Comme un Battlefield ou un COD, c’est un FPS militaire tactique multijoueur, mais encore plus réaliste. Les combats sont vraiment intenses. Si vous mourez, vous pouvez attendre de 10 à 30s, il faut donc faire attention à ne pas mourir bêtement. Surtout que si toute l’équipe meurt et qu’aucune vague de support n’est prévue, l’ennemi pourra plus facilement prendre le point. Il faut donc quand même bien se coordonner avec l’équipe pour respecter l’objectif.

Le sound design est aussi complètement maboule. Les ricochets des balles sur les différentes surfaces, c’est impressionnant. On est vraiment en immersion dans la guerre. Une très bonne découverte !

 

Séries

Je suis toujours sur un petit rythme de 1.6 épisodes/jour avec 46 épisodes vus en février. Pas mal de courts épisodes, je ne suis qu’à 32h de visionnage.

J’ai commencé Avenue 5, une production HBO avec Hugh Laurie, mais c’est vraiment une énorme déception, j’ai abandonné au milieu de l’épisode 3.

 

J’ai aussi essayé Locke & Key, je n’ai pas été plus loin que le pilote. Aucune ambiance, aucun enjeu, je me suis vraiment emmerdé. J’ai lu en diagonale les critiques, ça ne m’a pas rassuré sur la suite. Jess a acheté le comics, je le lirais sûrement par contre. 

 

J’ai aussi commencé Star Trek Picard saison 1. J’étais un peu circonspect durant le pilote, mais ça s’améliore dès le 2e épisode. C’est de mieux en mieux.

 


Project Blue Book saison 2, j’étais pas hyper chaud mais ce début de saison me plait bien, surtout qu’ils ont choisi des thèmes très connus dans les 3 premiers épisodes, avec Roswell et la Zone 51. Le 4ème avec les habitants d’Hopkinsville qui pensent avoir vu un extraterrestre est aussi plutôt cool.

 

Enfin, j’ai fini 4 saisons dont 1 revisionnage !

The Office saison 1
– REVISIONNAGE –
6 épisodes de 22 min
Diffusée sur NBC de mars à avril 2005
Fiche Seriebox

En voyant des gens reparler de la série sur Twitter, ça m’a donné envie de la re-regarder, surtout que c’est dispo sur Amazon Prime Video.

Dire que ça a été diffusé il y a 15 ans ! Ça ne me rajeunit pas. Cette série, avec 24, Smallville, Alias, Lost, One Tree Hill ;) et cie, c’est une partie de mon adolescence, j’adorais trop !

Après, cette saison 1, elle est décevante par rapport au reste de la série. Faut vraiment pas s’arrêter à ces 6 petits épisodes ! C’est une redite de la version UK. Le boss, Michael Scott, incarné par Steve Carell est vraiment odieux comme pouvait l’être Ricky Gervais.

On voit très clairement le changement d’attitude dans la saison 2, que j’ai évidemment déjà commencée. Michael Scott sera toujours énervant ou con par moment, mais beaucoup moins grinçant. Je le trouve beaucoup plus marrant et, même, étonnamment, plus attendrissant. J’y reviendrai le mois prochain.

C’est parti pour être ma série marathon de l’année ! Tant pis si je n’avance pas dans les nouveautés, le tout, c’est de regarder des trucs qu’on kiffe.

 

Chilling Adventures of Sabrina partie 3
8 épisodes de 58 min
Diffusée sur Netflix le 24 janvier 2020
Fiche Seriebox

Cette partie 3 m’aura vraiment déçu. Je n’ai pas tellement aimé le thème de la saison, avec les « Old Ones », ces « pagans » (je sais pas comment ils ont traduit…). C’était vraiment ennuyeux. Le seul truc cool à la rigueur, parce que c’était à la fois crade et marrant, c’était Hilda et son problème arachnide. Le reste de cette intrigue, bof bof.

Les 3 premiers épisodes m’ont surtout ennuyé mais au bout d’un moment, j’ai quand même un peu accroché. Les deux derniers épisodes sont même assez emballant. Tout ce qui passe en Enfer est vraiment cool. Ils ont encore réussi à me donner envie de voir la suite. Les personnages restent des valeurs sûres. Il faut juste qu’ils arrivent à trouver un meilleur scénario.

 

Evil saison 1
13 épisodes de 42 min
Diffusée sur CBS de septembre 2019 à janvier 2020
Fiche Seriebox

On reste sur le thème du Diable, avec une des meilleures nouveautés de la saison. J’adore le casting, avec la révélation Katja Herbers, Mike Colter (Luke Cage) et Aasfi Mandvi. Michael Emerson y apparaît aussi fréquemment, dans un rôle assez inquiétant. J’adore aussi les 4 filles de l’héroïne. Elles n’ont pas froid aux yeux et aiment se faire peur. Elles ont vraiment des scènes flippantes ! Cette intrigue de Rose 390, sérieux… Juste fou que ça a été diffusé sur CBS. D’ailleurs globalement, c’est ce qui en ressort. Cette série ressemble plus à une production du câble qu’à ce qu’on voit habituellement sur les networks, surtout CBS, une chaîne très conservatrice. C’est tellement dark là ! Pas au point d’en faire des cauchemars mais suffisamment dérangeant pour en faire quelque chose de très bien. Dommage que la série peine à décoller sur son dernier tiers, ça aurait pu être génial. J’ai hâte de voir ce que va donner la saison 2 !

 

Sex Education saison 2
8 épisodes de 50 min
Diffusée sur Netflix le 17 janvier 2020
Fiche Seriebox

Contre toute attente, j’avais kiffé la saison 1, avec des histoires assez profondes, de nombreux thèmes sociaux abordés et une galerie de personnages tous plus sympathique les uns que les autres.

On retrouve tout ça en saison 2. Avec des nouveaux personnages et un rythme encore mieux géré. Ce mélange de comédie, drama et romance fonctionne parfaitement. Tous les personnages évoluent… Personne n’est laissé de côté, que ça soit Otis, ses premiers amours, la relation avec sa mère qui devient enseignante sexuelle à l’école, la mettant (sans qu’elle le sache) en concurrence avec son business. Maeve en chie encore, avec le retour de sa mère. Eric doit jongler avec son premier trio amoureux, entre Rahim, le nouveau beau gosse gay et le retour d’Adam, son ex-harceleur.

J’ai surtout beaucoup aimé l’intrigue d’Aimee, la copine un peu bébête, mais toujours bienveillante, de Maeve. Elle doit gérer une agression sexuelle dans le bus qui l’amène à l’école. Elle aura – évidemment –  du mal à s’en remettre émotionnellement. Son évolution était vraiment intéressante. C’était important pour la série d’aborder ce genre de problème à prendre très au sérieux. Cela a amené de belles scènes de solidarité entre filles.

Enfin, Jackson, le sportif star de l’école, continue sur son chemin anti-cliché. Il avait déjà prouvé en saison 1 tout son potentiel, mais l’acteur a encore été meilleur ici. Sa quête pour savoir quoi faire de sa vie, autre que devenir nageur pro, une envie de ses mères qu’il ne supporte plus, était intéressante. Sa relation avec Viv, une des nouvelles de la saison, était aussi touchante. 

Bref, une saison encore réussie, meilleure que la première. Vivement la suivante !

 

Films

Comme en janvier, j’ai vu 8 films ! Aucun revisionnage cette fois-ci.

Grâce à Netflix, j’ai enfin regardé mes 3 premiers Ghibli.

Après avoir complété la filmographie de Tarantino, j’ai terminé cette fois-ci celle de Michael Bay... Il m’en restait 3 à voir. Oui, c’est tout de suite un autre niveau :)

Et enfin, mes 2 derniers films, ce sont de gros blockbusters de 2019

 

— MICHAEL BAY SHIT —

Pain & Gain (No Pain No Gain) (2013)
Fiche Seriebox

Après avoir regardé les deux premiers Bad Boys en janvier, j’ai eu envie de compléter la filmo de ce cher Michael Bay ! Après avoir pris cette décision, j’ai pris un pain dans la gueule direct : Pain & Gain est vraiment très très loooourd.

C’est mal vendu en plus. Avec l’affiche, je m’attendais à un énième film d’action, surtout avec Dwayne Johnson et Mark Wahlberg. Mais non, on est sur une comédie noire, basée sur une histoire vraie loufoque de criminels bodybuilders qui volent et enlèvent des personnes. Je n’ai vraiment pris aucun plaisir à regarder ce film. Même si j’adore Dwayne, même Baywatch, c’était mieux, c’est dire !

 

13 Hours: The Secret Soldiers of Benghazi  (2016)
Fiche Seriebox

Celui-là, c’est plus ma came ! Film de guerre basé sur une histoire vraie, on suit l’attaque terroriste contre l’ambassade américaine de Benghazi en Lybie, le 11 septembre 2012, 11 ans jour pour jour après 9/11.

Avant Jack Ryan, John Krasinski était déjà bien convaincant dans un registre totalement différent de The Office.  On y retrouve aussi Max Martini dans un rôle très similaire à celui qu’il tenait dans la série The Unit. Et James Badge Dale que je n’avais pas beaucoup revu depuis Rubicon, cette magnifique série d’espionnage (qui n’a eu qu’une saison, snif). Vous  connaissez surement l’acteur si vous êtes aussi fan de 24 (Chase Edmunds dans la saison 3).

Bon casting donc. De très bons gunfights et de bonnes explosions comme Michael aime les faire. Le tout dans une ambiance orientale digne de Homeland. Niveau scénar, c’est assez simpliste mais j’ai bien aimé ces petites piques envers l’administration militaire US. C’est son film le plus réaliste finalement. Pas le film de l’année mais j’ai passé un bon moment.

 

6 Underground (2019)
Fiche Seriebox

Dernière sortie de Michael, c’est évidemment LA grosse production Netflix de la fin 2019, avec, notamment, Ryan Reynolds et Mélanie Laurent mais aussi  un budget digne d’Hollywood (150M$) pour tout faire péter dans tous les sens. Ça a été pris au pied de la lettre, ça n’arrête jamais. C’est complètement pété de chez pété !

Si 13 Hours était réaliste, 6 Underground est profondément bête et méchant.
Est-ce que c’est fun ? Oui. Par moment.
Est-ce que j’ai envie de le revoir ? Non. Je préfère 10.000 fois revoir Crank plutôt que de revoir ça.

C’est beaucoup trop débile. Ok, il veut faire un truc hyper séquencé, mais ça ne ressemble à rien. Y a aucune originalité. Le début du film avec la présentation des personnages, on l’a vu et revu. Les gunfights, John Wick a fait 100 fois mieux.

C’est beaucoup trop déjanté pour ce prix.  Avengers, c’était indécent, mais tu vois l’argent à l’écran, on a des moments épiques, les effets spéciaux sont poussés à leur paroxysme. Ici, c’est comme si on jetait de l’argent par la fenêtre. Dire que c’est pareil depuis quasi tous les Transformers (j’exclus le premier, que j’aime bien… #guilty). Michael Bay a quand même fait dépenser 1 milliard à Hollywood pour continuer à sortir des daubes, c’est un génie !

 

— GHIBLI —

Le Château dans le ciel (1986)
Fiche Seriebox

Là, on arrive dans du vrai grand cinéma ! Après des années à me lancer le challenge de regarder un Miyazaki, c’est bon, c’était le moment, c’était l’instant. Merci Netflix !

Je m’attendais pas à ça en plus. Je m’attendais à une histoire assez lyrique, triste, portée sur la nature. Au final, y a beaucoup d’action et d’humour, et surtout un côté steampunk avec des aéronefs, des robots, des pirates… Les animations et les dessins sont vraiment magnifiques. 

J’ai vraiment été conquis. Une bonne entrée en matière dans le Ghibli universe.

 

Mon Voisin Totoro (1988)
Fiche Seriebox

Là, on retrouve la nature, la simplicité, le Japon !

Le tout enrobé dans une enfance fantasmée teinté de fantastique. Le début du film m’a un peu fait peur, dans le sens où j’ai cru que j’allais m’ennuyer, mais j’ai été pris au fil du temps par ces deux sœurs qui découvrent la campagne et ce génial Totoro. Maintenant, je sais. Je sais qui c’est, pourquoi ils en ont fait leur mascotte. C’était vraiment tout mimi.

 

Kiki la Petit Sorcière (1989)
Fiche Seriebox

Après Sabrina, voici Kiki la Petite Sorcière. Un film où j’ai un peu moins accroché. Toujours aussi beau, bien animé, mais un peu plus destiné aux enfants.

L’histoire est toute simple, y a pas vraiment d’enjeu, c’est vraiment le film gentil, pour nous autres gens gentils. J’ai pas passé un mauvais moment, mais je ne pense pas que j’aurais envie de le revoir.

 

— BLOCKBUSTERS 2019 —

Aladdin (2019)
Fiche Seriebox

Ce remake live-action est déjà le 12ème produit par Disney sur la décennie. Et même si je ne les ai pas encore tous vu, c’est clairement, avec Maléfique, l’un de mes préférés

Déjà à la base, Aladdin, avec le Roi Lion et Robin des Bois, c’est un de mes Disney préférés. Je me demandais notamment comment ils allaient gérer le tapis volant, et c’est vraiment très bien fait. Les effets spéciaux d’aujourd’hui permettent vraiment des miracles.

Tout le film est spectaculaire ! Très bien rythmé. On sent la patte Guy Ritchie. Le ton Bollywood se prête aussi bien au film. Les musiques sont très bien intégrées au film. Will Smith y apporte tout son génie de chanteur et danseur. Enfin, Mena Massoud est un bon Aladdin et l’alchimie fonctionne bien avec Naomi Scott, même s’ils auraient pu prendre une actrice plus orientale. Mon seul reproche au casting, c’est vraiment Jafar, que je trouve bien fade, limite ridicule.

 

Spider-Man: Far From Home (2019)
Fiche Seriebox

Après Homecoming qui était bien-sans plus, je n’attendais pas grand-chose de celui-ci et finalement, c’est une bonne surprise ! Y a du mieux ! Tom Holland est un bon Spider-Man, il apporte beaucoup de fraîcheur au personnage, avec sa légèreté, son humour.

J’avais très peur du scénario, surtout après avoir vu le trailer. Mais non, finalement, c’est plutôt réussi. Ce petit tour d’Europe était bien sympathique. Les scènes d’action sont vraiment bien filmées. Jake Gyllenhaal est un bon Mysterio. C’est en plus bien intégré au MCU, avec Nick Fury et ce bon vieux Happy Hogan. J’ai vraiment pas été déçu !

 

C’est tout pour ce mois de février. On se retrouve, je l’espère bien, le mois prochain. Keep calm and stay at home!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.