Echo de Terry Moore

ECHO

de Terry Moore

Tome 1
Incident

Tome 2
Rêves Atomiques

Résumé

Julie Martin prend des photos dans le désert californien lorsqu’une explosion survient dans le ciel. Elle est alors recouverte d’une fine pellicule de métal en fusion. Incapable de s’en débarrasser, Julie doit s’habituer à vivre avec cette seconde peau aux capacités extraordinaires. Elle se retrouve en revanche traquée par divers individus aux intentions belliqueuses, l’armée américaine en tête qui souhaite récupérer ce costume unique.

Chronique

Aujourd’hui, en ce dimanche de détente, je vais abordé un nouveau comics ! Ma copine Jess se les ait acheté pour découvrir le style mais finalement, c’est moi qui les ai lu en premier. Le tome 1 est sorti en Juin 2009 et le tome 2 en Janvier 2010, tous les deux chez Delcourt, l’un des plus grands distributeurs de comics en France (avec Panini). Si votre librair e n’a pas de Delcourt, c’est un mauvais libraire. D’après wikipédia, en 1986, cette maison ne sortait que 3 nouveautés à l’année et maintenant (dernières données en 2006), ils en sont à « 266 nouveautés dont 90 mangas, 45 comics et 22 titres jeunesse ». L’évolution en 20 ans est assez impressionnante. Pour en revenir à Echo, un 3ème tome devrait sortir prochainement (selon la 3ème de couverture du tome 2) mais il n’y a encore aucune date et aucun titre VF.

Echo, comme le dit le résumé, c’est donc une histoire de science-fiction où Julie Martin, une jeune femme, recueille un mélange métallique liquide qui se lie à sa peau et n’en décolle plus. L’armée part vite fait à ses trousses et elle va devoir survivre et découvrir les « capacités » de cette seconde peau. L’histoire est beaucoup centrée sur Echo ainsi que sur Ivy, une enquêtrice spéciale embauchée par le centre de recherche nucléaire à l’origine de l’explosion. Un comics donc où les héroïnes sont principalement féminines, les hommes étant principalement en second rôle. Alors, certes on parle de nouvelles technologies et de guerre mais l’auteur fait aussi la part belle à la famille et aux relations. On a droit aussi à chaque début de chapitre à une citation d’Einstein (dans le tome 1) et de Oppenheimer (dans le tome 2) qui corrobore un peu le récit sur la dérive scientifique sur les technologies armées. Comme avec la bombe atomique, on crée sans se soucier des conséquences. Quand quelque-chose de dangereux tombe dans de mauvaises mains, qu’est-ce que cela donnerait… C’est assez classique mais c’est bien fait.

Terry Moore, l’auteur, en est le scénariste ET le dessinateur, c’est assez rare aux États-Unis je pense. A noter que c’est aussi en noir et blanc, le dessin est fin, réaliste. Le thème fait penser aux super-héros mais ne prend pas le parti héroïque et collants/capes. Ici, on a quand même droit à un super-vilain mais ça fait plus penser à un affrontement à la Incassable de Shyamalan au cinéma plutôt qu’à Superman ou Spider-Man.

Bref, j’ai hâte de découvrir la suite, surtout que le tome 2 finit sur un gros cliffhanger !


Note globale de la série : 4 / 5

  1 commentaire

  1. Avatar
    Lelf
    31 janvier 2010 at 15 h 31 min

    C'est une série qui m'intéresse.
    J'aime bien le côté super pouvoir mais avec des gens comme tout le monde, qui n'ont rien demandé et doivent s'adapter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.