Monsters (2010)

Après avoir vu le Godzilla cru 2014, je me suis demandé pourquoi on avait confié la réalisation d’un tel blockbuster à un « novice ». En effet, c’est seulement le 2ème film de Gareth Edwards ! Alors j’ai regardé Monsters, ici présent, avec seulement 2 acteurs et 200K$ de budget !

200K$, c’est vraiment un budget dérisoire, 80 fois moins que Godzilla (160M$). Belle progression pour ce cinéaste britannique de 39 ans. Sur Monsters, il a tout fait : réalisation, scénario, directeur de la photographie, décorateur et bien sûr, effets-spéciaux. C’est un passionné et ça se ressent !

Avec un tel budget, bien sûr, on ne peut avoir un film d’action super trépidant à la manière d’un District 9 (30M$). Ici, c’est plutôt un road movie qui mixe entre romance, fantastique et science-fiction. L’histoire : il y a 6 ans, une sonde de la NASA ramenant des particules d’une forme de vie extraterrestre a eu un problème technique et s’est écrasée en plein milieu de la jungle mexicaine. La zone a été contaminée et des monstres sont apparus. 6 ans plus tard, on suit le parcours d’un photographe et de sa protégée, la fille de son patron, qu’il doit ramener à la frontière américaine à partir du centre du Mexique. Assez classique pour le genre, pour ça, ça n’innove pas.

Les paysages filmées sont magnifiques, on est vraiment au cœur du Mexique. Le film tient presque du reportage. C’est comme si on était des immigrés mexicains qui essayaient d’aller aux Etats-Unis. On rencontre pas mal d’habitants, découvrant au fur et à mesure avec les personnages la manière dont vivent les locaux, entre peur et lassitude.

Le film est aussi très proche de ses 2 personnages principaux, qui se découvrent au fur et à mesure de leur périple. On se concentre vraiment sur leur petite romance/amitié naissante. Vous aurez ainsi beaucoup de scènes de simple discussions, de contemplations des personnages, ça reste un film indé !

On découvre aussi progressivement la nature des monstres, aux apparitions rares mais marquantes. Certaines scènes sont même très bonne alors qu’on entend juste le monstre. On n’est pas dans le film d’horreur, ce n’est pas le but du film. Il y a juste assez de suspense pour rester aux aguets. La façon de filmer rend en plus le tout très crédible. On comprends pourquoi les producteurs de Godzilla ont choisi ce réalisateur avec ce film.

Pour conclure, je dirais que c’est un bon petit film indé fait avec les moyens du bord. Le reproche qui en découle est évidemment le manque d’intensité mais j’ai malgré tout apprécié cette aventure d’1h30, toute en simplicité.

 

star_fullstar_fullstar_full star_emptystar_empty

 

PS : une « suite » appelée « Monsters: Dark Continent » est prévue mais ça s’annonce bien pourrie, la bande annonce d’1min est inbuvable. Gareth Edwards n’est plus que producteur délégué, c’est tout dire… A part la belle Sofia Boutella, y aura rien à voir.

 

19543121Monsters

Un film de Gareth Edwards,

Avec Whitney Able et Scoot McNairy

Genre : Drame SF

Sortie le 1 décembre 2010 en France, 29 octobre 2010 aux USA

Durée : 1h34

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *