Mois, c’est Moi 2×01 A New Odyssey

Hellooooooooo,

On se retrouve donc pour une nouvelle année pleine de lectures (sic) mais surtout de séries, de jeux et de films ! Allez, on bande les muscles, on écarquille les yeux façon Orange Mécanique, il est l’heure des bonnes résolutions et des défis impossibles. L’heure de regarder encore plus de choses, l’heure de jouer encore plus, l’heure de… Non.

Non, l’infernal rythme du « toujours plus » ne sera pas. Nouvelle année ne veut pas forcément dire grand chamboulement. 2018 sera juste la suite logique de l’année précédente, en essayant peut-être de mieux gérer mon temps et passer un poil moins de temps sur les réseaux sociaux. J’espère en tout cas passer une aussi bonne année qu’en 2017. Je ne sais pas si c’est la trentaine qui veut ça, mais c’est sûrement l’année où je me suis le plus épanoui. L’année 2016 avait été bien pourrie où j’avais passé la moitié de l’année avec des maux de tête. Du coup, je me suis plus reposé et mieux manger et ça va tout de suite mieux. Je me sens bien dans ma peau. Je suis joie :D

Du coup, c’est avec bonne humeur que je pars pour une nouvelle odyssée.

Lectures

L’année commence comme je l’ai terminée : un mini mois livresque. Seulement 1 pauvre petit comics lu !

Batman Tome 9  : La relève, 2e partie de Scott Snyder et Greg Capullo

Le dernier tome de ce run par Snyder/Capullo. C’est assez classique dans l’ensemble, pas le meilleur tome de Batman qu’on ait eu le droit de lire de la part du duo. Ils avaient tellement commencé fort avec La Cour des Hiboux qu’on en devient exigeant maintenant. Le dessin est toujours aussi beau mais le récit se perd un peu avec, notamment, une conclusion trop rapide.

15 / 20

 

Jeux

À part quelques heures passées sur Fortnite Battle Royale, FIFA 18 mais aussi DiRT 4, j’aurais surtout joué à 3 jeux ce mois.

 

Dead Cells (2017 – PC)

J’ai découvert ce petit jeu, sorti en accès anticipé sur Steam. Je ne suis pas encore allé très loin, je suis entre 3 et 4 heures de jeu.

Le principe est étrange. On est en vue 2D et on navigue dans un niveau immense. Le but est d’avancer le plus loin possible et d’éviter la mort. Chaque mort vous fait revenir au tout début. Du coup, c’est assez répétitif vu qu’on revoit toujours les mêmes environnements, même si ceux-ci sont générés aléatoirement. Mais vu que votre personnage évolue au fur et à mesure des compétences et des armes que vous gagnez, le jeu donne envie de continuer pour enfin arriver à débloquer d’autres zones.

L’un des grands avantages, c’est que les combats sont très dynamiques et super bien calibrés, y a vraiment du punch ! Les musiques sont aussi excellentes !

J’y rejouerai certainement dans quelques mois, quand la version finale sera sortie, avec tout le contenu. Une sortie sur consoles (PS4, One, Switch) semble aussi prévue.

 

Super Mario Odyssey (2017 – Switch)

J’ai enfin eu le temps de m’y mettre sérieusement et c’est extra ! Je dois déjà en être à 15h de jeu et il me reste encore quelques niveaux pour finir le jeu.

C’est quand même fou que les devs aient encore réussi à trouver des nouvelles idées de gameplay intéressantes avec Mario. Le coup de la casquette qui peut prendre possession de (quasiment) n’importe quelles créatures, c’est du génie.

Les niveaux sont super beaux. Je suis vraiment étonné des capacités de la Switch. Y a quelques textures un peu limite à certains endroits mais c’est tout. Elle fait tourner tout ça sans râler. Elle souffle un peu par moment mais on ne voit jamais de chutes de fps. C’est totalement fluide ! Une vraie réussite tant technique que créative.

 

Assassin’s Creed Syndicate (2015 – PS4)

Mon gros jeu du mois. Je l’ai fini après une bonne trentaine d’heures. Je l’avais commencé en fin d’année et j’avais déjà dit que je le trouvais un peu moins beau qu’Unity. Eh ben, je me trompais un peu car après le quartier d’introduction assez maussade du côté de Whitechapel, les autres quartiers sont assez magnifiques et ont chacun leur identité, notamment la City et Westminster.

Malgré une introduction et une conclusion un peu ratée, j’ai plutôt bien aimé l’histoire générale. Dommage que l’ennemi principal n’ait pas été plus développé car son character-design était vraiment convaincant. Question gameplay, c’est du classique, même si les ajouts de cet épisode sont questionnables. Les calèches sont assez bordéliques à contrôler, on tape toujours dans les autres chevaux ou passants. Ils ont aussi ajouté au personnage un grappin qui permet de se balader encore plus rapidement d’immeuble en immeuble. Cela peut s’expliquer par des artères plus larges à cette époque qui posait en effet problème pour notre Assassin pour faire son parkour habituel des épisodes précédents. Cependant, ça facilite trop le jeu, on peut ainsi grimper en un coup de grappin jusqu’au point d’observation.

Mais globalement, ça reste un jeu sympathique, meilleur que les retours que j’avais lu. La ville de Londres est bien retranscrite, même si plus petite qu’en réalité et j’ai aimé m’y balader virtuellement, découvrir l’architecture des bâtiments, lire les petites notes sur les ponts et les gares. Oui, c’est aussi pour ça que je perds beaucoup de temps sur ce jeu :)

 

Télé

J’ai démarré mon année sous les meilleurs auspices. Déjà 4 saisons terminées ! Soit autant qu’en janvier+février dernier. Après, c’est beaucoup de mini-saisons de 13 épisodes.

J’en avais déjà touché un mot dans mon dernier récap. En janvier, j’ai terminé :

Rick & Morty saison 1

10 épisodes de 22 min

A part le pilote, toute la saison est vraiment super cool ! Je ne suis pas trop un fana de série d’animation mais celle-ci se trouve dans un univers SF loufoque, j’ai donc tout de suite adhéré ! En plus, c’est par le créateur de Community dont on retrouve l’humour, mais aussi les défauts. C’est souvent déjanté, bourré de références, parfois trop. Certains épisodes sont vraiment magiques, j’ai hâte de regarder les saisons 2 et 3 qui sont déjà sorties.

Appréciation : *** (bien)

The Gifted saison 1

13 épisodes de 42 min

Une série dans l’univers X-Men, j’étais chaud dès le début. Mais The Gifted se perd au fil des épisodes dans un rythme vraiment mollasson et ne propose finalement rien de nouveau. Y a quelques rares passages un peu plus excitant mais trop rare pour en faire une série inoubliable. J’espère un rebondissement en saison 2, surtout qu’ils n’ont pas grand-chose à perdre sur FOX, vu les audiences. Mais si ça ne va toujours pas, ça sera bye-bye.

Appréciation : ** (moyen)

 

The Orville saison 1

12 épisodes de 42 min

Toujours sur FOX, on trouve aussi The Orville, présentée comme une version parodique de Star Trek, par et avec Seth McFarlane, le créateur des séries animées American Dad! et Family Guy. Eh bien, après 2 ou 3 épisodes qui cherchent un peu leur style, c’est une très bonne surprise ! Dommage qu’il n’y ait pas eu plus d’épisodes ! La série ose aborder des thèmes plus sérieux. Finalement, c’est plus proche de Star Trek que la série Star Trek Discovery ne l’ait. Une très très bonne surprise, vivement la saison 2 !

Appréciation : *** (bien)

 

 

One Tree Hill saison 1 (REVISIONNAGE)

22 épisodes de 42 min

Voilà, j’ai commencé mon marathon OTH avec le revisionnage de la saison 1. Elle m’a même paru meilleure que dans mon souvenir. On retrouve vraiment déjà dans cette première saison beaucoup de thèmes qui reviendront dans les saisons suivantes, la preuve que les créateurs avaient déjà une idée globale de l’histoire. J’adore tous les personnages, tant les ados que les adultes.

Appréciation : **** (très bien)

 

Musique

Suite à mes bilans musicaux 2017, je me suis dit que j’allais ajouter une mini-section Musique à mon récap mensuel.

 

Ce mois-ci, j’ai surtout écouté la playlist CLASSIC ROCK sur Spotify.

Comme le nom l’indique, on retrouve vraiment tous les classiques, que ça soit les Guns N’ Roses, AC/DC, Dire Straits, Led Zeppelin, Queen, Eagles, Beatles, Jimi Hendric, etc.

 

 

 

Avec mon revisionnage d’OTH, je me suis aussi remis à Gavin DeGraw, qui avait signé le générique de la série.

J’ai écouté son dernier album, Something Worth Saving, sorti en 2016. J’aime beaucoup le single She Sets The City On Fire.

C’est du bon pop-rock à l’américaine.

 

 

Je me suis aussi écouté 2 autres albums de 2016 : 

 

13 voices, le 6e album des canadiens Sum 41

Toujours aussi efficace avec du punk-rock bien bourrin.

 

 

 

 

The Ride, le 2e album des britanniques Catfish and the Bottlemen.

Là, c’est du rock indie/alternatif. C’est vraiment très bon !

 

 

 

 

Films

Un début d’année en force ! J’espère faire encore mieux en février mais j’aurais quand même déjà vu 12 films en janvier ! Dans ce total, on peut y trouver 2 revisionnages mais surtout 9 films sortis en 2017 ! Il faut bien que je rattrape un peu mon retard.

J’ai aussi bien avancé dans mes challenges ciné Seriebox (voir l’article ici), j’ai déjà vu 4 films pour le Mini-challenge Action EXTENDED et 1 film pour le Mini-challenge SF EXTENDED.

 

Le Prénom (2012) (REVISIONNAGE)

J’ai commencé l’année en revoyant cette excellente comédie française. Je la trouve vraiment sous-côté. Ce film me fait tellement rire, c’est une de mes comédies préférées pas loin du Dîner de cons et d’Astérix & Cléopatre. Je n’aurais jamais pu imaginer Patrick Bruel aussi bon acteur.

19 / 20

 

Kingsman: The Secret Service (Kingsman : Services Secrets) (2015) (REVISIONNAGE)

En vue d’enfin voir le second film de la saga, je me suis dit que j’allais aussi revoir Kingsman, mon film préféré de 2015 avec Une merveilleuse histoire du temps.

C’est toujours aussi bon, même au revisionnage. Le duo Taron Egerton – Colin Firth fonctionne parfaitement et Samuel L. Jackson fait du Samuel L. Jackson mais de manière convaincante pour une fois. Ils sont évidemment bien aidés par le génie du réalisateur Matthew Vaughn. Une grande saga est sans doute née.

19 / 20

 

Kingsman: The Golden Circle (Kingsman : Le Cercle d’Or) (2017)

J’avais réduit mes attentes après les retours mitigés mais, finalement, ce film est toujours aussi efficace et encore plus dingue que le premier même, se dédouanant de toute réalité en se donnant totalement à son héritage comics. C’est explosif, comique et so british, malgré un ton plus américain avec l’arrivée d’acteurs comme Jeff Bridges, Julianne Moore, Channing Tatum, Halle Berry et Pedro Pascal (ok, il est chilien). Julianne Moore est tellement excellente, comme toujours. Après, c’est sûr, ça change de style par rapport au Still Alice vu le mois passé :D Ils vont vraiment dans l’anti-James Bond en assumant totalement leur côté décalé mais avec autant de moyen. Vivement un 3ème opus !

18 / 20

 

The Boss Baby (Baby Boss) (2017)

Malgré des critiques assez mitigées, j’ai bien aimé ce Baby Boss ! Le rythme est soutenu, j’ai passé un bon petit moment. Le thème est plutôt original, en se basant sur la jalousie enfantine entre frères, avec l’arrivée d’un nouveau chouchou dans la famille, ça part finalement sur un scénario totalement saugrenu à base de bébé-espion. J’ai quand même ri quelques-fois, notamment le coup du petit pet. On n’atteint clairement pas la qualité des derniers Pixar mais pas sûr que Dreamworks tend à atteindre ce niveau, surtout sur ce film.

15 / 20

 

Passengers (2016)

Là aussi, idem, je ne partais pas avec un très bon à priori. Ce Passengers a des défauts, c’est sûr, surtout dans son dernier tiers, mais ça reste un bon divertissement, bien aidé par un duo de chocs. Bon, je suis in love de Jennifer Lawrence, ça joue sûrement sur ma note :P Mais personnellement, je ne me suis pas ennuyé devant ce film de SF. Les effets-spéciaux sont de qualité et l’histoire est prenante.

16 / 20

 

Spider-Man: Homecoming (2017)

Et encore un reboot de Spider-man ! Mais heureusement, on évite la redite de l’origin-story avec l’oncle. C’est vraiment dans la continuité de l’introduction du personnage dans Civil War, et ça profite beaucoup de sa réunification avec l’univers Avengers. Malheureusement, ce n’est pas aussi bien que je l’espérais. L’histoire tire un peu trop en longueur et ça manque de scènes vraiment épiques et marquantes. Les interactions avec les personnages secondaires de son école ou avec sa tante sont aussi trop peu présentes. Bref, c’est du Marvel lambda.

15 / 20

 

Fifty Shades Darker (Cinquante Nuances plus sombres) (2017)

Evidemment, j’ai du regarder ce film avec Madame. Pas besoin de le présenter, c’est de la rom-com assez classique, avec quelques minis scènes érotiques en plus pour faire glousser les ados au cinéma. Tout est assez convenu. Mais allez, vu que c’est un poil moins gnangnan que le premier film, je mets 1 point de plus. 

12 / 20

 

War For The Planet of The Apes (La Planète des Singes : Suprématie) (2017)

Déjà le troisième volet de la Planète des Singes nouvelle génération ! C’est toujours aussi propre techniquement, la représentation des singes est dingue ! Mais il n’y a pas que ça. Dans le scénario, c’est assez intelligent même si ça reste un blockbuster. Le réalisateur, Matt Reeves, a vraiment trouvé le bon dosage entre les scènes d’action et de dialogues. La scène d’ouverture et de fermeture est vraiment digne des bons films de guerre. Comme dans les opus précédents, il y a aussi beaucoup de questionnement sur la nature d’humanité. Rien de bien nouveau en SF mais c’est bien traité.

Comme casting, Andy Serkis fait encore un travail de dingue pour rendre crédible Caesar, le leader des singes. En antagoniste, Woody Harrelson est comme d’habitude monstrueux. J’adore cet acteur.

Par contre, comme Spider-man, j’ai trouvé ça trop long (2h20). Ce film conclut bien cette trilogie en tout cas, ça n’appelle pas vraiment de suite.

16 / 20

 

Baby Driver (2017)

J’avais hâte de regarder ce film ! J’adore Edgar Wright, le réalisateur anglais, qui avait déjà sorti les chefs-d’œuvres Shaun of the Dead et Scott Pilgrim. Certains diront aussi Hot Fuzz mais je n’avais pas accroché à l’époque, faudrait que je le revois.

Ce Baby Driver est extrêmement jouissif. On tient là le film le plus cool de l’année. Le concept de films de braquage rythmé par la musique est bon et bien tenu tout le long. Tout est bon, les acteurs, la bande-son, la réalisation ! J’ai juste trouvé dommage de pas plus voir Jon Bernthal, il avait tellement une bonne gueule ! 

18 / 20

 

Dunkirk (Dunkerque) (2017)

Christopher Nolan nous habitue tellement à des chefs-d’œuvres qu’on en devient exigeant. Dunkirk n’est pas son film le plus intéressant mais ça reste un bon film de guerre. Atypique évidemment, vu que Nolan aime jouer sur la déconstruction des intrigues avec ici, les différents volets du film, Terre, Air et Mer, qui se déroulent sur différentes timelines pour se rejoindre à un temps T. On s’y retrouve assez bien au final. Là où il innove aussi, c’est qu’il ne montre jamais l’ennemi. La menace est fantôme mais on la ressent.

Le casting est très bon et les émotions passent bien. Côté réalisation, le côté réaliste se veut scrupuleusement respecté mais j’ai trouvé un certain anachronisme (voulu ?) sur les images de la ville. Les soldats sur la plage paraissent aussi trop peu nombreux par rapport à ceux donnés. Bref, des petits détails qui font un peu sortir du récit. Mais, ça reste néanmoins un bon film à voir.

17 / 20

 

Get Out (2017)

L’excellente surprise du mois. J’en avais déjà entendu beaucoup de bien et ça s’est confirmé. Je flippais un peu de le regarder, ne sachant à quoi m’attendre. Le film est un peu multi-genre et le fait qu’il soit également classé en « Horreur » me dérangeait. Mais finalement, ça va, ça tient plus du thriller que de l’horreur.

Je n’ai pas décroché une seule seconde en tout cas. C’est stressant et intrigant. Il ne faut surtout rien dire à personne sur le scénario, c’est tellement surprenant de le découvrir soi-même. Un film qui mériterait son Oscar en tout cas.

18 / 20

 

Valerian and the City of a Thousand Planets (Valérian et la Cité des Mille Planètes) (2017)

Après en avoir entendu beaucoup de mal, je m’attendais à pire en regardant ce Valérian… Je ne sais pas si c’est mon côté adorateur du Cinquième Element qui parle mais j’ai vraiment trouvé ce film au niveau. Je mets d’ailleurs la même note que le dernier Star Wars, c’est tout aussi divertissant. L’univers est riche, avec des décors sympathiques, de l’humour, de l’action. Il remplit bien le contrat.

J’avais aussi extrêmement peur du duo d’acteur mais finalement, Dane DeHaan et Cara Delevingne me plaisent bien. Le trailer ne leur rendait pas justice, ils sont vraiment corrects. L’alchimie prend bien et même séparément, ils donnent une aura à leur personnage. Ça ne me dérangerait pas de les revoir dans une suite.

16 / 20

 

 

 

Et voilà, c’est tout pour ce premier mois de 2018 ! C’est déjà pas mal non ? :P

On se retrouve le mois prochain ! Tchao !

  4 comments for “Mois, c’est Moi 2×01 A New Odyssey

  1. 1 mars 2018 at 16 h 36 min

    Je suis d’accord pour Le prénom ! J’ai trouvé cette comédie bien sympa à voir et plutôt drôle.

    Kingsmen, je veux aussi me faire un revisionnage avant de voir le 2. J’avais adoré le premier !

    Et puis, Baby boss, je l’ai vu au ciné, car c’était le seul à passer au moment où je suis arrivé au cinéma. Et puis, belle surprise, certes, c’est parfois assez enfantin, mais bon, il faut croire que j’ai gardé mon coeur d’enfant ! ;)

    Bon mois de mars !

    • baba
      baba
      2 mars 2018 at 19 h 59 min

      Merci Lau, un bon mois à toi aussi !

  2. 2 mars 2018 at 21 h 03 min

    Ma fille me tanne pour que je regarde Rick et Morty donc je mettrai la série dans mon challenge séries de l’an prochain. Je ne suis pas fan de séries animées mais je ne demande qu’à changer d’avis :)

    The Gifted : assez d’accord avec toi. C’est une série que j’aurais adorée il y a quelques années mais là elle arrive trop tard (et elle est assez poussive).

    The Orville est une super surprise alors que le pilot était nul.

    Côté films, je n’ai pas aimé Le prénom, j’ai trouvé ça super moyen, j’adore Kingsman 1, un chouya moins le 2e qui ne se foule pas mais reste sympa. J’ai un peu un à priori contre Passengers mais de toute façon je dois le voir pour le mini challenge SF :) La planète des singes 3 est très bien bien que pompé sur le bible (et sur Moïse) sur la fin, et tu me donnes super envie de voir Baby Driver alors que ça ne me tentait pas du tout ! :) Pareil pour Get Out. Et pour Valerian, je partage à 100 % ce que tu en dis.

    Bon mois de mars ! Il ne peut être que bon puisqu’on va se voir ! :D

    • baba
      baba
      3 mars 2018 at 1 h 16 min

      Ouiiiii, plus que 15 jours ! =) See you soon!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *