Les réseaux sociaux sur Internet de Louis-Serge Del Sarte

4ème de couverture:

La révolution est en marche. Facebook, Twitter, MySpace, Viadéo, Youtube, XING, Copainsd’avant, Skyblogs, Linken in, et tant d’autres… L’incontournable déferlante des réseaux sociaux sur Internet s’est imposée en un temps record. Difficile de s’en passer pour organiser sa vie, choisir une école, trouver un boulot, sortir, s’informer, échanger, etc.

Mais aussi, « à portée de clic », multiplier ses contacts d’un bout à l’autre de la planète, sortir de l’anonymat, améliorer son image, partager ses passions, valoriser ses compétences, dynamiser ses projets, se constituer un carnet d’adresses et en tirer parti… Créer. Et faire partager cette création. Ces nouveaux réseaux s’imposent également au sein de l’activité des entreprises, qui l’utilisent de plus en plus, et génèrent de nouveaux enjeux dans la sphère professionnelle : quelles conséquences sur le lieu de travail ? Quels nouveaux métiers de l’internet ?

Fiche du livre sur Livraddict :

Mon avis
Si vous êtes internaute, vous n’avez pas pu passer à côté des réseaux sociaux. Ce livre essaye d’en montrer les avantages et les inconvénients à travers des anecdotes de l’auteur, de sa propre expérience, de ses propres erreurs, de sa propre conception de certains réseaux sociaux.

Ce livre est découpé en 2 parties : une 1ère partie « texte » où l’auteur développe sur 200 pages son constat et une 2ème partie « glossaire » où 500 réseaux sociaux sont classés par ordre alphabétique. On retrouve ainsi des descriptions de Facebook, Twitter, Flickr, MySpace, LinkedIn, Viadeo et même… Babelio. Bientôt Livraddict ? :)

Je vais pas passer par quatre chemins, la première partie est assez « chiante » par moment. Essayer de théoriser un phénomène aussi récent n’est pas facile et j’ai eu l’impression qu’on partait dans des considérations trop professionnelles. Certaines parties sont intéressantes mais le style est assez lourd. J’ai eu l’impression que l’auteur s’adressait quelquefois qu’à des cadres aux carnets d’adresses bien remplis pour s’organiser sur les réseaux sociaux professionnels type Viadeo. Mais y a aussi de bonnes anecdotes comme la femme qui envoie des twitters pendant une conférence « I’m so hungry I could eat this Iphone » (j’ai tellement faim que je pourrais avaler cet Iphone). Il faut être prudent, tel est le message principal du livre (du moins, ce que personnellement j’en ai retiré). Personnellement, j’utilise déjà quelques-unes de ses astuces. Sur Facebook, je gère mes amis par groupe par exemple, tout le monde n’a pas accès aux mêmes informations. Certains voient mes photos, d’autres non. J’ai même un groupe où l’information est tellement limité qu’ils voient à peine plus que si je n’étais pas dans leurs amis (ça me sera utile quand il faudra accepter mon futur patron ou mes futurs collègues… j’ai pas forcément envie qu’ils sachent que je joue sur Facebook de temps en temps, que j’ai mon propre site internet, etc).

La deuxième partie, à contrario, est beaucoup plus utile et facile à relire. Je n’ai pas tout parcouru, j’ai juste lu les réseaux sociaux que je connaissais. J’en utiliserais p-e qu’une dizaine sur ces 500, surtout vu qu’il y a des redondances d’utilité (Copainsd’avant sert-il encore à quelque chose depuis qu’il y a Facebook ? Ce dernier ayant pleins d’utilisateurs, on a plus de chance de retrouver ses amis d’enfance qu’avec le premier site) et des sites étrangers (à quoi va me servir Xiaonei, le « facebook chinois » ?)

Je ne noterai pas ce livre vu que c’est plus un guide qu’autre chose. La première partie aurait exigé une meilleure construction, un meilleur agencement des informations, malgré qu’au final, on retrouve pas mal de choses éparpillés qui peuvent servir; la deuxième partie est par contre plus utile et pratique. Merci aux éditions Alphée et à Livraddict pour ce partenariat qui m’a fait découvrir le premier livre traitant du sujet des réseaux sociaux.

En bonus, une vidéo de présentation du livre par son auteur :

  3 commentaires

  1. Avatar
    Emeralda
    11 juin 2010 at 12 h 00 min

    Du bon et du moins bon pour ce livre, mais dans l'ensemble, il fait du bien car il donne des pistes, des conseils sur ce qui prend une ampleur sans précédent sur la Toile : les réseaux sociaux.
    A consulter donc.

  2. Avatar
    Frankie
    12 juin 2010 at 16 h 58 min

    500 réseaux sociaux ? Ça fait beaucoup ! ^^ Sinon, je te confirme que Copains d'avant ne me sert plus du tout depuis que je suis sur Facebook !

  3. Avatar
    Lalex
    17 juin 2010 at 6 h 50 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.