Mois, c’est moi 2×08 Fallout

Comme d’hab, je suis un peu – beaucoup – en retard pour rédiger ce récapitulatif. Ça a été un mois plutôt tranquille.

 

Lecture

En lecture, pas grand chose à raconter, j’ai continué à lire Origin de Dan Brown et je n’ai même pas lu de comics. Cette année, je ne dirais pas que je n’ai pas le temps pour ça mais que je ne prends pas le temps.

 

Jeux

Metal Gear Solid V : Ground Zeroes (2014 – PC)
2h de jeu

Il traînait dans ma bibliothèque Steam depuis un bon bout de temps. Comme vous le voyez, ça ne m’a pas pris longtemps pour le finir ! 2 petites heures pour un simple prologue du vrai grand jeu, Metal Gear Solid V: The Phantom Pain. Ici, on ne retrouve qu’une grande mission pour montrer les nouvelles mécaniques de jeu, avec toujours des belles cinématiques par Hideo Kojima, le créateur japonais fou. Pas essentiel, juste destiné aux fans.

 

Uncharted: Lost Legacy (2017 – PS4)
9h de jeu

Prévu à la base comme un DLC d’Uncharted 4, Lost Legacy est finalement sorti en boites l’année passée. C’est toujours aussi beau, il vaut le coup d’œil, . On retrouve évidemment un peu l’ambiance de l’épisode 4. C’est les mêmes assets graphiques, on retrouve notamment des décors proches de la mission de Madagascar. Le début du jeu en Inde est cependant différent et très sympa. Il est aussi un peu moins bavard et tire moins en longueur. Vous en aurez pour 7-8h pour finir l’histoire principale. Donc pour 15-20€ max, ça vaut le coup de l’acheter.

 

Séries

SEAL Team saison 1
22 épisodes de 42 min

Nouvelle série de David Boreanaz (Buffy, Angel, Bones), ce drama militaire m’a bien emballé. Comme le nom l’indique, on va suivre une équipe de Navy SEALS, les forces spéciales de l’armée américaine (SEAL : Sea Air and Land, soit des unités qui interviennent autant en mer et en l’air qu’à terre).

Au début, on a droit aux classiques épisodes indépendants pour nous présenter les personnages. Je pensais qu’on allait partir sur le même format que The Unit avec un suivi du côté militaire et du côté des familles mais finalement, celles-ci sont assez vite mises de côté. Il faut 7 ou 8 épisodes avant que la série trouve vraiment son rythme de croisière.

J’ai bien aimé la deuxième partie de saison qui se concentre sur une grande mission où l’équipe est stationnée au Moyen-Orient. Niveau action, j’ai été plutôt comblé. 

Appréciation : *** (bien)

 

Emissions

Terrace House: Opening New Doors – partie 3
8 épisodes de 42 min

Je reviens encore vous parler de mes japonais ! :D Surtout que cette troisième partie de cette nouvelle saison à Nagano est géniale ! Ça avait démarré doucement dans les deux premières parties mais là, on atteint le summum avec des habitants qui prennent enfin des décisions fortes. C’est drôle et triste à la fois, c’est le Terrace House que j’aime, avec des nippons toujours aussi déroutants dans leurs façons d’interagir. En plus, avec l’hiver, les plans de cette région sous la neige sont vraiment magnifiques !

Appréciation : ***** (extra)

 

Films

Hotel Transylvania (Hôtel Transilvanie) (2012)

Ce dessin animé n’est pas tout récent mais je n’avais jamais eu l’occasion de m’y intéresser. Avec Jess, après Zombillenium plus tôt dans l’année, on s’est dit que celui-là serait pas mal à visionner, un peu dans le même thème des dessins animés de « monstres » gentils. Ici, on se retrouve en Transylvanie avec Dracula qui a peur de perdre sa fille ado qui souhaite voyager à travers le monde. Avec un stratagème, il arrive à la garder près de lui mais un humain un peu bête s’immisque dans son château et va tout changer.

Le scénario est bien écrit. On revisite un peu tous les monstres connus du cinéma avec humour. Le film est beau, bien animé, bien rythmé. Les voix françaises sont bien raccords. C’est un bon divertissement ! On a la suite en dvd, je pense qu’on va la regarder avant de la fin de l’année.

16 / 20

 

The Incredibles 2 (Les Indestructibles 2) (2018)

14 ans après Les Indestructibles, premier du nom, voilà qu’ils reviennent ! Faut avouer que je ne me rappelais plus de grand-chose. Ado, je me rappelle juste que j’avais adoré. Ça faisait même partie de mes Pixar préférés ! Je suis donc allé confiant au cinéma avec Jess pour découvrir les nouvelles aventures de cette famille de super-héros.

Et ce que je peux dire, c’est que ça fonctionne toujours aussi bien ! Pixar oblige, c’est toujours aussi magnifique, tant visuellement qu’au niveau scénaristique. Je l’avais déjà dit sur Coco mais c’est encore une fois un dessin animé universel, qui s’adresse autant aux enfants qu’aux adultes. On peut y voir un grand film d’action qui va à 200 à l’heure, rempli d’humour ! Mais on peut aussi y voir un message fort sur le féminisme, qui prône l’égalité entre les hommes et les femmes. C’est vraiment bien fait, dans l’air du temps.

17 / 20

 

Avengers : Infinity War (2018)

Le précédent Avengers, intitulé L’ère d’Ultron, avait quand même été bien décevant. Même après un bon trailer et de bons retours, c’est donc avec une certaine inquiétude que j’ai commencé à regarder ce nouveau film.

Après une bonne scène d’intro, j’ai continué à douter un petit moment. Trop de simplicité, trop de déjà vu dans les scènes d’action et l’humour. Alors certes, il y a une sorte de petite nouveauté avec ce ton plus noir. Les personnages sont vraiment mis au pied du mur par Thanos, le grand méchant attendu depuis plusieurs films. Mais on connait l’univers Marvel, un personnage n’est jamais vraiment blessé voire mort très longtemps. Du coup, personnellement, j’ai un peu du mal à m’attendrir sur le sort des personnages.

Mais à force, le film arrive à se donner de l’ampleur, bien aidé par Thanos (Josh Brolin) qui impose son charisme. Ce melting-pot de tous les personnages Marvel est assez bien orchestré, comme le premier film de Josh Whedon. Chacun (ou presque) ayant ses moments de bravoures. J’adore Peter Parker notamment. L’acteur est vraiment bien, j’ai hâte de voir le nouveau film Spider-Man (que j’espère mieux réussi qu’Homecoming). Au final, le budget démentiel dépensé pour ce film se voit clairement à l’écran. 2h30 d’effets spéciaux de haute volée, ça a un prix. Au final, on a le film qu’on aura toujours rêvé de voir adapter. Ce n’est pas du Shakespeare, c’est du comics Marvel. Maintenant, reste plus qu’à voir cette fameuse deuxième partie pour voir s’ils peuvent faire encore mieux, ou du moins, ne pas tout gâcher ce qu’ils ont fait de bien ici.

17 / 20

 

Adrift (A la dérive) (2018)

Directement après avoir vu la bande-annonce, j’ai eu envie de voir ce  drame mêlé d’aventures. Ce n’est pas juste une histoire de tempête, c’est surtout une romance entre un homme et une femme qui aiment tous les deux la mer et la découverte du monde.

Je n’étais pas fan de Shailene Woodley (Divergent, Nos étoiles contraires) mais dans ce film, elle est géniale. Sam Calfin que je ne connaissais pas joue aussi juste. Ça donne un beau duo pour un film qui donne envie de partir en vacances et de plonger dans l’eau.

Les images sont tellement belles. C’est vraiment bien réalisé. Ça reste cependant une belle histoire bien sympathique, que j’ai appréciée, mais qui ne plaira pas à tout le monde.

16 / 20

 

 

Enfin, c’était vraiment un mois « Mission: Impossible« . Depuis la sortie du trailer, j’étais super hypé pour la sortie de Fallout. Pour l’occasion, avant d’aller au cinéma avec beau-papa, mon « partenaire de crime » pour tous les films d’action, je me suis refait les M:I récents :

 

Mission: Impossible – Ghost Protocol (Mission: Impossible – Protocole Fantôme) (2011)
– REVISIONNAGE –

Déjà 7 ans qu’est sorti le Protocole Fantôme, un film d’action efficace mais auquel il manquait peut-être un peu de souffle par moment. L’humour de Simon Pegg apporte un peu de légèreté à la saga, qui s’est parfois un peu trop pris au sérieux.

J’ai noté quelques scènes marquantes, notamment, tout d’abord, l’infiltration au Kremlin, au début du film. Il y a le passage dans le couloir où Ethan et Benji (Tom Cruise et Simon Pegg) avancent avec un faux mur en toile qui reproduit ce qui se trouve derrière eux, les rendant invisible de la sécurité. Quand le bâtiment explose, c’est aussi assez impressionnant.

Ensuite, il y a évidemment cette scène complètement folle à Dubai où Ethan monte sur la tour Burj Khalifa avec un simple câble. Le réalisme de la scène est rendu exceptionnel par un Tom qui fait ses cascades lui-mêmes, à 600m de haut.

Toujours dans Dubai, on a ensuite cette course poursuite dans la tempête de sable. Et enfin, ce combat dans le garage automatisé en Inde. Mais toutes ses scènes mises bout à bout n’en font pas un film exceptionnel pour autant. J’ai parfois été perdu dans le scénario, assez brouillon, trop classique. La dernière partie tombe un peu à plat.

15 / 20

 

Mission: Impossible – Rogue Nation (2015)
– REVISIONNAGE –

Avec Rogue Nation, la saga revient au top. Le film est toujours dans la continuité, avec beaucoup de personnages qui reprennent leur rôle. Evidemment, Simon Pegg, toujours aussi excellent et un Jeremy Renner plus présent. On y ajoute aussi le facteur X, Ilsa Faust (joué par Rebecca Ferguson), une touche féminine très dynamique, sexy et intelligente (un peu à l’image d’Eva Green dans Casino Royale)..

Le film débute par tous les classiques. Une scène d’action-comédie avec Ethan qui monte en plein décollage sur un avion avec l’aide de Benji. La scène de l’Opéra se place ensuite comme une des meilleures scènes de la série. Elle est très bien montée. La scène d’infiltration dans le bunker sous-marin est aussi impressionnante. Et le film se conclut sur des scènes plus intimistes, à l’image du premier film.

C’est un film beaucoup plus abouti au final. Un scénario bien ficelé avec du suspense et une action maîtrisée.

17 / 20

 

Mission: Impossible – Fallout (2018)

Avec Fallout, on monte encore d’un cran. Quel grand film d’action ! Y a encore quelques scènes un peu too much, notamment sur la scène finale mais visuellement, c’est un film coup de poing. Les bastons envoient du lourd, on ressent les coups ! La réalisation est très nerveuse, l’image très froide. Le réalisateur Christopher McQuarrie fait plus du Nolan. C’est sombre, c’est dur.

Tom réalise encore ces cascades lui-même, que ça soit à moto à Paris ou en hélicoptère au Cachemire, il est complètement fou. On peut dire qu’il y met vraiment du sien. Son énergie débordante pousse le film dans ses retranchements, en faisant le meilleur film de la saga et le meilleur Tom de ses 10 dernières années !

Alors oui, on pourra encore critiquer son scénario, assez convenu, avec des grosses ficelles. On disait la même chose de Mad Max: Fury Road… On pourra aussi se demander s’il n’est pas trop noir, moins dans l’humour que les 2 précédents. Mais c’est le choix artistique de ce Fallout, entre Spectre et The Dark Knight Rises. Au niveau action, ça se pose là, ça délivre tout ce que j’attendais de ce film. J’irais pas jusqu’à crier au chef-d’oeuvre mais on n’en était pas loin. Peut-être pour le prochain ?

18 / 20

 

Musique

Cold War Kids
L.A. DIVINE

Rock indé – USA
6ème album du groupe – Sorti le 7 avril 2017

Chansons préférées : Love Is Mystical – So Tied Up – Restless

J’ai écouté plusieurs fois cet album en août. Sorti l’année dernière, ce groupe californien n’est sûrement pas le groupe de l’année mais ils ont quelques morceaux assez catchy. Le début de l’album m’a surtout plu alors que la deuxième partie est assez anecdotique.

 

 

Et voilà, c’est tout pour Août. Je dois rattraper mon retard sur Septembre :P Portez-vous bien !

See Yaaaaa

 

  1 comment for “Mois, c’est moi 2×08 Fallout

  1. 14 octobre 2018 at 8 h 24 min

    Le premier Hôtel Transylvania est bien sympa. Je n’ai toujours pas vu les autres. Ni The Incredibles 2 mais comme il sera sûrement dans des challenges de Seriebox je le verrai l’an prochain :) J’ai trouvé Infinity War vraiment super, tout ce que j’attendais d’un film de super-héros est enfin là sur l’écran ! Vivement la suite. Et j’aime bien Peter Parker aussi, faut que je vois Homecoming d’ailleurs. Quant aux Mission Impossible, je ne les ai pas vus, je me suis arrêtée au 2 où je m’étais endormie au ciné (5 min mais quand même :)) mais j’ai le 3 en DVD alors à l’occasion… Bon mois d’octobre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.