Mois, c’est moi 3×07 Pequeñas vacaciones

Hola ! Ce mois de juillet a vraiment été caliante mais ça n’a pas trop affecté mon rythme de croisière, j’ai encore joué et vu pas mal de séries ce mois-ci.

Pendant que les championnats de foot sont en pause, j’ai aussi regardé le Tour de France -quasi- en intégralité pour la 3e saison d’affilée. Un très grand cru en plus ! En 2018, on découvrait Julian Alaphilippe et cette année, il a juste été ENORMISSIME. La victoire finale semble inaccessible pour lui, mais il m’a fait kiffé ! Et que dire de Thibault Pinot qui a aussi eu ces grands moments de panache ! A eux-deux, ils ont rendu fabuleux ce Tour 2019. Il ne fallait pas encore compté sur Romain Bardet, même s’il a réussi à avoir le maillot à pois en lot de consolations. Il n’avait pas les jambes en montagne et ses contre-performances habituelles en contre-la-montre semble être un trop gros handicap pour entrevoir une victoire dans le Tour. Le breton Warren Barguil m’aura aussi bien plu, beaucoup moins à la peine qu’en 2018, il a bien suivi. Hâte d’être au Tour 2020 !


Lectures

Rien à raconter ce mois-ci :'(

Je n’ai pas beaucoup avancé dans l’intégrale 3 de GOT.

 

Jeux vidéo

Assassin’s Creed Origins (2017 – PS4)
EN COURS – Environ 20h de jeu ce mois-ci

J’ai encore beaucoup joué à Origins ce mois-ci. Ce jeu est phara-mineux, la carte est juste gigantesque. Après Alexandrie, je suis descendu à l’est, vers les pyramides de Gizeh et la ville de Memphis. C’est vraiment très beau, fluide et plaisant à jouer. 

 

Jurassic World Evolution (2018 – PC)
EN COURS – 9h de jeu

Mon autre gros jeu du mois !

Dès que le jeu se lance, avec la musique du film, ça fonctionne ! Ça me donne même envie de me refaire la saga !

C’est un jeu de gestion, sauf que le but n’est pas de faire le plus beau parc. On doit surtout gérer nos dinosaures pour qu’ils soient le plus heureux possible. Sinon, ils s’échappent et faut alors se charger de les récupérer avant qu’ils ne dévorent trop de visiteurs. Parfois, la section sécurité nous encourage à les laisser faire par contre. Histoire de faire des tests :D

On doit aussi envoyer des équipes de recherche pour trouver des fossiles et les analyser, s’occuper nous-mêmes des gardes qui soignent les animaux, colmatent les brèches dans les enclos ou ravitailler la bouffe. Ces boucles de gameplay sont par contre répétitives à force.

Le jeu est par contre très sympa quand ces problèmes s’accumulent et qu’on doit vraiment gérer une crise.

Mes passages préférés restent cependant quand on découvre un nouveau dinosaure. Les animations sont vraiment très sympas quand on voit le dino rentrait dans son nouvel enclos et pousser son premier cri ! C’est aussi un plaisir de les voir se balader dans l’enclos, boire, manger et même se battre. Bref, ce jeu n’est pas parfait, mais, rien que pour ça, j’y retourne !

 

Baba is You (2019 – PC)
EN COURS – 3h de jeu

Késako ?  Baba is Me ? xD

C’est tout simplement l’un des meilleurs jeux indés de 2019, plébiscité par tous les sites de gaming. Par contre, c’est très compliqué à expliquer. Pourtant, c’est le genre de jeu où le gameplay est assez simple à comprendre, mais extrêmement compliqué à mettre en place plus on s’enfonce dedans !

En gros, ça ressemble à l’image suivante. Oui, c’est austère.

En gros, Baba, c’est la sorte de petit lapin blanc. Chaque tableau a des règles différentes, définies par des blocs. Genre ici, « Rock Is Push », « Wall is Stop » et « Flag is Win ». Le but est donc d’amener Baba sur le drapeau en bougeant les pierres. Ici c’est simple, c’est le tuto.

 

Ça va par exemple se compliquer comme l’image suivante.

Il faut alors s’amuser à tester beaucoup de combinaisons jusqu’à trouver la bonne. Parfois, ça prends 2 min, parfois 15, parfois tu restes bloqué comme un con (true story).

Je vais mettre une vidéo d’un Youtubeur connu pour ceux qui voudraient en voir plus.

En tout cas, c’est un excellent jeu que je recommande !

 

 

NBA 2K19 (2018 – PC)
EN COURS – 3h de jeu

Pour la première fois de ma vie, j’ai regardé et kiffé du basket cette année, avec la finale de playoffs qui a opposé les Golden Gate Warriors aux Raptors de Toronto (ouais, on reste dans le thème jurassique en fait, ohloulou).

Du coup, j’ai eu envie de me relancer sur NBA 2K. J’avais la version 2016 mais quand Steam a mis une promo sur le 19 à 10€, j’en ai évidemment profité !

C’est toujours aussi beau. Les joueurs et même le stade sont magnifiquement animés. Le jeu est fluide en plus. On comprends assez vite comment marquer des paniers, surtout quand on joue en facile comme le noob que je suis. Je suis vraiment très loin d’aller affronter des joueurs en ligne ^^ Mais bon, tant que j’y prends du plaisir. (Content!)

Par contre, les matchs sont vraiment longs par rapport à un FIFA. Surtout qu’ils n’arrêtent pas de mettre des vidéos assez chiantes des commentateurs à chaque quart-temps, qu’on ne peut pas passer rapidement en plus. C’est vraiment le gros point noir du jeu.

 

Séries

57 épisodes vus, soit 1.8 épisode/jour


Juillet aura été de nouveau un bon mois côté séries !
J’ai terminé 5 saisons :

 

Veronica Mars saison 4
8 épisodes de 50 min

Le retour de Veronica Mars en série, 12 ans après la saison 3 ! Je trouvais ça curieux de la faire revenir. Déjà que la saison 3 et le film sorti en 2014 étaient plutôt moyens. Autant je pourrais revoir les 2 premières saisons, autant la suite, bof bof.

Cette saison 4 est donc vraiment la suite logique : non, le mojo n’est pas revenu. Kristen Bell est toujours une bonne actrice et elle a toujours des lignes de dialogues plutôt sympa mais ça ne fonctionne plus comme avant. Le personnage adulte ne vaut pas sa version ado. A l’image de ce nouveau générique finalement, encore un ersatz pompé sur True Detective (avec des images sous forme de masque des silhouettes des personnages, raaaah, vu et revu).

L’intrigue est bien plate et jamais elle n’a réussi à m’intéresser. Je me suis même dit qu’encore heureux qu’il n’y eût que 8 épisodes ! Pour Jason Dohring aussi d’ailleurs, tellement l’acteur a l’air de s’emmerder profondément. Son personnage est complètement bâclé dans cette saison.

 

Et que de dire de cette fin… Bref, vite vu, vite oublié.

 

La Casa de Papel Partie 2
9 épisodes d’environ 45 min

O BELLA CIAO, BELLA CIAO, BELLA CIAO, CIAO, CIAO!

Non, je ne vous parle de la chanson de Maître Gims, mais de LA CASA DE PAPEL, EL evento mundial !

Après une première partie bien sympa, j’ai été plutôt déçu par cette seconde partie. Surtout au début, on sent trop que ça tire en longueur. On aurait cru revoir le schéma structurel de la saison 1 de Prison Break. En plus, les personnages prennent vraiment des décisions débiles. Il y a beaucoup plus de grosses ficelles et de retournement de situation un peu débile. Tout le côté romantique plombe en plus la série, notamment avec l’inspectrice qui se barre à tout bout de champ pour se reposer. Ah oui, super réaliste dis-donc.

Après ça se regarde, les épisodes s’enchaînent quand même facilement. Le dernier épisode est en plus vraiment très cool, du pur guilty-pleasure et conclut très bien cette première saison espagnole. Une vraie série pop-corn. 

 

La Casa de Papel Partie 3
8 épisodes d’environ 45 min

Après l’énorme succès sur sa plate-forme, Netflix a évidemment produit une suite. Une partie 3 qui forme donc une vraie saison 2.

J’avais plutôt peur, mais la série a réussi son retour ! Avec seulement 8 épisodes, ils ont vraiment réussi à garder ce qui avait fait le succès de la série et à s’affranchir du réalisme pour en faire une série frénétique, ultra plaisante à regarder malgré ses défauts toujours présents.

Les personnages sont toujours aussi solides, El Profesor, Tokyo et Nairobi en tête. Chacun a son rôle, son caractère de cochon et son histoire personnelle. On pourrait dire qu’ils sont trop clichés mais ce n’est pas gênant dans ce type de série.

Les scénaristes ont réussi à repartir, sans trop se répéter, sur une nouvelle histoire de braquage de banque. Certaines scènes, comme la prise de contrôle ou celle sous-marine, sont assez impressionnantes.

La fin nous laisse par contre sur un énorme cliffhanger, qui me/nous donne ultra envie de voir la suite. La partie 4 va devoir être solide pour supporter autant d’attentes. Pour moi, il y en a clairement plus qu’avant la diffusion de la partie 3. Espera y verás !

 

Dark saison 1
10 épisodes d’environ 50 min

Après la série espagnole, Netflix continue de nous faire voyager en Europe avec un petit tour en Allemagne !

[interlude] Ce n’est pas la première fois que je vois une série allemande, je me rappelle dans ma jeunesse que je kiffais Cinq sur cinq, une série familiale, mais aussi Alerte Cobra ! Vous vous rappelez, ces 2 policiers sur les autoroutes allemandes avec ces course-poursuites et ces cascades de fou ? Alarm für Cobra 11 – Die Autobahnpolizei, en VO. Et c’est d’ailleurs toujours en cours o.O Commencée en 96, on en est à la saison 46 (oui, apparemment, ils font 2 saisons par an).

Par contre, c’est ma première VOST allemande et ce n’est pas déplaisant. J’ai fait Anglais LV1 et Espagnol LV2 donc évidemment, il ne fallait pas que je lâche l’écran des yeux sinon je ne captais rien. Ce n’est pas si différent que de regarder un film japonais sous-titré.[/interlude]

 

Bref, j’ai divagué ! Pour revenir à DARK, c’est compliqué à décrire, on va dire que c’est un thriller de science-fiction sur base de dramas familiaux. On suit quatre familles dans une ville fictive allemande, Winden, où se trouve en son cœur une centrale nucléaire. L’histoire débute avec un suicide et une enquête sur la disparition d’un enfant.

Le côté thriller est présent, y a une belle ambiance sombre et mystérieuse, notamment autour de cette grotte dans la forêt. Il va surtout falloir se dépatouiller dans toutes les histoires de familles pour comprendre les liaisons entre les personnages. C’est un vrai puzzle et faut presque avoir un bloc-note près de soi pour se faire l’arbre généalogique. Y a bien une quinzaine de personnages donc faut s’y retrouver. Et vous n’êtes pas au bout de vos peines quand la série s’emballe dès la moitié de saison. C’est difficile d’en dire beaucoup plus sans spoiler.

Au niveau des personnages, les acteurs sont vraiment convaincants. J’aime beaucoup Jonas, le personnage principal, ainsi que sa mère, Hannah. On en apprend vraiment beaucoup sur eux et notre perception évolue au fur et à mesure. Comme pour Ulrich d’ailleurs. Une belle gueule d’allemand viril, un peu antipathique au début mais attachant au final. C’est d’ailleurs un peu ce qu’on retrouve chez beaucoup de personnages, qui ne sont jamais tout blanc ou tout noir, on navigue vraiment dans des nuances de gris, sans cravache par contre.

En tout cas, même si la saison est un peu lente par moment, elle a réussi à me séduire par son ambiance, son histoire et ses personnages. C’est un vrai coup de cœur. Deutsche qualität.

Et puis, ce générique <3

 

Stranger Things saison 3
8 épisodes d’environ 50 min

Je ne pense pas qu’il y ait encore besoin de présenter de Stranger Things

J’étais chaud bouillant et j’ai dévoré cette saison 3 en quelques jours. Pas de faux pas, c’est toujours aussi beau, marrant et frissonnant. C’est peut-être juste un peu trop le même schéma scénaristique, ce qui fait que je mettrais cette saison en dessous des deux autres. Je trouve le final sympa mais aussi gâché par cette scène post-générique qui n’était pas nécessaire.

Au niveau des personnages, c’est marrant de voir les jeunes acteurs grandir. Tellement de talent à leur âge. Millie Bobby Brown n’a que 15 ans, c’est un peu fou. C’était marrant de voir leurs amourettes. Autant ça m’avait un peu choqué la scène du bisou en saison 2 (avec les acteurs qui n’étaient pas spécialement prévenus), autant là, ça passe.

Mes persos préférés restent Dustin et Steve. Leur alchimie est évidente. Et Robin, un des nouveaux personnages, les complète bien. Même la petite Kali, la sœur de Lucas, était marrante. C’était vraiment mon groupe préféré ! A mon humble avis, ils ont les meilleures scènes, tant dans la comédie que dans l’action.

Mike,  Will et Lucas sont vraiment moins intéressants à côté. Même si les scènes de jalousie entre Will/Eleven et Lucas/Max étaient sympathiques. Ce pauvre Will Byers en 5e roue du carrosse ! xD Je dois dire que ses passages où il veut jouer à Donjons & Dragons pendant que les autres pensent déjà aux filles sont tellement véridiques.

Je peux m’identifier à ça, étant donné mon côté geek mais aussi le fait que je sois né en fin d’année, j’ai toujours eu ce « retard » par rapport aux autres. Autant en tant qu’adulte, l’âge n’a plus vraiment d’importance, autant pendant l’adolescence, ça se ressent fort quand il y a quasiment un an d’écart. Chacun évolue en plus différemment, selon son caractère, sa jeunesse et sa situation familiale. Perso, j’en avais rien à foutre de sortir avec des filles et je préférais faire ce que je voulais, c’est à dire, aller à la bibliothèque pour chopper des bds et quelques livres ou encore jouer au foot avec mes potes. Au lycée, on ajoute la découverte des séries via l’arrivée de l’ADSL à la maison et j’étais perdu à tout jamais ^^ Bref, je ne m’en plains pas, mais ma vie n’est pas intéressante à raconter et celle de Will non plus. A part que lui a déjà beaucoup souffert et a désormais un super pouvoir de sonar de détection des monstres à proximité avec des frissons dans la nuque. Les scénaristes l’ont vraiment gâté ^^

L’autre groupe qui me plait, c’est le duo de jeunes détectives, Nancy et Jonathan. Leur petit couple fonctionne bien, surtout avec leur relation par rapport au boulot. Ils en ont évidemment profité pour critiquer le sexisme, avec les différences de traitement hommes/femmes.

 

Bref, c’est encore une saison réussie pour Stranger Things, qui a pris son temps pour revenir (quasi 2 ans). C’est toujours un plaisir de retrouver ces personnages et cette ambiance. Je ne suis pas encore lassé, vivement la saison 4 !

 

Films

Aucun film regardé ce mois-ci ! :O

 

Apollo 11

J’ai juste vu ce documentaire sur Apollon 11, qui célèbre le 50e anniversaire du voyage sur la Lune (16 au 24 juillet 1969).

Réalisé à partir d’images inédites d’une qualité vraiment exceptionnelle, on est vraiment en immersion à bord du vaisseau. Le décollage et le passage sur la Lune sont vraiment magnifiques. A voir si vous êtes un amoureux de l’espace.

 

Musique

Rock et rap ce mois-ci !


X Ambassadors
Orion

Rock alternatif – USA
2e album studio – Sorti le 14 juin 2019

Chansons préférées : QUICKSAND – HEY CHILD – RECOVER – BOOM – CONFIDENCE (feat. K.Flay) – HOLD YOU  DOWN

Si vous aimez Imagine Dragons, vous aimerez X Ambassadors. On est totalement dans le même style. Je trouve que ça donne la pêche. C’est facile de rentrer dedans, les mélodies restent bien en tête.

 

The Raconteurs
Help Us Stranger

Rock alternatif – USA
3e album studio – Sorti le 21 juin 2019

Chansons préférées : Help Me Stranger – Now that you’re gone – Only child

11 ans après, Jack White et Brendan Benson reviennent avec un 3ème album des Raconteurs. Et c’est toujours aussi cool !

Pour les amoureux de guitares électriques.

 

Nekfeu
Les étoiles vagabondes

Rap – France
3e album studio – Sorti le 6 juin 2019

Chansons préférées : Takotsubo – Tricheur (feat Damso) – Voyage léger – Cheum – Menteur menteur – Compte les hommes – Koala mouillé

La grosse sortie du mois de juin sinon, c’était la sortie du nouveau Nekfeu !

Perso, je ne le connaissais pas trop. J’ai écouté un peu son précédent album Cyborg mais sans accrocher plus que ça. Son style et sa voix me déprimaient un peu. Sur ce nouvel album, j’ai d’ailleurs eu beaucoup de mal à rentrer dedans. En plus, il est ultra long ! Et encore plus avec sa version Expansion. A la sortie, il y avait déjà 18 morceaux pour 1h11 d’écoute, on est désormais à 34 titres pour 2 heures et 4 minutes ! Même avec 45 min de trajet pour aller au boulot, je n’ai pas assez d’un aller-retour pour écouter l’album en intégralité :O

Perdu dans cette immensité, je me suis donc focalisé au début sur les titres les plus streamés, comme Dans l’univers, le featuring avec Vanessa Paradis. Mais même s’il est sympa, je ne l’écoute plus trop. Je n’aime d’ailleurs pas trop cette partie de l’album (je ne supporte plus trop De mon mieux et Elle pleut).

Au final, perso, sur l’album, je saute déjà les 2 premiers titres, qui forment une intro perché dans les étoiles. Alunissons est très beau mais faut pas être déprimé.

J’me sens à la dérive, ces temps-ci
On dit « l’univers infini »
On dit aussi qu’il s’étend
Alors dans quoi s’étend-il?

Je commence du coup souvent par écouter l’album au titre 3, avec un single Cheum bien punchy qui passe crême.

J’volais des Playstation, j’les revendais et j’m’achetais des jeux !

Après, Natsukashii est aussi cool et prépare bien pour mon titre préféré de l’album, Takotsubo, qui a des bonnes sonorités et des paroles bien catchy. Il a ce petit truc en plus.

Faut qu’j’sois là pour mes cas sociaux, tout ça me tracasse aussi
J’suis plus ce mec insouciant, j’ai pas connu qu’un suicide

On sent fort ses voyages dans son album, avec des sonorités et des références à la Nouvelles-Orléans, le Japon et la Grèce.

J’aime bien Menteur menteur, bien barré, avec pleins de références jv ou ciné mais dont j’ai du mal à comprendre le sens des paroles ^^ Ecrire et Ciel noir sont plus compréhensibles mais on repart aussi sur quelque-chose de plus sombre.

Il faudra attendre ensuite le titre 16, le single Tricheur, LE feat de l’album, avec Damso évidemment. C’est une de mes chansons préférées de l’album. Les deux sont tellement au dessus du game, ça fonctionne très bien !

Après, j’aime aussi beaucoup les titres plus « parisiens », que ça soit Voyage léger, ou encore Compte les hommes en feat avec son pote Alpha Wann. J’aime aussi Koala mouillé, un titre bien enragé.

Enfin, le reste de l’album m’est encore un peu étranger, j’ai pas encore eu l’occasion de tout réécouter.

A la base, je partais donc sur un 3 étoiles mais cet album me conquit de plus en plus. Je mets 4 étoiles pour l’instant, ça sera sûrement dans le haut de mon top.

 

Enfin, je finirais sur A qui la faute, un titre clippé de Kery James et Orelsan, sorti le 10 juillet. Je l’ai revu une bonne dizaine de fois depuis, malgré sa durée de 6 min. Je le trouve excellent tant au niveau des images, que du son, mais aussi et surtout, ses paroles. C’est pas juste des punchlines, c’est vraiment un débat entre les 2 rappeurs sur la « responsabilité de l’Etat en banlieue ». Le fameux rap conscient ;)

Mais compare ces quartiers à c’que nos parents ont fuit
Le Bois-l’Abée, c’est le luxe pour quelqu’un qui vient d’Haïti
Quand j’observe ceux qui ont plus, j’me rappelle de ceux qu’ont moins
D’aussi loin qu’j’me souvienne, j’n’ai jamais vu maman s’plaindre
Sais-tu d’où l’on vient ?

 

Les blancs souffrent aussi, merci, j’voyais pas les news
La banlieue porte un gilet jaune depuis vingt ans, tout l’monde s’en bat les couilles
La France est dans l’déni, mélange d’ignorance et d’mépris
Me parle pas d’ethnie, j’ai des oncles qui croient qu’l’Afrique, c’est un pays

 

L’État veut t’endormir et jouer les marchands de sommeil
Un seul modèle de réussite : le leur, basé sur l’oseille
S’ils aident les jeunes, c’est à devenir des vieux comme eux
Tu peux toucher l’jackpot, tu battras pas l’casino à son propre jeu

 

T’es qu’un pion dans leur petit jeu
Les politiques, y a qu’la gloire qui les motive
Comment croire le contraire quand les présidents ******* des meufs du show-biz ?

 

The End

  3 comments for “Mois, c’est moi 3×07 Pequeñas vacaciones

  1. Avatar
    2 septembre 2019 at 18 h 50 min

    C’est rigolo car je suis chez mon père et en fin d’aprèm on regarde Alerte Cobra sur RTL9 :D Mon père se demande toujours où ils prennent les voitures qu’ils cassent :D Je suis très fâchée après Veronica Mars. J’ai beaucoup aimé retrouver la série, même si je l’ai trouvée plus déprimante qu’autre chose car Veronica était plus cynique que marshmallow mais qu’est-ce que je suis fâchée par la fin ! Je ne décolère pas depuis que je l’ai vue ! Ma fille et moi avons englouti les saisons 3 de La casa de papel (très efficace) et Stranger Things. J’ai adoré Robin et le duo Steve/Dustin est toujours aussi bon. Et Dark est une série qui m’a vraiment passionnée, j’ai là aussi englouti la saison 2 en un week-end alors que je ne suis, d’habitude, pas adepte de ce genre de binge-watching.

    • baba
      baba
      2 septembre 2019 at 19 h 38 min

      Ahah, drôle de coïncidence pour Alerte Cobra ! Je me demande si j’apprécierais toujours autant qu’à l’époque. Je me rappelle que j’avais râlé quand ils avaient changé l’un des 2 acteurs principaux !

      Sinon, je pensais que tu serais plus indulgente que moi avec Veronica Mars, je me suis trompé :D
      Un bon mois de septembre !
      • Avatar
        2 septembre 2019 at 20 h 56 min

        Alerte Cobra, ça me fait rigoler, je regarde d’un oeil tout en étant sur mon ordi. Et après on passe à Top Models (Amour gloire et beauté) :D Pour Veronica Mars, tu verras dans mon bilan, je ne l’ai pas mal notée (4 étoiles) car j’ai vraiment apprécié pas mal de choses (et la relation entre les Mars est toujours top) mais je ne décolère pas de cette décision sur la fin. Veronica Mars ce n’est pas seulement Veronica, ou Veronica et son père c’est aussi LoVe. Et je trouve que c’est faire affront à la série et aux fans qui sont là depuis la première heure que d’avoir fait ça. Après on peut prendre des décisions drastiques pour servir l’histoire mais là franchement, ça ne sert à rien de rien et ça me fout dans une colère folle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.